NBA

Preview 2019-20 : Dallas Mavericks

Il reste de moins en moins de temps avant le début de saison, la liste des previews commence à être bien entamée et c’est maintenant au tour des Mavericks de Dallas d’être passés au crible.

Bilan de la saison précédente : 32-50, 14e de la Conférence Ouest

L’année dernière fut riche en rebondissements pour la franchise de Mark Cuban. La première partie de celle-ci commença sur de bons rails avec l’arrivée du prodige slovène Luka Dončić, qui fut directement propulsé au statut de meilleur joueur de l’effectif et presque en franchise player, pendant que le légendaire numéro 41 faisait son baroud d’honneur. Après ce démarrage sur les chapeaux de roue, une bombe en provenance de New-York explose : Kristaps Porziņģis, Courtney Lee, Tim hardaway Jr. et Trey Burke arrivent en ville en échange de Wes Mattews, DeAndre Jordan, Dennis Smith Jr. et deux futurs premiers tours de Draft. Le Letton étant blessé pour le reste de la saison, Dončić se retrouve avec un effectif chamboulé et affaibli, notamment par la perte de DeAndre Jordan. Après cette baisse de régime, les Mavericks se retrouvent 14e de l’Ouest avec un bilan de 32 victoires pour 50 défaites.

Ils sont arrivés : Delon Wright, Seth Curry et Boban Marjanovic

Ils sont partis : Dirk Nowitzki, Trey Burke, Kostas Antetokounpo, Devin Harris

Après cette saison mouvementée, Dallas aborde l’intersaison sans son tour de Draft, qui a filé à Atlanta en échange de Dončić lors de l’été précédent. La majeure partie de l’intersaison fut plutôt calme, la plus grosse affaire étant l’extension du contrat de Porziņģis qui s’est passée sans accroc. Il faut également noter les prolongations de Dwight Powell, Dorian Finney Smith et Maxi Kleber. L’intersaison suivi la continuité des promesses de Mark Cuban après l’arrivée de Porziņģis pendant la saison 2018-2019.

La situation de Dallas

Source : Basketballinsiders.com

Situation à la Draft 2020 : 1er tour de Draft, 2nd tour de draft, 2nd tour de Draft du Jazz, Rockets et Warriors

Potentiel 5 majeur :
– PG : Delon Wright
– SG : Tim Hardaway Jr.
– SF : Luka Dončić
– PF : Dwight Powell
– C : Kristaps Porzingis

L’effectif de la franchise titrée en 2011 repose sur de bonnes bases avec deux joueurs à haut potentiel, sécurisés sur plusieurs années. Il faudra maintenant construire autour de ce duo, car l’effectif est plutôt plafonné à l’heure actuelle. Le 5 majeur peut être qualifié de décent, mais peut et doit être amélioré. Quant au banc, il est plutôt faible et est loin de suffire à l’heure actuelle pour concurrencer les grosses écuries de la conférence Ouest. Il sera difficile pour les Texans d’atteindre les Playoffs et cette saison servira sans doute de transition et de phase de développement de l’effectif et des jeunes stars en attendant l’intersaison 2020, où les Mavericks auront du cap pour renforcer de manière solide leur effectif.

Deux joueurs, puis le reste

Deux stars offensives très prometteuses. Sur le papier, la complémentarité offensive des deux européens semble presque trop belle pour être vraie. Que ce soit sur Pick and Roll, Pick and Pop ou même d’autres phases d’attaque, les deux joueurs peuvent être de grandes menaces ,comme en témoignent leurs stats : 21 points, 6 passes et 1 rebond offensif de moyenne pour Luka, 22 points à quasiment 40% à trois points pour Kristaps. Ces deux jeunes joueurs sont encore loin de leur plein potentiel et représentent clairement le futur de la franchise Texane, offensivement du moins.

Deux pépites bien entourées. Les deux nouvelles stars de Dallas pourront compter cette saison sur un effectif bien construit et sur un coach d’exception. En effet, le banc est complet, les titulaires semblent prêts à en découdre et, surtout, Rick Carlisle, champion avec les Mavericks en 2011, sera là pour encadrer le tout. Après avoir travaillé avec de nombreux joueurs talentueux, notamment Dirk Nowtizki et Reggie Miller, Carlisle semble avoir le profil tout indiqué pour faire progresser Dončić et Porzingis.

Photo : Cooper Neill/Associated Press

Le doute subsiste

Un duo à cacher en défense. L’inconvénient des deux stars de Dallas est que, bien que leur palette technique soit complète et variée, leur manque de qualités athlétiques va se faire ressentir en défense. Le Letton est tout de même connu pour son appétence pour les contres (2,4 de moyenne en 2017-2018) et Luka, grâce à son intelligence de jeu hors norme, pourra à terme apporter un minimum en défense. Mais il va falloir, au moins pendant un temps, réussir à compenser leur présence sur le parquet en construisant une équipe équilibrée afin d’être performant des deux côtés du terrain.

Quid de Porziņģis ? Pour que ce duo fonctionne, il faudra également que Kristaps Porziņģis revienne dans un état de forme optimal. Opéré il y a un an et demi suite à une rupture des ligaments croisés antérieurs, il n’a pas foulé les parquets depuis. Un joueur de sa taille (2m21) soumets ses appuis à rude épreuve, il faudra donc voir comment l’intérieur revient de sa blessure la saison prochaine. Tout de même, selon leurs dires, Mark Cuban et son staff ont pris toutes les précautions nécessaires à son bon retour sur les parquets, il sera néanmoins soumis au “load management”, à la manière de Kawhi Leonard avec les Warriors.

5 matchs clés de la saison :

– 15 novembre 2019 : New York – Dallas. Le retour de Kirsaps Porziņģis au Madison Square Garden face à ses anciens coéquipiers.
– 11 et 12 décembre 2020 : back to back à Dallas. Les Mavs accueilleront les Lakers puis les Sixers. Ce sera l’occasion de montrer ce dont le jeune duo de Dallas est capable face à de grosses écuries.
– 15 décembre 2019 : Dallas – Miami. L’équipe accueille le rival de South Beach à l’American Airlines Center. Ce sera l’occasion de déterrer la hache de guerre.
– 11 mars 2020 : San Antonio – Dallas. Un match pouvant être décisif pour une éventuelle qualification en Playoffs, face à un rival Texan

L’avis du fan :

« On l’a vu l’an dernier, surtout à partir de février quand Luka Doncic s’est retrouvé tout seul dans l’équipe : il y avait un manque cruel d’option offensive. Le slovène était obligé de tout porter sur ses épaules et ce n’était pas très concluant. La prolongation de Kristaps Porzingis va grandement aider à pallier ce problème, le letton est une arme offensive assez incroyable et le simple fait de l’avoir sur le terrain va changer la façon dont les adversaires vont défendre sur nous. Luka va pouvoir se régaler à la passe, notamment en nourrissant son coéquipier européen mais aussi une autre recrue : Seth Curry, qui fait son retour à Dallas et qui est extrêmement adroit de loin. Tout cela manque tout de même de défense et c’est la raison pour laquelle nous avons signé Delon Wright. Le meneur de 27 ans va être très important pour essayer de contenir les Curry, Irving, Lillard et autres bestiaux du genre. Enfin, dans les nouvelles recrues, Boban Marjanovic va pouvoir impacter certains matchs avec un temps de jeu limité comme il l’a déjà fait par le passé aux Clippers notamment. La conférence Ouest est une vraie jungle, il sera très compliqué d’aller chercher les Playoffs pour nous malgré un effectif prometteur. A la manière des Kings, par exemple, il est probable que bien que bourrée de talent, notre équipe soit un peu juste pour une huitième place de ce côté des U.S.A. Néanmoins l’important n’est pas forcément là et une saison sans Playoffs ne sera pas du tout synonyme de saison ratée. L’objectif ici est d’apprendre à jouer ensemble, à se connaître et à tisser un lien entre tous ces nouveaux joueurs qui vont se découvrir et qui seront ensemble pour les 3-4 années à venir. Nos deux stars sont très jeunes et on a hâte de les voir grandir ensemble. » – @DallasMavsFr

Pronostic : 41 victoires – 41 défaites

L’ombre de Dirk Nowitzki plane encore sur Dallas, ce sera une seconde saison de transition pour la franchise. Etant donné qu’il y a une grosse concurrence dans Conférence Ouest, il sera difficile pour la franchise titrée en 2011 de se qualifier en Playoffs, mais ils auront tout de même sans doute un coup à jouer en fin de saison. Rick Carlisle devra trouver la bonne formule pour faire jouer ses deux stars de façon optimale. Cette équipe sera à suivre durant les prochaines années, pour voir grandir deux superstars en devenir.

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut