NBA

Kemba Walker repart de Charlotte en vainqueur

Photo : Brian Babineau/NBAE via Getty Images

Transféré cet été aux Celtics dans un sign and trade contre son adversaire du soir, Terry Rozier, Kemba Walker revient en Caroline du Nord pour la première fois depuis son départ dans un match entre deux équipes qui sont dans deux processus très différents.

Tout le monde attendait de savoir comment le public de Charlotte allait accueillir Kemba Walker et quelle allait être sa réaction. L’émotion était palpable au Spectrum Center, avec une vidéo montrant les plus belles actions de KB15 sous les couleurs des Bobcats et des Hornets. Le joueur fût très touché par cet hommage et très ému par l’accueil reçu de la part des fans se rappelant des bons moments.

Le match démarre sur un rythme très saccadé. La maladresse est présente et le premier panier est inscrit après 2 min de jeu par Miles Bridges. Dans ce premier quart-temps, une action illustre bien le début de match. Avec une défense attentiste, les Hornets subissent le mouvement de balle de Celtics. Sur un beau cut à 90 degrés en direction du panier, Gordon Hayward est magnifiquement bien servi par une belle passe de Marcus Smart. Après 6 minutes de jeu dans le premier quart, les Celtics prennent donc un petit écart de 5 points grâce à ce panier de l’ailier de Boston. L’ancien joueur du Jazz creuse l’écart en marquant les deux paniers suivants et finira le quart-temps à 11 points, 3 rebonds et 3 passes décisives. Gordon Hayward continue de prouver qu’il revient bien de sa longue convalescence après sa bonne prestation face aux Cavaliers. Il reste 4 min à jouer et le score est de 20 à 11 pour les verts. Les joueurs de Brad Stevens ne forcent presque rien et marquent les paniers que l’adversaire leur offre. Le jeu de passes est le détonateur de toute l’attaque de Boston. En 9 minutes, les verts ont déjà fait 8 passes décisives sur les 9 paniers inscrits. De l’autre côté, Charlotte ne propose pas grand-chose en attaque et cela se voit sur le tableau d’affichage. Les shoots tentés par l’équipe de James Borrego sont bien contestés par la défense adverse. Le mouvement de balle chez les Hornets est presque inexistant et l’attaque repose essentiellement sur des paniers de Miles Bridges et de Devonte Graham. Terry Rozier est dans le même cas que Kemba Walker, maladroit et n’ayant presque aucun impact dans le jeu des Hornets. Les Celtics mènent 30 à 20 après un premier quart bien maîtrisé des deux côtés du terrain.

Boston a continué à dérouler même si les rookies de Caroline du Nord ont essayé de mettre du peps dans le jeu de leur équipe, à l’image de Devonte Graham qui a mené le jeu des frelons en essayant de mettre du rythme dans ce second quart-temps. Malgré un joli sursaut de la part des Hornets, illustré par une belle phase de jeu de Miles Bridges mettant un contre suivi d’un panier à trois points, Charlotte reste derrière au box-score. Il donna un peu d’entrain à ce match peu intéressant par son manque d’intensité. Le sophomore des Hornets oblige Stevens à remobiliser ses troupes avec un temps mort sur un score de 43 à 37 en faveur les Celtics. Néanmoins, les joueurs de Buzz City n’arrivent pas à passer devant et l’écart reste bloqué aux alentours des 10 points. A la fin de la première mi-temps, le score est de 52 à 43 pour l’équipe de Kemba Walker. L’ex star des Hornets est très maladroite et finit cette mi-temps avec 3 points et un 0 sur 6 au shoot. Peut-être a-t-il été un peu désorienté et dépassé par l’émotion. Contrairement à lui, Hayward et Tatum terminent bien cette première période. Le premier finit avec 16 points, 7 rebonds et 4 passes à 70% au shoot et un beau 50% à trois points. Le second homme fort des Celtics achève cette mi-temps avec 13 points et 7 rebonds à 50% au tir. Chez les Hornets, il n’y a que Miles Bridges qui est à plus de 10 points marqués. Le sophomore cumule 13 points et 7 rebonds à 60% aux tirs.

Kemba Walker se réveille dans le troisième quart-temps en inscrivant 11 points à 4 sur 5 au shoot. Ne revenant pas pendant le dernier quart-temps, il finira la rencontre avec 14 petits points. Sa prestation aura été décevante face à son ancienne équipe. Du côté des Hornets, les rookies décantent beaucoup de choses pour l’attaque de leur équipe et sont très intéressants à suivre. Les nouvelles recrues de cette jeune équipe n’ont pas peur de prendre leurs responsabilités et restent très agressifs tout au long du match. Dans le quatrième quart-temps, tous les titulaires des Celtics seront mis sur le banc compte-tenu d’une large avance de 20 points au tableau d’affichage. Ce sera l’occasion de voir Vincent Poirier qui se démarquera par son agressivité au rebond mais une certaine maladresse en dessous du panier. Le garbage time est arrivé très tôt dans la rencontre. En effet, l’issu du match était déjà condamnée à la fin du troisième quart et les deux coachs ont choisi de laisser leurs joueurs majeurs se reposer. Les jeunes des deux équipes ont ainsi pu s’illustrer pour clôturer ce match.

Malgré un Kemba Walker ne répondant pas aux attentes des fans, les Celtics s’imposent 108 à 87, ce qui est un résultat bien représentatif de la domination des deux côtés du terrain de la part des verts. Ce match illustre bien l’écart de classe qu’il y a entre ces deux équipes. Jamais les Hornets n’ont pris l’avantage et ils n’ont donc jamais pu croire à la victoire finale. Boston ira jouer les Spurs ce samedi à 11h et Charlotte enchaînera en recevant les Pelicans le même jour à 1h du matin.

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut