WNBA

Seattle remporte un titre de plus, la conclusion d’une saison unique en son genre

Sur le score de 92 à 59, les joueuses du Seattle Storm complètent un sweep face aux Aces de Las Vegas et remportent un deuxième titre WNBA en trois ans. Avec 26 points dans le Game 3, Breanna Stewart est naturellement nommée MVP des finales. Un résultat attendu, malgré un contexte unique.

Écartée des parquets pendant la totalité de la saison 2019 à cause d’une rupture du tendon d’Achille, Stewart marque un nouveau record avec six matchs de finales consécutifs à plus de 20 points. Sa performance titanesque dans le Game 1 – 37 points, 15 rebonds et 4 contres — a lancé Seattle sur la bonne dynamique pour vaincre la première équipe du classement. À 26 ans, elle a obtenu cette nuit son second trophée de MVP des finales.

« Vous savez, je me souviens où j’étais l’année dernière lors des finales WNBA. J’étais en Caroline du Nord avec ma famille et il était difficile pour moi de ne pas être bouleversée parce que je voulais faire partie de la ligue », raconte Breanna Stewart. « Évidemment, je voulais être avec mon équipe et je voulais revenir et défendre notre titre. Pouvoir être ici, traverser tout ce que nous avons vécu en tant qu’équipe, en particulier individuellement, c’est un sentiment incroyable. Il y avait tellement d’incertitude après cette rupture du tendon d’Achille. Je ne sais pas si je suis fière de moi, mais je suis fière de ce que j’ai fait… vraiment fière d’être revenue. »

Derrière Stewart, l’équipe féminine de Seattle remporte un quatrième trophée (2004, 2010, 2018 et 2020) et rejoint ainsi Minnesota et Houston parmi les rares franchises de WNBA quatre fois championnes. Dans un contexte sanitaire sans précédent, le Storm a su trouver une certaine stabilité dans la « Wubble » avec un groupe très proche de celui de 2018, déjà mené par Breanna Stewart, Sue Bird et Jewell Loyd.

Pour chacun de ses titres, la ville de Seattle a pu compter sur Sue Bird. Celle qui fêtera bientôt ses 40 ans a été un élément essentiel dans la victoire du Storm. En saison régulière, Las Vegas a battu deux fois Seattle lorsque Bird était sur la touche. Malgré une performance timide lors du match final, la meneuse a brillé dans cette série en inscrivant un nouveau record à la passe dans des finales (16) dans le Game 1, pour enchaîner sur un double-double dans le Game 2.

PALMETTO, FLORIDA - OCTOBER 04: Breanna Stewart #30 and Sue Bird #10 of the Seattle Storm run back out to the court after a timeout in the second half of Game 2 of the WNBA Finals against the Las Vegas Aces at Feld Entertainment Center on October 02, 2020 in Palmetto, Florida. L'Analyste via WNBA. (Photo by Julio Aguilar/Getty Images)
Breanna Stewart et Sue Bird ont mené leur équipe à un nouveau titre. (Photo : Julio Aguilar/Getty Images)

Comptant notamment sur des remplaçants décrits comme « un cinq majeur sur le banc » par Bird au début de l’exercice, le groupe de Seattle apparaît comme l’un des plus talentueux de l’histoire. Parmi les titulaires, Alysha Clark — avec le meilleur pourcentage à trois points (52,2 %) en saison régulière — a marqué 10 points pour clore les finales, après une performance à 21 points, 6 passes et 5 rebonds dans le Game 2. Jewell Loyd, elle, a flirté avec le double-double dans ce dernier match, avec 19 points et 9 rebonds.

Dans la bulle, de nombreuses franchises ont été privées de certaines de leurs joueuses clés pour divers motifs. Elena Delle Donne, MVP et championne en 2019, a renoncé à la saison pour des raisons sanitaires, tout comme ses coéquipières Natasha Cloud et LaToya Sanders. Du côté de Las Vegas, les Aces ont dû composer sans Liz Cambage et Kelsey Plum, deux joueuses majeures dans l’effectif. En finales, c’est Dearica Hamby, Sixth Woman of the Year, qui a été contrainte de rester sur la touche à cause d’une blessure au genou.

Mais de son côté, et ce malgré plusieurs blessures après le titre de 2018, le Storm était au complet. Breanna Stewart est parfaitement revenue d’une épreuve difficile pour n’importe quel athlète. Sue Bird, éloignée des parquets par une chirurgie du genou en 2019, a elle aussi répondu à l’appel.

Annoncé favori avant le début de la saison, la domination du Storm s’est sentie tout au long de l’exercice pour aboutir à une victoire logique :

  • Le Storm a été l’équipe la plus efficace en attaque et en défense (Offensive et Defensive Rating) en saison régulière.
  • Le Storm a enregistré un net rating historique de +11,5. Seules les Comets de Houston ont fait mieux en 1998 et 2000.
  • Le Storm a enregistré un différentiel de points moyen de +11,5, une statistique égalée ou dépassée par les Mystics en 2019 et les Comets en 1998 et 2000.

Du côté de Las Vegas, la MVP A’ja Wilson, a fait ce qu’elle a pu pour sauver les apparences. Après 14 points éclair dans le premier quart-temps, elle n’a marqué que quatre points dans le reste du match. Grâce à ses efforts, les Aces menaient 23-21 après un run de 11-2 à la fin du premier quart-temps.

A’Ja Wilson, joueuse des Aces de Las Vegas et MVP de la saison régulière. (Photo : Ned Dishman/NBAE via Getty Images)

En prenant une troisième faute rapide, Breanna Stewart a laissé penser à Las Vegas qu’une fenêtre était ouverte. Mais même avec la MVP des finales sur le banc, Seattle a creusé l’écart jusqu’à 43-34. Dans le troisième quart, le Storm a achevé son adversaire, en commençant par marquer 12 des 14 premiers points de la période.

Les Aces jouaient sans Liz Cambage et Kelsey Plum, toutes les deux exemptées de compétition pour motif médical. Avec un effectif complet la saison prochaine, Las Vegas pourra viser très haut. « Je sais que ça fait mal. Mais au final, vous apprenez et évoluez avec. Je sais que j’ai évolué grâce à ça », a déclaré A’Ja Wilson, âgée de 24 ans. « C’est un succès dans mon livre et je vais continuer à progresser. »

Avec un quatrième titre en poche, Seattle s’impose parmi les rares dynasties de la WNBA. Si Sue Bird approche de la fin de sa carrière, l’avenir du Storm semble radieux entre les mains de Breanna Stewart et Jewell Loyd.

Photo : Ned Dishman / NBAE via Getty Image

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut