NBA

26 août 2020, soirée de boycott historique

Mise à jour du 27/08, à 19:00 :

• Les joueurs NBA ont décidé de reprendre les Playoffs. Les joueurs et la ligue visent un retour des matchs dès vendredi, ce week-end au plus tard.

• Les trois matchs de Playoffs prévus ce jeudi soir seront donc reportés.

• Une réunion avec les propriétaires et les joueurs de la NBA est prévue plus tard dans la journée. La discussion devrait aboutir sur un plan d’action pour aller de l’avant sur les problématiques de justice sociale.

Certains joueurs, parmi lesquels LeBron James, auraient changé de position depuis la nuit dernière et pensent désormais qu’il est dans le meilleur intérêt de terminer la saison. D’après les insiders de Yahoo Sports, les joueurs étaient frustrés de ne pas être sur la même longueur d’onde hier et les émotions auraient pris le dessus. Après une bonne nuit de sommeil, les joueurs ont pu prendre une décision à tête reposée.

Mise à jour du 27/08, à 11:46 :

La NBA a convoqué une réunion spéciale avec les propriétaires, qui aura lieu jeudi à 17:00 heure française.

Une réunion entre les joueurs de la bulle s’est tenue hier pour déterminer la suite des événements. Incapables de trancher, les joueurs ont décidé d’organiser une seconde réunion ce jeudi, au même horaire que le Bord of Governors. Les Clippers et les Lakers auraient voté pour arrêter la saison, tandis que les autres équipes auraient voté pour continuer.

• En WNBA, les matchs ont été collectivement boycottés cette nuit. Les joueuses des Mystics, des Sparks, du Dream, du Lynx, du Sun et du Mercury ont posé un genou à terre en portant des T-shirts qui épellent « Jacob Blake ».

Trois heures après l’heure du match, les Bucks sont sortis de leur vestiaire pour lire une déclaration : « Nous demandons justice pour Jacob Blake et nous demandons que les officiers soient tenus responsables ». Les propriétaires des Bucks ont annoncé soutenir leurs joueurs.

Dans d’autres disciplines, les sportifs ont décidé de suivre l’exemple des Bucks en boycottant divers événements sportifs. Aucun match de baseball ou de soccer n’a été maintenu cette nuit. L’équipe de Foot US de Washington a décidé d’annuler son entraînement pour le remplacer par une réunion, centrée sur le racisme et les injustices sociales aux États-Unis. La joueuse de tennis Naomi Osaka s’est joint au boycott, annonçant qu’elle ne jouerait pas la demi-finale du Western & Southern Open ce jeudi.

Les joueuses de la WNBA, qui ont décidé de boycotter à leur tour les matchs de la soirée. (Photo : Bleacher Report)

La NBA avait permis aux joueurs parler librement du mouvement Black Lives Matter. Aujourd’hui, après l’affaire Jacob Blake, c’est un mouvement jamais réitéré depuis 1964 qui frappe la NBA : le boycott de matchs.

Les Raptors et les Celtics avaient discutés entre eux de la possibilité de boycotter le Game 1 de leur série en signe de protestation aux événements qui se sont récemment produits dans le Wisconsin. Jacob Blake — un homme noir —, s’est fait tirer dessus sept fois dans le dos par un policier de la ville de Kenosha, alors qu’il rejoignait sa voiture. Le tout devant sa famille.

Alors que l’homme devrait rester paralysé, la vidéo a fait le tour du monde et d’Orlando, où se trouve la bulle de la NBA. Un nom de plus, ajouté à ceux de Breonna Taylor, George Floyd et d’autres victimes de violences policières.

Au lancement de la bulle, les joueurs dévoilaient des maillots inédits, ornés de slogans affichant leur soutien au mouvement de protestation actuel aux États-Unis et dans le monde. Si le symbole est fort, il reste insuffisant pour les joueurs qui, ce 26 août 2020, ont décider de boycotter les trois matchs au programme ce soir : Bucks-Magic ; Rockets-Thunder ; Lakers-Blazers. Le geste est d’autant plus fort que Milwaukee se situe dans le Wisconsin, État dans lequel se déroule l’affaire Jacob Blake.

Récupérons le fil du premier match de la soirée, l’élément déclencheur. Les Bucks de Giannis Antetokounmpo ne sortent pas du vestiaire, alors que le Magic et les arbitres sont sur le terrain. Ils prennent la décision à 22:00 heure française.

Le Magic n’accepte pas le forfait des Bucks, série qui pour l’instant reste sur le score de 3-1. Geste plein de bon sens de la part d’Orlando. « Nous n’avons pas été mis au courant de la décision à l’avance », déclare Michael Carter-Williams, joueur du Magic. « Mais nous sommes heureux de nous montrer solidaires avec Milwaukee, Jacob et toute la communauté NBA. Le changement approche. »

Par la suite ce sont les joueurs des Rockets et du Thunder qui décident de ne pas jouer, les Blazers et les Lakers suivent le pas.

Les réactions à l’interpellation de Jacob Blake ne se sont pas fait attendre, à l’image de Donovan Mitchell et LeBron James qui, en interview d’après match, ont rappelé que le changement passe par le vote — raison pour laquelle il a créée le mouvement « More Than A Vote », qui rappelle « More Than An Athlete ». Shaquille O’Neal, Ernie Johnson, Charles Barkley et Kenny Smith se sont eux aussi exprimés sur la situation dans leur émission.

Source : NBAonTNT

La suite est encore floue pour la NBA, qui a investi 150 millions de dollars dans une bulle qui risque d’éclater sous la pression des nombreux boycotts à anticiper. Un nombre conséquent de joueurs envisagerait même d’arrêter définitivement la saison.

La NBA est une ligue réputée pour ses choix forts, soutenant coûte que coûte les choix de ses athlètes qui lui semblent justes. Ce n’est pas pour autant que la NBA souhaite abandonner sa bulle. Elle annonce ainsi que tous les matchs seront reportés, sans déclarer de perdants.

D’autres ligues suivent l’exemple de la NBA, puisque les Brewers de Milwaukee — équipe de baseball — ont décidé de boycotter leur match face à Cincinnati. Les joueuses WNBA censées jouer ce soir discutent actuellement de la possibilité de les imiter.

Les joueurs sont prêts à laisser le basket de côté pour laisser entendre plus que leurs voix. Une réunion avec les joueurs présents dans la bulle déterminera ce soir l’avenir de ce mouvement. Il est possible qu’il n’y ait pas de champion NBA en 2020, à moins que le véritable champion soit l’égalité.

Photo de couverture : David Dow / NBAE

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut