NBA

Preview 2019-20 : Memphis Grizzlies

La série de preview de l’Analsyte continue ! Aujourd’hui, nous allons parler d’une franchise qui a subi de grands changements durant cette intersaison : les Grizzlies de Memphis. Grâce à de nombreux transferts, l’effectif a totalement été remanié, ce qui laisse donc planer de nombreux doutes autour de la franchise qui semble tout de même pouvoir rester l’une des meilleures défenses de la ligue.

La situation de Memphis

Bilan de la saison précédente : 33 – 49 (12e de la conférence Ouest)

Arrivées : Ja Morant (Draft), Tyus Jones (Free agent), De’Anthony Melton (Phoenix), Grayson Allen (Utah), Andre Iguodala (Warriors), Josh Jackson (Phoenix), Brandon Clarke (Draft), Solomon Hill (Pelicans), Jae Crowder (Utah), Miles Plumlee (Atlanta), John Konchar (Draft)

Départs : Mike Conley (Utah), Tyler Dorsey (EuroLeague), Chandler Parsons (Atlanta), Joakim Noah (Sans contrat), Avery Bradley (Lakers)

Les Grizzlies ont beaucoup chamboulé leur effectif cet été. Avec le départ de Mike Conley, la Draft et quelques petits transferts intéressants, les Grizzlies ont pu récupéer quelques jeunes joueurs, talentueux qui plus est. Il sera sûrement difficile pour eux de suivre les meilleures franchises de la Conférence Ouest, l’axe majeur de la saison sera donc certainement la progression de l’ensemble des rookies et sophomores de l’équipe.

Un effectif jeune et sain

Source : Basketball Insiders

Le potentiel 5 majeur :

– PG : Ja Morant
– SG : Dillon Brooks
– SF : Jae Crowder
– PF : Jaren Jackson Jr
– C : Jonas Valanciunas

Situation à la Draft : 1er tour protégé Top 6 (pour Boston), 1er tour du Jazz (protégé top 7), 2nd tour des Suns.

La situation des Grizzlies à la Draft n’est ni mauvaise, ni bonne, ce qui pourrait poser problème à une équipe en reconstruction. En effet, suite à un transfert avec Boston, leur tour de Draft pourrait revenir aux Celtics si ce dernier n’est pas dans le top 6 de la lottery. Dans le cas contraire, il ira à Boston l’année prochaine indépendamment la position de Memphis à la Draft. En sachant qu’ils ne possèdent que leur propre choix pour 2021, alors qu’ils possèdent celui du Jazz cette saison, il pourrait être plus judicieux de laisser filer ce choix cette saison à Danny Ainge, pour être sûr de posséder un choix en 2020 puis en 2021 et ainsi éviter une année sans sélection. Memphis devra adapter son plan au déroulement de la saison. A noter également : les Grizzlies ne traînent aucun “boulet” contractuel, leur situation salariale devrait donc leur permettre de récupérer quelques tours de Draft en absorbant les contrats qui pèsent à d’autres.

L’évolution de la franchise. Après des années de persévérance avec Mike Conley et Marc Gasol, une page se tourne à Memphis et l’heure est venue de reconstruire. Avec une arrivée massive de joueur talentueux à la Draft et grâce à certains transferts, Memphis a récupéré plusieurs joueurs prometteurs sur lesquels centrer leur projet sportif. Il sera donc question de poser des bases solides de ce qui pourrait être, dans un certain nombres d’années, une des meilleurs franchises de la NBA.

Une reconstruction à très fort potentiel…

Jeunesse étincelante. Après les départs de Mike Conley et Marc Gasol, signifiant donc la fin du Grit and Grind à Memphis, le projet est désormais de reconstruire une équipe dans les plus brefs délais à partir des jeunes récupérés cet été. Lors de cette intersaison, les dirigeants de Memphis ont déjà posé de très solides bases pour leur avenir. Ja Morant, le deuxième choix de la Draft, est en tête de liste. Convaincant avec Murray State, il aura de très grandes responsabilités cette saison et son talent devrait lui permettre d’en acquérir encore plus très rapidement. Son duo avec Jaren Jackson Jr, drafté l’année dernière, devrait être à la racine du projet de Memphis pour les prochaines années. Derrière ces deux joueurs, Grayson Allen, Josh Jackson (même si le joueur commencera la saison en G League, après un accord avec la franchise) et Brandon Clarke devraient être les joueurs les plus utilisés dans la rotation, avec Dillon Brooks, déjà présent. Tous ces jeunes ont énormément de talent et semblent prêts à exploser sur les parquets américains, d’ici quelques saisons en tout cas.

Un esprit défensif conservé. Depuis leur déménagement en 2001, les Grizzlies ont toujours eu un profil très défensif, en faisant même leur marque de fabrique. Beaucoup pensaient que la franchise allait perdre cette identité, mais il semble parti pour être conservé. Même si le jeu de Ja Morant, le futur meneur titulaire, semble assez éloigné de ce que pouvait faire Mike Conley, des joueurs comme Jae Crowder, Jaren Jackson, Josh Jackson, Jonas Valanciunas ou encore Kyle Anderson semblent pouvoir conserver cette détermination d’imposer une grande pression défensive à leur adversaire tous les soirs.

De l’expérience autour des jeunes. Les bases ont donc déjà été posées et l’objectif, cette saison, sera très certainement de faire jouer les jeunes le plus possible. Les clés leur seront données mais ils pourront également compter sur des joueurs plus expérimentés derrière eux pour les mettre en confiance tout en progressant. Jonas Valanciunas, Jae Crowder, Andre Iguodala (si le joueur venait finalement à rester chez les Grizzlies), Miles Plumlee ou encore Solomon Hill pourront apporter leurs conseils aux futures stars dans de nombreux secteurs du jeu. Cette composition de l’effectif semble presque parfaite tant l’équilibre entre la jeunesse et l’expérience semble optimal. Cela pourrait faire la différence dans la progression des joueurs d’ici quelques saisons.

Des remplaçants intéressants. Memphis ne pourra sûrement pas rejoindre les Playoffs cette saison. L’effectif a certes un bon niveau global et pourrait peut-être rejoindre les Playoffs à l’Est, mais à l’Ouest la tâche semble encore hors d’atteinte. Cependant, il n’est pas dit que la franchise se mette à tanker. Il est donc intéressant pour la franchise d’avoir de bons remplaçants pour essayer d’obtenir les meilleurs résultats possibles en fin de saison. Ce banc pourrait être en effet composé de Tyus Jones, Grayson Allen, Solomon Hill, Josh Jackson, Mile Plumlee, Brandon Clarke, Kyle Anderson et – qui sait ? – peut-être Andre Iguodala. Les rotations seront intéressantes à regarder car les possibilités semblent très nombreuses pour Taylor Jenkins et Memphis pourrait bien nous surprendre par ses résultats.

… mais à ne pas précipiter

Ne pas brusquer les jeunes. Ils seront les pierres angulaires du projet des Grizzlies, les jeunes devront être encadrés au mieux tout au long de leur progression. Si Memphis veut tirer profit de leur talent, il faudra prendre le temps avec ces joueurs et ne pas leur mettre trop de pression. Les “vétérans” et les coachs seront évidemment là pour les guider. Bien-sûr, ils devront fournir beaucoup d’efforts personnels pour atteindre leurs objectifs, mais la direction devra leur accorder du temps. Le duo Jaren Jackson – Ja Morant est un diamant brut, le temps et l’entourage fera sûrement d’eux une très belle pièce dont les oursons pourront être fiers.

Ce sont peut-être eux les deux futurs leaders de Memphis, les deux successeurs de Marc Gasol et Mike Conley
Source : Clutch Point

Un manque de shoot sur les lignes arrières. Sur les postes 2 et 3, les Grizzlies peuvent fonder leurs espoirs sur de jeunes éléments, notamment Dillon Brooks et Grayson Allen, mais ces deux joueurs-là ne sont pas pour le moment de grands scoreurs, malgré leur shoot intéressant. Sur le poste 3, Jackson et Crowder pourront assurer une certaine rigueur défensive, mais l’apport offensif risque d’être bien faible, d’autant plus si l’ancien Sun ne regagne pas l’effectif assez rapidement. Il sera donc intéressant de voir comment s’adaptera le coaching à ce manque de spacing.

Un secteur intérieur bancal. Dans le cinq majeur, avec Jaren Jackson et Jonas Valanciunas dans la raquette, les Grizzlies n’ont rien à craindre. Mais derrière ces deux joueurs, la rotation est faible. Même si l’on peut déjà très bien imaginer Crowder jouer au poste 4 Jackson ou Valanciunas en pivot, Ivan Rabb et Brandon Clarke ne peuvent pas encore être considérés comme une rotation sereine sur ces postes. Ils auront certainement l’occasion de gagner du temps de jeu grâce à cela, mais pour la franchise, il faudra que ces deux protagonistes montrent de vrais progrès en cours d’année.

5 matchs clés de la saison :

25 octobre : Memphis – Chicago. Memphis aura l’occasion de se mesurer à une équipe du même calibre. Ce match pourrait nous apprendre beaucoup sur le niveau, les intentions et sur la marge de progression des Grizzlies.

15 Novembre : Memphis – Utah. Ce sera certainement la date la plus importante de la saison des Grizzlies, Mike Conley fera son retour ce 15 Novembre chez lui, dans la franchise qui l’a vu grandir. L’émotion sera donc forte dans le Tennessee, où le joueur devrait très certainement avoir le droit à une très long hommage.

20 janvier : Memphis – New Orleans. Après la séquence émotion du 15 Novembre, ce sera sûrement pour observer les débuts d’une rivalité future que les fans de Memphis seront devant leurs écrans. Ja Morant et Zion Williamson, les deux premiers choix de la dernière Draft s’affronteront pour la première fois, en tant que leaders – ou presque – de leur équipe.

5 matchs du 21 au 29 février. Il sera difficile, voire impossible, pour les Grizzlies d’accéder aux Playoffs dès cette saison. Cependant, si une faible lueur d’espoir persiste encore à ce moment de l’année, Memphis devra tenter de survivre à ce voyage pour faire perdurer les espérances des fans.

28 mars : Grizzlies – Raptors. Marc Gasol reviendra à Memphis en tant que champion. Ces retrouvailles émouvantes entre un joueur et la franchise qui l’a drafté et qui a cru en lui jusqu’au bout ne seront à manquer pour rien au monde.

Le pronostic : 28 victoires – 54 défaites

Les Grizzlies peuvent entamer cette phase de reconstruction avec sérénité. Avec de jeunes éléments prometteurs et sans réel frein pour gêner leur progression, Memphis pourra mettre en place doucement mais sûrement ce nouveau projet à long terme. Si l’effectif ne semble pas encore prêt à se mesurer aux écuries de l’Ouest, il devrait tout de même tirer une grande expérience de cette saison.

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut