NBA

L’Analyste fait sa Trade Deadline #2 : Kevin Love

Pour cette Trade Deadline 2020, l’équipe de L’Analyste a décidé d’imaginer différents scénarios pour les joueurs sur le départ. Chaque rédacteur proposera donc un trade, bien aidé par la fameuse Trade Machine, et expliquera les raisons qui motiveraient les équipes concernées à le réaliser.

Dans ce deuxième numéro, nous nous penchons sur le cas Kevin Love, l’ailier fort de 31 ans des Cleveland Cavaliers… pour le moment.

Trade #1 : Phoenix Suns

  • Les Cavaliers reçoivent : Tyler Johnson / Frank Kaminsky / 1 premier tour de Draft
  • Les Suns reçoivent : Kevin Love

Intérêt des Cavaliers :

Pour une reconstruction, il faut un vestiaire sain et ce n’est pas le cas de Cleveland en ce moment, avec plusieurs incidents survenus depuis le début de la saison. Kevin Love est à l’origine de nombre de ces problèmes, ce qui baisse son attractivité sur le marché puisqu’il a aussi déclaré qu’il voulait être transféré. Recevoir un pick est une nécessité pour Cleveland, et le pick des Suns est intéressant. Cleveland récupère aussi Tyler Johnson, qui peut aider Collin Sexton et Darius Garland dans leur développement, et un Frank Kaminsky qui peut pallier le départ de Love dans le 5, mais aussi aider le roster avec son expérience.

Intérêt des Suns :

Phoenix est l’une des surprise cette saison et vise les playoffs, récupérer un champion NBA est toujours intéressant dans une équipe jeune bourrée de talent. Love améliorera la défense et l’attaque des Suns, en étant l’une des options offensives principales avec son shoot à 3 points. Love aiderait aussi au développement de DeAndre Ayton, et viendrait encadrer ce groupe de jeunes. Phoenix est une franchise peu médiatisée, ce qui semble parfaitement aller au natif de Santa Monica.

Enzo

Trade #2 : Memphis Grizzlies

  • Les Cavaliers reçoivent : Andre Iguodala / Solomon Hill / 1 premier tour de Draft
  • Les Grizzlies reçoivent : Kevin Love

Intérêt des Cavaliers :

Les Cavaliers sont à la peine depuis le départ de LeBron James et Kyrie Irving, respectivement en 2017 et 2018. Le seul rescapé du Big Three qui amena à Cleveland le premier titre de son histoire en 2016 se nomme Kevin Love. Mais l’histoire d’amour – sans mauvais jeu de mot – entre Kevin et les Cavs est belle est bien finie, n’en témoigne cette saison où l’on a vu l’ailier fort quintuple All-Star montrer de réels signes de frustration, lui qui n’est pourtant pas coutumier du fait. La franchise de l’Ohio ne joue donc plus rien cette saison, si ce n’est espérer finir dans les bas-fonds du classement et prier pour que la Lottery leur sourisse, n’en déplaise au commissionnaire Adam Silver. Et avec ce trade, les Cavs récupèreraient un contrat expirant en la personne de Solomon Hill. Nous n’évoquerons même pas ses stats, car le but est clairement de dumper du salaire pour les futures Free Agency. Ils récupéreraient donc un joueur qui se retrouvera Free Agent à l’été 2020, et ne re-signera sûrement pas dans l’Ohio. De plus, ils récupéreraient un Andre Iguodala qui n’a toujours pas joué la moindre minute cette saison, et dont on attend toujours un buy out, qui ne dérangerait en aucun cas Cleveland. L’intérêt principal de ce trade est donc de dumper le contrat étendu sur 4 ans de K. Love, et récupérer un premier tour pour les futures drafts, ce qui est la base de toute reconstruction.

Intérêt des Grizzlies :

Memphis est l’une des belles surprises cette saison, et la transition post Grit-and-Grind – entamée avec les départs de Marc Gasol lors de la dernière Trade Deadline et de Mike Conley à la Free Agency 2019 – se passe plus vite que prévu. Actuellement 8e de l’Ouest avec un bilan de 18-22, la franchise du Tennessee emmenée par le jeune duo prometteur Jaren Jackson Jr / Ja Morrant étonne. Et pourquoi ne pas accélérer le Process ? Surtout lorsque l’on est un petit marché comme Memphis qui a plus de mal, en théorie, à attirer des superstars pendant les Free Agency. Memphis peut, et doit profiter d’opportunités comme celles-ci pour attirer des joueurs calibre All-Star. Niveau production, le calcul est vite fait, les Grizzlies gagneraient beaucoup à laisser partir un joueur qui n’a jamais porté leur maillot et un ailier qui amène 5.8 points et 3.2 rebonds pour faire venir Kevin Love et ses 16.9 points à 45.7% au shoot (37.3% derrière l’arc) et 10.3 rebonds. De plus, Kevin Love est champion NBA et a 31 ans, son expérience serait une énorme valeur ajoutée au développement du duo Morant / Jackson. Ce trade serait donc extrêmement bénéfique pour les Grizzlies.

Antoine

Photo : Chris Elise/NBAE via Getty Images

Trade #3 : Denver Nuggets

  • Les Cavaliers reçoivent : Paul Millsap / Juan Hernangomez / 1 second tour de Draft 2020 (via Brooklyn)
  • Les Nuggets reçoivent : Kevin Love

Intérêt des Cavaliers :

Ce n’est plus un secret pour personne, l’avenir de Kevin Love s’inscrit loin des Cavaliers. L’ancien ailier fort de Minnesota souhaiterait rejoindre une équipe qui participerait aux joutes printanières, car il ne se voit plus dans le projet de reconstruction que lui propose Cleveland pour sa fin de carrière. L’intérêt de ce trade avec les Nuggets pour la franchise de l’Ohio est de libérer du cap. En effet, en se séparant du contrat de Kevin Love (encore 3 ans de contrat garanti à plus de 90 Millions) et en récupérant le contrat expirant de Paul Millsap, les Cavs récupèrent 30 Millions dans leurs cap-space dès cet été. Il est important de rappeler que les Cavaliers ont l’une des masses salariales les plus importante de la ligue et que l’objectif de la direction est de nettoyer le plus rapidement son salary cap. L’ajout de l’Espagnol Hernangomez dans l’échange en guise de jeune potentiel à développer peut séduire les Cavaliers. Un second tour de Draft 2020 (via Brooklyn) pour finaliser le package, même si Cleveland souhaiterait récupérer un 1er tour. Malheureusement, les Nuggets n’en disposent pas, il faudrait donc que les Cavs revoient leurs exigences à la baisse.

Intérêt des Nuggets :

L’acquisition de Kevin Love pour la franchise des Rocheuses pourrait être un plus en vue des Playoffs. L’apport offensif de l’intérieur apporterait un upgrade au scoring en soutien de Nikola Jokic et de Jamal Murray, qui semblaient un peu esseulés lors de la précédente campagne de post season. Les qualités de rebondeurs de Love ne sont plus à démontrer : celui qui tourne cette saison a plus de 10 rebonds par match viendrait renforcer un des points faibles de l’équipe entraînée par Mike Malone qui se classe seulement à la 19ème place en termes de rebonds captés par rencontre. En revanche la perte de Millsap pourrait peser sur l’efficacité défensive de Denver, puisqu’il s’agit du point faible du jeu de l’ancien intérieur de UCLA. La direction des Nuggets prendra-t-elle le risque de chambouler son effectif et de se priver de toute flexibilité pour les 3 prochaines saisons dans l’optique de gagner rapidement ? Réponse le 6 février au plus tard…

Yohann

Trade #4 : Portland Trail Blazers

  • Les Cavaliers reçoivent : Kent Bazemore / Zach Collins / Premier tour de Draft 2020
  • Les Blazers reçoivent : Kevin Love

Intérêt des Cavaliers :

Pour réussir leur reconstruction, les Cavaliers devront évidemment se concentrer sur l’acquisition de nouveaux jeunes athlètes à développer. Pour cela, le Front Office cherchera à récolter un maximum de tours de Draft ainsi que des joueurs dont le potentiel a déjà été révélé. Ces deux choses, les Blazers sont en mesure de les offrir à Cleveland. Disposant de la totalité de leurs premiers tours de Draft, ils n’auront pas de mal à abandonner celui de 2020 ou de 2021 dans ce transfert. Pour accompagner ce premier asset, Koby Altman et son bureau réclameront certainement la venue de Zach Collins, un ailier fort de 22 ans qui avait brillé lors de la campagne de Playoffs des Blazers en 2019. Kent Bazemore et son (gros) contrat expirant feront également le voyage afin d’équilibrer les salaires, il ne restera probablement pas plus d’une saison dans l’Ohio.

Intérêt des Blazers :

2019 était l’année de Rip City. Poussés en finales de Conférence par leur leader Damian Lillard, fièrement épaulé par C.J. McCollum, les Blazers semblaient avoir passé un cap. Et pourtant, leur début de saison a été catastrophique. Encore aujourd’hui, Portland se maintient seulement à la 10e place avec un bilan de 18 victoires pour 24 défaites : Damian Lillard a besoin d’aide, maintenant. Pour une équipe dont l’objectif ne s’arrête pas à une qualification en Playoffs, un vétéran du calibre de Kevin Love serait un ajout considérable. Son expérience de champion NBA apportera beaucoup à cette équipe de têtes brûlées, mais ce n’est pas tout. Ses 17.0 points et 10.4 rebonds par match à 45.5% au tir dont 37.1% à trois points apporteront beaucoup plus que les 7.8 points et 4.0 rebonds de Kent Bazemore ou les 9 points et 4.0 rebonds de Zach Collins. De plus, ce transfert libérerait une place dans l’effectif de Portland qui pourra tenter de récupérer Andre Iguodala en cas de buyout. Un cinq majeur Lillard – McCollum – Anthony – Love – Nurkic/Whiteside… effrayant, non ?

Benjamin

Photo : Chris Schwegler/NBAE via Getty Images

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

To Top