FIBA

Euroleague : La semaine européenne (n°3)

Photo : Ivan Korzhenevskiy/Euroleague Basketball via Getty Images

Comme chaque week-end sur l’Analyste, voici le résumé de la semaine d’Euroleague. Pour cette 13e journée, nous avons donc une victoire française, un derby stambouliote plein de promesses et des gros qui confirment leurs dominations.

Khimki Moscou vs ALBA Berlin : 104 – 87

Pour cette première rencontre de la 13ème journée, c’est le Khimki Moscou qui recevait l’Alba Berlin dans une très bonne ambiance. Ce début de match commence par une domination berlinoise de par une belle adresse extérieure. Les allemands parachèvent le premier quart avec une avance de 9 points (23 – 32). Peu à peu, les Russes font fondre ce retard accumulé et cela malgré une remarquable résistance des hommes d’Aito Garcia. A 5 min de la fin du deuxième quart-temps, les Russes reviennent à 4 points grâce à un panier du parking d’Alexey Shved qui bouclera la rencontre avec 22 points et 8 passes décisives. L’équipe de Rimas Kurtinaitis passe devant au tableau d’affichage à la mi-temps avec une petite avance de 3 points (54 – 51). En deuxième mi-temps, Devin Booker a lancé la machine et les Allemands n’ont pas pu lutter pour les contrer. En effet, l’ancien joueur de Châlon a coulé les Berlinois. Il termine la rencontre avec 24 points, 10 rebonds dont la moitié dans la raquette adverse et 36 d’évaluations. Grâce à lui son équipe retrouve la zone de Playoffs en mettant fin à une série de 4 défaites de suite.

Étoile Rouge de Belgrade vs Victoria Baskonia : 64 – 72

L’américain et ancien joueur NBA Nik Stauskas a permis à son équipe d’obtenir une nouvelle victoire. Comme le joueur l’a dit en fin de match, chaque rencontre est très importante en Euroleague et, au cours de cette partie, l’ancien joueur de Portland était très concentré et prêt à guider ses coéquipiers pour arracher cette précieuse victoire. L’arrière finit la rencontre avec 22 points à 4 sur 5 à trois points et 22 d’évaluations. L’équipe espagnole se retrouve ainsi à la porte des playoffs (9e). A noter : la belle entrée du français Youssoupha Fall, terminant le match avec 7 points, 7 rebonds et 2 contres. Une bonne position pour une équipe qui n’était pas attendue à cette place à une journée avant la fin de la première partie de saison régulière. En face, les Serbes ont lutté pour éviter la défaite. Pour preuve, ils ont dominé le deuxième quart en n’encaissant que 12 points et même chose dans le dernier quart en marquant 21 points contre 16 pour l’équipe adverse. Globalement, les joueurs n’ont pas été adroits, en témoigne le pourcentage à trois points (22,7%). Après une bonne série de 3 victoires, l’équipe n’a pas su enchaîner et devra vite relever la tête pour s’approcher des Playoffs. Ils se placent maintenant à la douzième place avec un bilan de 5 victoires et 8 défaites.

Fenerbahce Istanbul vs Anadolu Efes Istanbul : 73 – 81

Le derby stambouliote était l’affiche de la semaine en Euroleague. Dans une enceinte bouillante et prête à voir une rude confrontation entre deux équipes se disputant la tête de l’Euroleague, les joueurs n’ont pas déçu et ont proposé une partie de jeu intense sur toute la longueur, ponctuée par des actions de grande classe. Dès l’entame de la partie, la défense des deux équipes est serrée sur l’homme. Les joueurs sont prêts à voler chaque ballon à leur adverse s’il leurs en laisse l’opportunité. Ce fut notamment le cas quand Shane Larkin s’est retrouvé face à Nando de Colo au-dessus de la ligne à trois points. Le français a intercepté le ballon et a filé en contre-attaque pour permettre à Derrick Williams d’inscrire deux points supplémentaires. Il termine la rencontre avec 16 points. Aucune des deux équipes ne prend clairement l’avantage. Quand un écart se creuse, chacune d’entre elles profite des momentums pour le rattraper. Grand artisan en attaque en première mi-temps, l’arrière français – qui a notamment inscrit un panier en déséquilibre derrière la planche – n’a pas réussi à maintenir le gap en deuxième période. En effet, les hommes d’Obradovic ont battu de l’aile pendant le troisième quart-temps. Pour preuve, ils n’ont inscrit que 11 points et c’est à ce moment-là du match que les coéquipiers de Rodrigue Beaubois sont passés devant pour ensuite gérer cette avance dans le dernier quart. Du côté de l’Efes Istanbul, Shane Larkin a fini avec 20 points, 3 rebonds et 3 passes décisives. Il n’a pas réalisé la plus grande des parties, mais il fut toutefois présent en tant que leader offensif pour son équipe. Pour le trophée de MVP, il est aussi important de réaliser de grandes performances que de ne pas tomber trop bas dans les grands matchs et faire preuve de régularité. Le meneur américain continue de prétendre au trophée de Most Valuable Player de l’année 2020. Il permet à son équipe de rester leader au classement de l’Euroleague après 13 journées.

Photo : Tolga Adanali/Euroleague Basketball via Getty Images

Maccabi Tel Aviv vs CSKA Moscou : 90 – 80

Dans un choc du haut de classement, le CSKA empoche la victoire face au Maccabi désormais classé 4ème dans cette saison régulière. Avec une intensité de chaque instant, Othello Hunter et Quincy Acy ont très largement dominé la rencontre. Le premier termine le match avec 20 points et 7 rebonds, tandis que le second termine avec 11 points mais qui a fait preuve d’une énergie exténuante pour les joueurs moscovites. Cette dureté en défense d’Acy s’est faite remarquer quand celui-ci est venu contrer en second rideau Kyle Hines. Sur l’action défensive suivante, il réalise une interception sur la ligne à trois points pour finir au panier après un coast-to-coast. Un energizer précieux pour le Maccabi, terrorisant les attaques adverses tant il ne rechigne pas à faire les efforts pour le bien de son équipe. Le CSKA Moscou a tenté de tenir la dragée avec Mike James, terminant la rencontre avec 22 points, mais le reste de l’équipe n’a pas réussi à tenir le rythme. Les hommes de Dimitri Itoudis n’ont marqué que 8 trois points sur 29 tentés, soit un très mauvais 27,6% à 3 points. Les moscovites descendent au classement et se retrouvent désormais 6e alors que le Maccabi grimpent à une marche du podium.

Real Madrid vs Olympiacos le Pirée : 93 – 77

Le Real Madrid continue son bonhomme de chemin en gardant sa série de victoire. Il enchaîne ainsi leur 8e victoire de suite dans cette première partie de la saison. Grâce au Français Fabien Causeur qui parachève la rencontre avec 18 points, 2 passes décisives et 21 d’évaluation, les Madrilènes maintiennent la pression sur l’Efes Istanbul. En perdant 19 ballons, les Grecs se sont tirés une balle dans le pied face aux joueurs de la Casa Blanca. Ils n’ont pas fait les bons choix en attaque, et face à une défense madrilène bien en place sur les lignes de passes et aux rebonds, c’est une chose qu’ils ont payé cash. Le 5 majeur de l’Olympiacos a été décevant face à l’ogre espagnol. Certains joueurs ont été fantomatiques, tels que Kostas Papanikolaou terminant avec 6 petits points ou encore la légendaire patte gauche de Georgios Printezis qui n’est pas parvenue à maintenir le cap pour son équipe. Il termine la rencontre avec seulement 2 points. Les Grecs devront vite se remettre de cette logique mais lourde défaite et tenter de gagner la semaine prochaine face au Khimki Moscou.

Zalgiris Kaunas vs Valencia Basket : 82 – 86

Dans une enceinte lituanienne sous tension, les Espagnols s’imposent face aux Lituaniens de Kaunas. Dans ce match, c’est le français Louis Labeyrie qui a été déterminant pour arracher la victoire et ainsi éloigner de la zone rouge. Il a été le facteur X dans cette rencontre en compilant 22 points et 5 rebonds, avec un très beau 80% à trois points (4/5). Il est logiquement élu homme du match. Le Français finit meilleur marqueur de la rencontre, il a notamment été très clutch en fin de match avec ses trois points dans le corner après des jolis renversements de jeu par le meneur de Valence, Quino Colom. Par séquence, les Lituaniens produisaient un beau jeu avec du mouvement de balle conclu par un panier facile. Seulement, les coéquipiers de Thomas Walkup n’ont pas été adroits derrière la ligne à trois points (28.6%). Pendant la première mi-temps, les deux équipes se tiennent au score et c’est après la pause que Valence va passer la vitesse supérieure en défendant plus dur. Ainsi les joueurs de Sarunas Jasikevicius n’ont marqué que 8 points dans le 3e quart-temps. Avec cette nouvelle défaite, les lituaniens sont sur une série noire de 7 défaites consécutives et n’arrivent pas à sortir la tête de l’eau contrairement à leur adversaire du soir qui peut enfin respirer.

Photo : Alius Koroliovas/Euroleague Basketball via Getty Images

FC Bayern Munich vs Zenit St Pétersbourg : 77 – 69

Le Bayern repart vainqueur dans cette confrontation face à l’équipe russe de Saint Pétersbourg. Cette victoire s’est décidée en fin de match tant la rencontre était équilibrée et tant les deux équipes ont fait valoir leurs arguments pour tenter de prendre l’avantage au tableau d’affichage. Du côté munichois, en leader offensif de son équipe en compilant 17 points, 5 rebonds et 3 passes, Vladimir Lucic a permis au Bayern de rester devant la plupart du temps pendant ce match. L’ailier serbe est un joueur très complet qui peut aider son équipe dans tous les secteurs du jeu, que ce soit en attaque pour créer et pour finir ou même de l’autre côté du terrain pour défendre sur le meilleur intérieur adverse. Cette victoire permet au club allemand de souffler, alors que pour le club russe le maintien en Euroleague devient de plus en plus compliqué. Il faudra réaliser une deuxième partie de saison bien plus qualitative et transformer ces parties serrées en victoires pour ne pas avoir de regrets.

LDLC ASVEL Villeurbanne vs AX Armani Milan : 89 – 82

Avec cette victoire, l’ASVEL revient dans la course aux playoffs pour cette première saison dans l’élite européenne. Malgré les vieux briscards que sont Luis Scola et Sergio Rodriguez, le Milan prend les devants en imposant un jeu rapide en première mi-temps. Les Villeurbannais n’arrivent pas stopper le jeu offensif milanais mis en place par El Chacho et son coach Ettore Messina. Les joueurs de Zvedan Mitrovic tentent de faire une presse tout terrain mais celle-ci est trop peu agressive et de grands espaces s’ouvrent alors pour les joueurs du Milan. Ceux-ci concluent les actions par des paniers faciles en-dessous de l’anneau avec des alley-oops. Un agacement des cadres du club de Villeurbanne commence à se faire sentir. Le meneur espagnol cloue la première mi-temps par un pull-up au-delà de la ligne à trois points. A la pause, les Milanais ont 6 points d’avance et finissent la première période sur le score de 39 à 45. Au retour des vestiaires, les coéquipiers d’Edwin Jackson reviennent avec de meilleures intentions et ils sont beaucoup plus intenses sur leur défense homme à homme. En attaque, c’est avec un grand David Lighty que l’ASVEL recolle au score et passe devant à 4 minutes de la fin du 3e quart-temps. L’arrière américain finit la rencontre avec 19 points. Son compère Jordan Taylor a lui aussi fourni, en compilant 18 points et 4 assists. A eux deux, ils ont permis au club français de retrouver le chemin de la victoire et de monter à 6 victoires pour 7 défaites et une 10e place.

FC Barcelone vs Panathinaikos Athènes : 98 – 86

Dans ce choc de haut de tableau, les Barcelonais se sont imposés largement au terme d’un match où le club catalan a toujours été devant au tableau d’affichage. A aucun moment, les coéquipiers de Nick Calathes du Pana n’ont su s’inquiéter et passer devant au score. Malgré un jeu rapide et efficace développé par le meneur Nick Calathes et l’arrière américain Jimmy Fredette, les joueurs du Panathinaikos n’ont jamais su limiter l’impact offensif des intérieurs barcelonais tel que Ante Tomic, mais surtout Nikola Mirotic. Ce dernier clôt la rencontre avec 23 points et 7 rebonds avec 30 d’évaluations. L’intérieur espagnol a encore impressionné, paraissant inarrêtable pour les joueurs grecs du pana. Du côté grec, Jimmer Fredette, compilant 19 points et 3 passes décisives, bien assisté par le meneur Nick Calathes, terminant la rencontre avec 13 points et 13 passes décisives pour 26 d’évaluations, qui ont permis de maintenir l’équipe à flot. Le meneur grec continue de servir ses coéquipiers en leur offrant à nouveau plus de 10 passes décisives dans un match d’Euroleague. Les Barcelonais restent toujours sur le podium en occupant la 3e place juste derrière son grand rival madrilène avec le même bilan de 10 victoires pour 3 défaites. Pnedant ce temps, le Panathinaikos se replace 6e avec un bilan positif de 8 victoires et 5 défaites.

Cette 13e journée ne nous aura pas déçu avec de belles rencontres telles que la belle victoire française face au milan d’Ettore Messina et cette affiche folle que fut le derby stambouliote opposant le Fener à l’Efes. Un derby qu’on espère retrouver au final four tant les deux équipes n’ont jamais semblé aussi proches sur le plan sportif.

Cette semaine européenne ne nous a pas gâtée en performance au scoring comme les précédentes mais elle fut intense. Les contenders ont tenu leurs statuts en remportant logiquement leurs confrontations. La semaine européenne qui suit se déroulera le mercredi 17 décembre avec un déplacement de l’ASVEL à Barcelone et le Mercredi 18 décembre où l’Olympiacos reçoit le Khimki Moscou.

Programme de la 14e journée :

Mardi 17 décembre

– Zenit St. Petersburg vs Maccabi FOX Tel Aviv
– Zalgiris Kaunas vs Anadolu Efes
– Panathinaikos OPAP vs Fenerbahçe Beko
– Real Madrid vs AX Armani Exchange Milano
– Valencia Basket Club vs Kirolbet Baskonia
– FC Barcelone vs Lyon-Villeurbanne

Mercredi 18 décembre

– CSKA Moscow vs Crvena Zvezda
– Alba Berlin vs FC Bayern Munich
– Olympiacos vs Khimki

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut