FIBA

Euroleague : La semaine européenne (n°4)

Photo : Aykut Akici/Euroleague Basketball via Getty Images

Comme chaque semaine sur l’Analyste, voici le résumé hebdomadaire des rencontres d’Euroleague. Pour cette 15e journée, nous avons donc une belle victoire française, un choc entre le CSKA et l’Anadolu et des Français qui ne déçoivent pas.

FC Bayern Munich vs. FC Barcelone : 67 – 77

Fort d’une défense serrée de la part des hommes de Svetislav Pesic, le FC Barcelone engrange une nouvelle victoire en terrain hostile. En ayant volé 11 ballons dans les mains des Munichois, les Catalans ont donc creusé l’écart dans la seconde partie du deuxième quart-temps. Les Allemands n’ont marqué que 9 petits points pendant le 2e quart-temps. Cette dynamique défensive permet aux Barcelonais de dérouler leur jeu en contre-attaque et de submerger l’adversaire en imposant un rythme soutenu. Le grand bénéficiaire de ce jeu rapide se nomme Cory Higgins. L’ancien arrière du CSKA Moscou achève la rencontre avec 16 points, 2 rebonds, 3 interceptions. Le club catalan retrouve la place de second, derrière son rival madrilène, avant de retrouver l’Olympiacos pour conclure cette première phase de la saison régulière d’Euroleague.

ASVEL Villeurbanne vs. ALBA Berlin : 93 – 81

Le club de Tony Parker retrouve des couleurs dans cette coupe d’Europe grâce au tant attendu retour de son intérieur Adreian Payne. Après une première mi-temps où les deux équipes étaient au coude à coude, avec une réussite à trois points totalement absente côté villeurbannais, les Français se sont retroussé les manches en seconde période. Au retour des vestiaires, les joueurs de Zvezdan Mitrovic sont beaucoup plus agressifs en défendant collectivement et sur l’homme. Bien appliqués d’un côté du terrain, c’est naturellement que l’adresse revient, notamment dans les mains très chaudes de ses extérieurs. Avec l’insolence à trois points (6/7 en 2MT) de Diot, Lomazs et Malédon, les locaux vont prendre une avance de plus 14 points à la fin du troisième quart-temps. Couplée à une bonne adresse, s’ajoute une supériorité physique et mentale. En effet les Allemands n’ont pas su créer les décalages par manque de puissance, notamment à l’intérieur. L’écart était surtout perceptible quand Landry Nnoko est parti se reposer. Il était le seul capable de rivaliser avec le physique des intérieurs adverses. Les Allemands étaient asphyxiés en attaque et n’arrivaient plus à voir assez clair pour espérer mettre le ballon dans le panier. Les coéquipiers de Théo Malédon sont donc à la porte de la huitième place, position qualificative pour jouer les playoffs, avant d’affronter l’ogre madrilène la semaine prochaine.

L’Étoile rouge de Belgrade vs. Olympiacos Le Pirée : 88 – 81

Après avoir été menés durant la quasi-totalité de la rencontre avec un retard maximum de 13 points, les coéquipiers de Lorenzo Brown ont défait l’avance des Grecs petit à petit. Profitant de leurs momentums, les Serbes ont appuyé là où ça fait mal pour obtenir une avance de plus 15 points au début du quatrième quart-temps et ainsi gagner ce match tranquillement. Brown pose une remarquable ligne statistique avec 34 points, 5 rebonds et 32 d’évaluation. Avec cette nouvelle performance de haute volée, le meneur américain ajoute un nouvel argument à son dossier pour le trophée de MVP. Prix sur lequel nous réaliserons un bilan pendant les fêtes de fin d’année sur l’Analyste.

Anadolu Efes Istanbul vs. CSKA Moscou : 80 – 81

C’était la grosse affiche de cette 15e journée qui opposait deux prétendants au titre final avec au sein de cette partie des duels très intéressants. Ces duels opposent deux candidats au trophée de MVP en les personnes de Mike James et Shane Larkin et le duel des coachs avec d’un côté Ergin Ataman, coach de l’Anadolu Efes, et de l’autre côté Dimitri Itoudis, le célèbre coach du CSKA Moscou. Intéressons-nous d’abord au premier duel entre les deux meneurs scoreurs américains. Shane Larkin score 18 points et 4 assists tandis que Mike James compile 28 points avec un sans-faute à deux points (5/5) et 5 trois points marqués sur 7 tentés. Autant dire que le joueur du CSKA a dominé le meneur de l’Anadolu. C’est logiquement que celui-ci gagne le match suite à l’échec en fin de match de Larkin à deux points, un tir qui aurait permis au Stambouliote de repartir avec la victoire. Les Moscovites recevront l’escouade d’Ettore Messina la semaine prochaine et les Turques accueilleront eux les Israéliens du Maccabi.

Khimki Moscou vs. Zalgiris Kaunas : 83 – 74

Avec cette victoire nette et sans bavure, le club d’Alexey Shved retrouve l’odeur de la victoire après avoir perdu contre l’Olympiacos en début de semaine. A contrario, les Lituaniens n’arrivent pas à sortir de cette spirale infernale et ils sont maintenant sur une série de neuf défaites consécutives. Les joueurs du Khimki n’ont jamais semblé inquiétés par leur adversaire du soir malgré une maigre avance tout au long du match. Cela doit être mis au crédit de l’arrière russe qui a inscrit 25 points et 5 passes décisives avec 19 d’évaluation. Le club de Kaunas pointe toujours à la dernière place et le Khimki Moscou est, lui, classé 7e au classement de cette saison 2019-20 d’Euroleague. Le Khimki affrontera juste après Noël l’ASVEL lors de la 16e journée, alors que le club lituanien se déplacera à Munich pour jouer contre le Bayern le vendredi 27 décembre.

Photo : Irina R. H. / AFP7 / Europa Press Sports via Getty Images

Baskonia Vitoria-Gasteiz vs. Real Madrid : 55 – 77

Le club madrilène s’est facilement défait du club de Vitoria. Même en ces temps de grèves, les joueurs du Real Madrid ont déroulé la locomotive et ils ont suivi le plan de jeu pour glaner un nouveau succès tel un train arrivant à la prochaine station. Pablo Laso a fait tourner son effectif, et c’est un Rudy Fernandez, vétéran de l’équipe qui a pu se faire plaisir en scorant plus de 10 points. Seuls l’ailier espagnol et Jordan Mickey ont dépassé la dizaine de points. Le pivot américain a été très bénéfique avec 15 points, 8 rebonds et 21 d’évaluation. Sans réaliser une grande partie de basketball, le Real Madrid continue sa course en tête de l’Euroleague avec le plein de confiance.

Fenerbahce Istanbul vs. Zenit St Pétersbourg : 81 – 84

Voilà sans doute la victoire ou défaite surprise de la 15e journée. Grâce à un buzzer beater à 3 points du français Andrew Albicy, le Zenit remporte sans doute la plus grosse victoire de son histoire en Euroleague. Le club russe réalise l’exploit de battre l’ogre turc d’Istanbul. Malgré un effectif profond composé de multiples stars, le club d’Obradovic retombe dans ses travers du début de saison et n’arrive pas à dominer son adversaire comme il devrait le faire face à ce genre d’opposant d’apparence plus faible. Joffrey Lauvergne a su profiter des bonnes passes de ses coéquipiers et ainsi maintenir son équipe à flot. L’intérieur français termine la rencontre avec 18 points et 4 rebonds. L’homme de ce match est lui-aussi français, et il se nomme donc Andrew Albicy. Le meneur termine la rencontre avec 12 points, 3 passes et 10 d’évaluation. Comme avec les bleus, il a répondu aux attentes quand son équipe en avait le plus besoin. La semaine prochaine, le club russe recevra l’Etoile rouge de Belgrade et le club stambouliote accueillera le FC Valence.

Armani Exchange Milan vs. Valencia Basket : 78 – 71

Le club milanais sort vainqueur de cette rencontre face au club espagnol de Valence. Grâce au prodigieux meneur espagnol Sergio Rodriguez, les hommes d’Ettore Messina sont toujours qualifiés pour les playoffs d’Euroleague en étant placés 8e alors que les Espagnols sont toujours immobilisés dans le ventre mou en occupant la 11e place. Les vieux briscards ont sorti la Gasolina tant Sergio Rodriguez et Luis Scola ont dynamité la partie. El Chacho a su guider son équipe en créant pour ses coéquipiers et en délivrant de réels caviars pour ses intérieurs. Il termine la rencontre avec 8 passes décisives et 10 points. Cette relation entre le meneur espagnol et le coach italien marche très bien, le club fait une très bonne première partie de saison d’Euroleague. Les Milanais concluront cette phase aller en allant défier le CSKA Moscou.

Maccabi Tel-Aviv vs. Panathinaikos Athènes : 88 – 79

Comme à son habitude, le Maccabi Tel-Aviv est venu à bout de son adversaire grâce à ses cadres. Que ce soit les intérieurs, à l’image de Quincy Acy, ou les extérieurs, tels que Scottie Wilbekin, les joueurs Israéliens ont su sortir le grand jeu pour triompher de cette opposition entre deux clubs très bien classés. Quincy Acy a encore une fois écœuré ses adversaires avec ses 5 contres. Othello Hunter, l’autre intérieur américain, a mis sa patte au fourneau en inscrivant 15 points et 7 rebonds. Le Pana ne pouvait simplement pas lutter à armes égales avec l’équipe israélienne. Les meneurs et arrières du club grec ont subi les foudres de Scottie Wilbekin. Il n’a pas changé ses habitudes en arrosant à 3 points. Il termine la confrontation à 4/15 derrière l’arc. L’arrière américain marque donc 23 points avec 4 rebonds et 2 passes décisives.

Cette 15e journée nous aura réservé son lot de surprises, comme la victoire du Zenit face au Fener, de grosses confrontations entre deux prétendants au titre et des Français en réussite.

Planning de la 16ème journée

Jeudi 26 décembre

CSKA Moscou vs. AX Armani Exchange Milan

Anadolu Efes vs. Maccabi Tel Aviv

Alba Berlin vs. Kirolbet Baskonia

Panathinaikos vs. Real Madrid

ASVEL Lyon Villeurbanne vs. Khimki Moscou

Zenit St Pétersbourg vs. Étoile rouge de Belgrade

Fenerbahce vs. Valencia Basket Club

FC Bayern Munich vs. Zalgiris Kaunas

FC Barcelone vs. Olympiacos

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut