FIBA

La semaine européenne (n°6)

Comme chaque semaine sur L’Analyste, voici le résumé hebdomadaire des rencontres d’Euroleague. Pour cette 18e journée : un choc entre le FC Barcelone et l’Anadolu Efes Istanbul, mais aussi entre le Milan de Messina et le Panathinaikos de Nick Calathes. De grandes performances comme celle de Léo Westermann et de belles ambiances pour cette nouvelle semaine de compétition en Euroleague.

LDLC ASVEL Villeurbanne vs Étoile rouge de Belgrade : 80 – 83

Dès l’entame du match, les Villeurbannais sont agressifs des deux côtés du terrain. À 3 minutes de la fin du premier quart-temps, ils mènent 22 à 7. Les Serbes semblent désarçonnés face à la défense française. Cet écart grandit tout au long de la première mi-temps pour atteindre 20 points. Le discours du coach a dû pousser les compétiteurs de l’équipe serbe à se remettre en question. Sa voix a sans doute raisonné dans les couloirs de l’Astroballe pour sonner le réveil de ses hommes. Le collectif serbe a donc rattrapé petit à petit son retard au cours de la deuxième période. Les Français ont craqué, à l’image de Zvezdan Mitrovic — leur entraîneur — qui s’est fait expulser. Sous l’impulsion d’un Kevin Punter héroïque, auteur de 18 points dont les trois points clôturant l’issu de cette rencontre, les joueurs du club balte repartent miraculeusement avec la victoire.

Valencia Basket vs Olympiacos Le Pirée : 91 – 93

Ces deux groupes de même niveau ont composé une grande partie très équilibrée, tant au scoring que dans le jeu. Malgré un Fernando San Emeterio adroit et juste dans ses choix, scorant 23 points avec 4 rebonds, le club valencien finit cette 18e journée sur une défaite. Vassilis Spanoulis a piloté habilement ses coéquipiers vers un nouveau succès. Le meilleur scoreur All-Time a été accompagné par l’intérieur historique, Georgios Printezis compilant 18 points et 7 rebonds avec 26 d’évaluations. L’intérieur grec a œuvré pour obtenir cette victoire. L’escouade de Jaume Ponsarnau ira défier les joueurs du Khimki Moscou tandis que les Grecs accueilleront les Allemands de l’ALBA Berlin.

FC Barcelone vs Anadolu Efes Istanbul : 82 – 86

De gros shoots, de grands joueurs et des fans survoltés, les acteurs ont réuni tous les ingrédients pour une soirée de haut niveau européen. Grâce à un étincelant Shane Larkin, les Turques ont remporté ce choc de titans. Le meneur américain, qui s’est vu proposer un passeport turc, a scoré 26 points et donné 5 passes décisives avec 35 d’évaluation. Le président de l’Efes veut faciliter la signature de sa pépite pour éviter une surcharge de joueurs non européens dans son effectif. À cause des quotas imposés par la ligue européenne, le nombre de non-Européens est restreint au sein des clubs compétitant en Euroleague. Du côté barcelonais peu de joueurs ont dépassé les 10 points avec un pourcentage correct excepté Brandon Davis ayant inscrit 20 points. Seule lumière du côté catalan, les Turques ont limité l’impact du poste 4 en l’isolant de ses coéquipiers. Avec ce succès, les hommes d’Ergin Ataman renforcent leur domination et marquent un écart entre les membres du podium que sont le Real Madrid et le FC Barcelone.

Khimki Moscou vs Zenit St Pétersbourg : 81 – 83

Voilà la surprise de la semaine ! Le club de la capitale tsarienne bat l’escouade de Rimas Kurtinaitis. Chose qui ne change pas, c’est le noircissement de la feuille de match par Alexey Shved. L’arrière moscovite marque 30 points avec 5 rebonds et 6 passes décisives. Une performance complète de la part du franchise player de cette équipe, qui n’aura néanmoins pas suffi pour prendre la victoire. Dans la mesure où Thomas Will est en feu avec 20 points à 7/8 aux shoots à 2 points, combiné à un jeu collectif huilé en témoigne les 23 passes décisives de l’équipe, la victoire ne pouvait pas échapper aux coéquipiers d’Andrew Albicy.

Real Madrid vs Zalgiris Kaunas : 88 – 82

Le club de la capitale espagnole s’est difficilement défait de l’équipe lituanienne de Kaunas. Comme la semaine dernière face à l’ASVEL, le Real Madrid remporte ce match grâce à Trey Thompkins et Rudy Fernandez. Les deux hommes forts de la Casa Blanca ne se sont pas refroidis. Ils continuent sur leur lancée pour assommer le groupe de Sarunas Jasikevicius pourtant très combatif, ne lâchant rien durant toute la rencontre. Parmi les Lituaniens, Lukas Lekavicius est le seul joueur sortant du lot en scorant 21 points. Le meneur a maintenu son équipe dans le sillage d’un Real suffisant, mais saillant comme à son habitude. Le collectif a réalisé une partie sans fioriture tel un prétendant au titre final, mais grâce à la chance du champion avec une victoire. Il faudra faire mieux pour bousculer Mike James and co du CSKA Moscou.  

Derrick Williams, Kirobelt Baskonia Vitoria-Gasteiz vs Fenerbahce Istanbul (Photo : Aitor Arrizabalaga/Euroleague Basketball via Getty Images)

Kirobelt Baskonia Vitoria-Gasteiz vs Fenerbahce Istanbul : 65 – 79

Après avoir été la surprise de la semaine dernière, dur retour à la réalité pour les équipiers de Nik Stauskas. Cependant, un homme impressionne semaine après semaine côté basque, c’est l’intérieur Tornike Shengelia. Éclatant par sa polyvalence dans le jeu et par sa justesse, il est l’élément majeur dans la bonne saison du groupe basque. Lors de cette partie, il inscrit 21 points avec 7 rebonds, 3 passes décisives et un 37 d’évaluations. Cela n’étonnera personne si l’année prochaine, il part en direction d’une franchise de l’élite européenne. Dans cette soirée, un Français est sorti du lot en la personne de Léo Westermann. Le meneur français était littéralement en feu à 7/8 à trois points compilant ainsi 21 points et 3 passes décisives. En laissant des tirs ouverts aux joueurs du Fenerbahce, les Basques se sont tiré une balle dans le pied, tant ces erreurs se payent cash à ce niveau de compétition. Les hommes d’Obradovic avaient grandement besoin de cette victoire pour se rapprocher du top 8 et pour aller en playoffs. C’est chose faite et maintenant il faut se reconcentrer sur le prochain match.

AX Milan vs Panathinaikos Athènes : 96 – 87

Sergio Rodriguez nous éclaboussera toujours autant les yeux par son sang-froid et son audace. Lors de cette rencontre, il a notamment inscrit deux trois points venus de nulle part ailleurs. Toutefois ce n’est sûrement pas grâce à ces shoots que le club italien s’impose dans cette confrontation entre deux équipes bien classées. En marquant 22 points, le meneur espagnol a illuminé la partie de son élégance pour guider ses coéquipiers vers un succès crucial pour la suite de la compétition. Un autre garçon pour qui on avait l’impression qu’il jetait des cailloux dans un océan, c’est l’américain Jimmy Fredette. Avec sa belle mécanique de shoot et sa rapidité d’exécution, il a mis à mal la défense italienne en scorant 32 points. La formation d’Ettore Messina a répondu aux attentes en décrochant cette victoire. En passant devant leur adversaire du soir, ils montent à la 6e place et se rassurent dans cette longue quête qu’est l’obtention d’une place les playoffs.

ALBA Berlin vs Maccabi FOX Tel-Aviv : 89 – 95

Les Israéliens se réveillent contre le club allemand après avoir perdu contre Zalgiris Kaunas la semaine dernière. Les hommes du Maccabi se sont péniblement débarrassés des Berlinois. Un très bon Elijah Bryant clôturant la rencontre avec 19 points, 8 rebonds et 4 passes décisives, l’arrière permet à son équipe de reprendre confiance et de retrouver le chemin de la victoire après deux journées sans victoire. Faisons un focus sur l’espoir israélien Deni Avdija. Le poste 2/3 va se présenter à la draft NBA 2020. Ayant comme atout sa taille (2,05 m) et une belle dextérité. Actuellement dans le top 10 de cette draft, il pourrait baisser s’il ne sort pas de grosses performances en Euroleague dans la suite de la saison. Il doit surtout améliorer son pourcentage à trois points ainsi que son nombre de rebonds par match (2,7). Pour un ailier, il n’est pas très impactant dans ce secteur. Cependant on perçoit un potentiel offensif indéniable à l’image d’un Danilo Galinari à son âge. Un joueur à surveiller dans cette deuxième partie de saison avant de le voir traverser l’Atlantique.

Une 18e journée riche en rebondissements comme la victoire du Zenit et des joueurs de grande classe qui ne faiblissent pas le niveau tel que Shane Larkin ou Nikola Mirotic. Léo Westermann est le français qui s’est distingué cette semaine. La rencontre de la semaine prochaine à ne pas manquer oppose le Real Madrid au CSKA Moscou.

Photo : Turkish Airlines Euroleague

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

To Top