FIBA

Coupe du monde : un énorme coup de chaud pour les Bleus

Après être sortis de la première face de poule haut la main, les Bleus se trouvaient face à un adversaire de plus gros calibre : la Lituanie. Avec un secteur intérieur très sérieux et la meilleure défense du tournoi avant ce match, les Lettons se présentaient comme un gros morceau pour nos bleus, qui se devaient de s’imposer pour se faciliter la tâche, en vue d’un futur quart de finale. Au bout du suspens, les Bleus se sont imposés, se qualifiant dans le même temps pour le second tour. Retour sur un match plus qu’animé.

Un début de match dominant

Nous pouvions nous attendre à voir des Bleus timides, voire bloqués, sur ce début de match, mais nos joueurs se sont montrés très différents au début de la rencontre. Evan Fournier a très rapidement pris ses marques sur le terrain, en inscrivant 9 des 13 premiers points, à 3/3 au shoot, créant dans le même temps un premier écart de 5 points avec la Lituanie. Derrière lui, c’est Nando de Colo qui a pris la relève au scoring, accompagné par Nicolas Batum et Rudy Gobert en mission défensive sur Jonas Valanciunas ainsi que Domantas Sabonis, très vite gênés par leur nombre de fautes.

Nos français ont également été très en réussite au début du match, avec un 3/4 à trois points dans le premier quart-temps, malgré les grosses défenses proposées par les deux équipes. En revanche, nos Bleus ont été meilleurs que leurs adversaires dans ce secteur, ne laissant les Lituaniens n’inscrire que 14 points dans les 10 premières minutes, provoquant également de nombreuses pertes de balles suite aux nombreux marcher. En menant de 12 points après le premier quart, nos Bleus avaient parfaitement commencé la rencontre, avant de subir un léger coup de mou.

En baisse de réussite en début de second quart-temps, les Bleus ont mis quelques minutes avant de se remettre à jouer comme au début de la rencontre, voyant dans le même temps les Lituaniens revenir grâce à leur jeu intérieur, qui a fait leur force sur le début du tournoi, et qui est également une source plus sûre de points. Ce retour a été favorisé par la domination de Valanciunas face à Vincent Poirier, vite dépassé physiquement et techniquement face au monstre de Memphis.

Cependant, les Bleus ont terminé leur quart-temps en fanfare, juste après la faute technique reçue par Nando de Colo après une altercation avec Mantas Kalnietis. Pour se remettre dans le match, le nouveau joueur de Fenerbahce a répondu de la meilleure manière en plantant un gros 3 points, avant de finir ce second quart-temps en dominant techniquement la rencontre. Avec 10 points d’avance, sur le score de 50-40, les Bleus rentraient au vestiaire confiants, avant une deuxième mi-temps où il ne fallait pas craquer.

Une deuxième mi-temps sous tension, dominée par la Lituanie

Le retour des vestiaires a été très calme. Malgré deux trois points pleins de sang froid de Nicolas Batum et Amath M’Baye, le score de ce quart-temps est resté bloqué pendant près de 5 minutes à 6-2. Cependant, le réveil de Domantas Sabonis et Jonas Valanciunas a posé quelques problèmes à Vincent Collet, qui a dû limiter le temps de jeu de Rudy Gobert, afin d’éviter une expulsion prématurée de son niveau.

Le jeu s’est ensuite débloqué au fil du quart-temps, surtout pour les Français qui ont su créer le plus écarts du match dans ces 10 minutes, en prenant 16 points d’avance. Grâce au grand nombre de fautes réalisées par les Bleus, la Lituanie a réussi à revenir 11 points de retard avant le début du 4ème quart-temps, qui s’est révélé très tendu par la suite.

Un dernier quart-temps sous tension

Avec 11 points d’avance, les Bleus arrivaient avec leur destin entre les mains, avant que la Lituanie ne revienne petit à petit au score. Avec de longues séquences sans inscrire le moindre panier, les Français ont laissé de grandes opportunités à leurs adversaires de revenir dans le match, que ces derniers n’ont pas loupé. 3 points, c’est le total que les français ont inscrit durant les six premières minutes du dernier quart, un total bien trop faible. En ayant pourtant menés que 38 secondes jusqu’à la moitié du dernier quart-temps, les baltes n’ont rien lâché et c’est un énorme trois points de Lekavicius qui leur a permis de reprendre l’avantage dans la rencontre, pendant un gros coup de mou de la France.

Avec un arbitrage plus que douteux sur certaines actions, dont la Lituanie s’est plaint juste après la rencontre, Valanciunas et Sabonis ont poussé Rudy Gobert à 4 fautes, forçant Vincent Poirier à revenir, que le Grizzlie semblait bien apprécier grâce à sa domination physique qu’il a su exploiter. En jouant intelligemment toutes leurs actions de fin de rencontre, les Lituaniens ont fait douter les Français pendant de longues minutes, avant de craquer suite à un très bon jump shoot de Evan Fournier. Malgré une faute litigieuse accordée aux lituaniens, qui a permis ensuite à Valanciunas d’obtenir deux lancers, il n’aura pas été possible de battre les Français aujourd’hui.

Source : FIBA

Un match décisif contre l’Australie

Pour se qualifier, il fallait donc battre la Lituanie, ce qui est chose faite désormais. Mais le plus dur n’est pas encore passé pour notre équipe nationale. En effet, à la sortie de cette deuxième phase de poule, la France et l’Australie affronteront les deux premières équipes du groupe de la Grèce et des Etats-Unis. Dans ce groupe, nous trouvons également la République Tchèque et le Brésil qui, pour le moment, possèdent plus de chances de se qualifier que Giannis Antetokounmpo et les siens.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, les Etats-Unis sont en première place de leur groupe, ce qui, sauf grande surprise, ne devrait pas bouger. Ces derniers vont donc croiser au tour suivant le deuxième du Groupe de la France, deuxième qui se décidera après la rencontre entre les Wallabies et les Bleus. Patty Mills et les siens auront à cœur d’éviter une équipe qu’ils affronter en préparation, pour espérer affronter un adversaire plus abordable sur le papier, comme les Tchéques ou les Brésiliens.

Source : FIBA.com
Source : FIBA.com

Cette victoire est évidemment une excellente nouvelle pour l’équipe de France, qui s’est donc qualifiée pour le tour suivant de cette coupe du monde, très ouverte. En montrant de très bonnes choses en défense, tout comme en attaque, l’équipe de Vincent Collet a montré qu’elle n’avait peur de personne dans ce tournoi. Il faudra bien évidemment assurer une nouvelle victoire lundi après-midi afin d’éviter l’ogre américain en quart de final, si Fournier, Gobert&co veulent ramener la coupe, à la maison. Pour les Lituaniens qui sortaient d’une bonne phase de poule, dans le groupe de la mort, c’est une fin brutale, qui les vois être éliminés, avant même d’avoir affrontés la République Dominicaine. De notre côté, le rendez-vous est donné pour lundi après-midi, 14H, devant notre téléviseur, pour un nouveau match qui promet d’être tendu.

Image : Media 365

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut