NBA

Bucks – Lakers : Premier aperçu d’une finale étouffante

Photo : Stacy Revere/Getty Images

MILWAUKEE – Au terme d’un road trip de cinq matchs à l’Est, les Lakers avaient pris rendez-vous au Fiserv Forum avec la première équipe au classement général. 24 victoires pour 4 défaites, deux bilans similaires pour une seule marche en haut du podium. Cette potentielle preview des prochaines finales NBA était assurément la rencontre à ne pas manquer ce soir.

Dans un match particulièrement intense, le MVP en titre est venu à bout du roi de Los Angeles. Avec 34 points, 11 rebonds et 7 passes décisives à 11-19 au tir dont 5-8 à trois points, le Greek Freak a dominé la rencontre. En face, les joueurs angelenos ont manqué d’adresse et de justesse dans leur jeu, leurs remplaçants, eux, ont tout simplement manqué d’impact. Retour sur une bataille au sommet entre les deux meilleures équipes de chaque Conférence.

1er quart-temps : 23 – 17

Début de la rencontre, entre-deux, balle aux Lakers. D’entrée de jeu, LeBron James fait les bonnes passes et trouve Danny Green dans le corner pour un tir à trois point bien senti. Aucune des deux équipes n’attend pour faire monter la pression défensive. Après trois minutes de jeu et autant de contres, les Bucks n’ont encore réussi aucun tir sur 6 tentatives. De leur côté, les Lakers ne comptabilisent qu’un succès sur 8 essais. Il faudra 4 minutes à Donte DiVincenzo pour ouvrir le score pour Milwaukee. Danny Green, à 2-3 à trois points, permet aux Lakers de ne pas se laisser dépasser tandis que LeBron James n’arrive à rien : 0-5 au tir en 7 minutes de jeu.

C’est l’arrivée des remplaçants qui permettra aux coéquipiers du Greek Freak de prendre l’avantage. Sous l’impulsion de George Hill – qui marque deux tirs à trois points dès son arrivée sur le terrain -, ils infligent un run de 10-3 aux Lakers. LeBron James et Anthony Davis, occupant le poste 5 en l’absence de Giannis Antetokounmpo, ne marquent aucun point en plus de 10 minutes de jeu malgré 9 tirs tentés. Ainsi, le quart-temps s’achève sur le score de 23 à 17 en la faveur des locaux.

2e quart-temps : 42 – 29

Les Bucks enchaînent et tapent du point sur la table. Ils entament le deuxième quart-temps en marquant 6 points sans que les Lakers aient le moindre mot à dire. Un Giannis Antetokounmpo en forme pousse Frank Vogel à prendre un temps mort après seulement 1’30 de jeu, un choix réfléchi qui permet à LeBron James de marquer à distance pour stopper l’hémorragie. Plus dynamique qu’au premier quart, il se réveille avec un second panier. Pourtant bien derrière la ligne, Giannis Antetokounmpo marque à trois points. Par la suite, Milwaukee déroule. Los Angeles subit un run de 14-2 et prend 21 points de retard. C’est le chaos pour les Californiens qui savent pertinemment que cette période causera certainement leur perte. La frustration se fait sentir sur le banc, Frank Vogel écope d’une faute technique en vociférant contre les arbitres.

Les Bucks se dirigent vers les vestiaires avec 19 points d’avance. Ils comptabilisent 7 interceptions et 5 contres, des statistiques qui témoignent de leur efficacité défensive. Ils dominent les Lakers à la passe avec 16 unités, c’est-à-dire deux fois plus que ces derniers. Milwaukee comptabilise deux fois moins de ballons perdus que les visiteurs (5 au total) et fait preuve d’une grande adresse. En effet, les daims réussissent 50% de leurs tirs, dont 43,5% à trois points, tandis que leurs adversaires ne réussissent que 38,6% de ceux-ci. Giannis Antetokounmpo est à ce stade le meilleur joueur du match avec 16 points, 8 rebonds, 6 passes et 1 contre à 6-11 au tir dont 2-4 à trois points. Il est suivi de près par George Hill et ses 15 points en 10 minutes. De l’autre côté, LeBron James et Anthony Davis cumulent seulement 19 points à 6-20 au tir.

Photo : Benny Sieu-USA TODAY Sports

3e quart-temps : 89 – 81

En seconde période, les Lakers se ressaisissent. La défense se resserre et l’attaque s’active, ce qui leur permet de rattraper neuf points de retards d’entrée de jeu. Les joueurs de Los Angeles cherchent à éliminer le Greek Freak en le poussant à faire des fautes. Après une faute sur le mono-sourcil et un passage en force sur LeBron, il en compte déjà 4. James et Antetokounmpo se livrent une bataille improbable à trois points, les deux joueurs ont beaucoup la balle en main. La défense de Los Angeles cherche à écarter le grec de la raquette pour limiter son impact sur le plan offensif, mais elle fait face à un joueur méconnaissable. En effet, Giannis s’exprime distinctement derrière l’arc, d’où il tire à 4-6 à ce stade du match. Face à lui, Danny Green fait état de ses qualités de sniper avec un beau 6-9 à trois points.

Les passes fluides des Lakers permettent à LeBron James d’égaler Gary Payton pour le 9e plus grand total de passes en carrière dans l’histoire de la NBA. Le quart-temps continue et les fautes se multiplient, on en compte 36 au total. Malgré une domination flagrante du banc de Milwaukee – qui marque 34 points contre 4 pour celui de LA -, Anthony Davis réussit à réduire le lead à moins de 10 points en se concentrant à l’intérieur. Avant le dernier quart, les Bucks ne gagnent plus que de 8 points.

4e quart-temps : 111 – 104

Dès le départ, le MVP 2019 envoie un message fort avec un solide Alley-Oop. Les Bucks poussent les Lakers à dépasser les 24 secondes réglementaires en attaque. Alors que la possession suivante semble aboutir au même résultat, LeBron James marque derrière la ligne lorsque le buzzer retentit, un panier important. Tandis que Milwaukee fait preuve d’une grande adresse à trois points, Anthony Davis et les Lakers se concentrent sur le secteur intérieur. Ils n’oublient pas leur stratégie initiale et poussent quatre joueurs du cinq majeur des Bucks à atteindre 4 fautes. Giannis n’est plus qu’à une faute de l’exclusion.

Les deux équipes se partagent le moment. Un trois points de Wes Matthews suivi d’un contre de Brook Lopez creusent l’écart pour l’équipe locale, mais Davis riposte aussitôt avec un 2+1 près du panier. En sortie de temps mort, AD dunk sur Antetokounmpo qui défend de près malgré ses 5 fautes. Il s’agit de la dernière action notable d’un match qui avance vers une conclusion évidente. Les temps morts et les fautes s’enchaînent, les Bucks obtiennent logiquement la victoire.

Milwaukee prend ainsi la première place de la ligue dans un match particulièrement intense. L’homme du match n’est autre que Giannis Antetokounmpo, avec 34 points, 11 rebonds et 7 passes à 11-19 au tir dont 5-8 à trois points. Cette rencontre s’est montrée particulièrement instructive sur les qualités au tir du Greek Freak et sur cette potentielle affiche des finales 2020. Les Bucks se rendront à Los Angeles le 07 mars pour le match retour, une date à entourer.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

To Top