FIBA

Coupe du monde : une victoire aux lancers pour les Américains face aux Turques

Les États-Unis étaient opposés pour leur deuxième match face aux Turques de Cedi Osman. Ce fut une rencontre où chacun a eu son moment et à la fin, comme dans les films Marvel, se sont les hommes de l’oncle Sam qui arrachent la victoire sur le score de 93 à 92.

Une première mi-temps de momentum

Le match commence sur un rythme très soutenu. Les équipes jouent vite leurs attaques. Chaque camp sécurise son panier et ne laisse que peu voire pas de rebonds offensifs à l’adversaire. Myles Turner est le moteur de la défense américaine, cependant, il commence aussi à embêter les turcs dans leur propre raquette. Du côté de la Turquie, c’est le joueur des Bucks de Milwaukee, Ersan Ilyasova, qui porte l’attaque de son pays alors que de l’autre côté les américains sont assez maladroits, notamment Jayson Tatum. Le joueur des Celtics manquera d’adresse sur l’ensemble de la rencontre et finira à 3/11 au shoot. Les Turcs n’ont pas peur et pratiquent leur basket avec des systèmes afin de libérer les shooteurs. Les joueurs n’hésitent pas et agressent le panier. Ils vont ainsi sur la ligne des lancers afin de gagner des points faciles. Pour les américains l’attaque se fait essentiellement sur pick and roll et par des kick-out générés par Kemba Walker, ce qui crée des trous dans la défense turqus. A l’aide d’extra passes, les américains trouvent bien les shooteurs qui plantent à 67% à trois points à la fin du premier quart-temps. A la fin de ce quart-temps, le score est donc de 26 à 21 pour les joueurs de Gregg Popovich.

Les américains démarrent fort le deuxième quart en étant plus agressifs en défense. Derrick White et Donovan Mitchell pressent fortement le porteur de balle sur le pick and roll. Les américains profitent très bien des erreurs offensives des turcs en creusant l’écart grâce aux points marqués en contre-attaques. 5 minutes se sont déjà écoulées pendant ce deuxième quart-temps et le score et de 38 à 26 pour les américains qui ont pour la première fois plus de 10 points d’avance. Cependant, les turcs vont revenir avec deux gros trois points d’affilés sur des attaques rapides de Ilyasova et de Wilbekin. Le néo-celtic, Kemba Walker, mènera le jeu offensif des américains grâce à de magnifiques drives et des passes pour ses coéquipiers shootant à trois points. La première mi-temps se clôture sur le score de 47 à 42 pour les américains.

Une seconde mi-temps tendue et très intense

En seconde période, l’attaque des américains est moins bien huilée. A cause de leur précipitation, ils n’arrivent plus à créer ces décalages qu’ils avaient en première mi-temps. De l’autre côté, les turcs récitent toujours le même basket en tentant de libérer leurs shooteurs et de trouver des paniers faciles en bas. Ensuite, la précipitation et la maladresse des équipes est au rendez-vous. Les joueurs des deux équipes perdent beaucoup de ballons à cause de mauvaises passes. L’intensité est toujours présente et les deux équipes se livrent une rude bataille pour prendre le contrôle de ce match. Ce troisième quart-temps se termine par un shoot clutch de Kemba Walker, très important pour la suite de la rencontre.

Le quatrième quart-temps est tout aussi disputé. Les deux équipes se rendent coup pour coup en défense avec des interceptions. Les joueurs ne sont adroits que par séquence et aucun des deux groupes n’arrivent à prendre l’avantage. Pendant environ 2 minutes le score reste bloqué à 71 partout. Chaque attaque et chaque panier marqué est très précieux. Dans les dernières secondes, les Turcs prennent l’avantage uniquement grâce au talent offensif d’Ersan Ilyasova. Son équipe va mener 81 à 79 alors qu’il ne reste que 11 secondes. Le public américain et turc jouent son rôle et pousse chacun son équipe. Il ne reste que 0.1 seconde et Jayson Tatum a l’occasion de clôturer le match puisqu’il a trois lancers. Il ne mettra que le premier et le dernier.

Cette prolongation sera rythmée au son des coups de sifflets des arbitres à cause des nombreuses fautes et les Turcs auront à deux reprises l’occasion de prendre l’avantage. Une première fois suite à une antisportive sifflée contre Joe Harris mais le joueur manquera ses lancers. La seconde c’est le joueur des Cleveland Cavaliers, Cedi Osman qui fera de même. Par contre, les Américains ne trembleront pas sur la ligne. Khris Middleton marquera donc ses deux lancers francs et donnera la victoire aux USA.

Détail important de la rencontre : la blessure à la cheville de Jayson Tatum. Le joueur a été forcé de quitter le terrain, sans pour autant rejoindre les vestiaires. Ce qui semble être une entorse sans grande gravité pourrait impacter les prochaines rencontres.

Photo : Eurosport

Source : FIBA.com
Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut