FIBA

Défaite historique des USA face à l’Australie, avec un Patty Mills en feu

En vue de la coupe du monde 2019 qui se déroulera en Chine à partir du 31 août, toutes les équipes présentes pour le tournoi disputent des matchs de préparation face à d’éventuels adversaires. Pour les Etats-Unis, l’Australie devait se dresser devant eux deux fois. Après une première victoire large, grâce à une excellente deuxième mi-temps des Américains, les joueurs de l’Oncle Sam ont dû s’incliner pour la première fois depuis 2006 chez les australiens.

Nous le savons, la Team USA n’arrive pas avec le meilleur effectif qu’elle pourrait avoir. Mais cette équipe reste tout de même l’une des meilleures pour le mondial, sur le papier du moins. Face à des Australiens également bien armés, cette rencontre allait être un deuxième bon test pour les deux équipes. Dans un Marvel Stadium de 52.000 places, qui plus est rempli, le spectacle était attendu.

Malgré un excellent début de match à 4/4 au tir, dont 3/3 à trois points, les Américains n’ont pas réellement su se défaire des australiens. Adroits au shoot, notamment dans les corners, mais aussi grâce à un jeu ultra collectif et très fluide, les Boomers n’étaient menés que de 3 points à la fin du premier quart-temps.

La défense des coéquipiers de Patty Mills, dont nous allons reparler, s’est largement accentuée lors du deuxième quart. En exerçant une grosse pression individuelle et en réalisant de très bonnes prises à deux sur Kemba Walker, le forçant ainsi à lâcher sa balle, l’Australie a provoqué plusieurs pertes de balles aux Américains sur des marchers dus à la pression mise par les défenseurs. De nombreux shoots ont également été pris dans les dernières secondes de la possession, fautes de solutions trouvées plus tôt. Dans le même temps, l’Australie a pu profiter d’un grand nombre de lancers francs accordé après les nombreuses fautes commises par la Team USA.

A la mi-temps, les USA menaient seulement d’un point, sur le score de 49-48, écart qui s’est creusé à l’entrée du troisième quart-temps. Après 5 minutes de jeu, le score était de 68 à 58 pour les Américains, qui obtenaient le résultat de leur meilleure défense et de la maladresse des australiens au retour des vestiaires. Puis le show Patty Mills a commencé. Deux trois points consécutifs pour faire revenir son équipe à seulement un point et une grosse défense pour calmer Kemba Walker. Avec cet énorme travail, la Team USA était désormais menée d’un point à l’entrée du quatrième quart-temps.

Patty Mills a continué d’imposer son leadership, notamment en fin de match. Une grosse défense sur Kemba Walker, un gros trois points sur la tête de Jayson Tatum pour donner 4 points d’avance à son équipe, 4 points que les USA n’arriveront pas à combler. Avec deux tirs à mi-distance, ainsi qu’un lay-up, Patty Mills aura scoré 13 points dans ce 4ème quart-temps, sur un total de 30 inscrits tout au long du match. Malgré un trois points de Donovan Mitchell pour faire revenir les USA à 3 points à 40 secondes de la fin, les USA ont tout de même dû s’incliner face à une Australie plus forts qu’eux hier soir.

Avec un excellent match d’Andrew Bogut à l’intérieur, qui a d’ailleurs obtenu de nombreux and-one, souvent servis par Patty Mills, mais aussi une excellente prestation de Joe Ingles, à trois points comme à la passe, ou encore de Aron Baynes, les Australiens se sont imposés 98-84 face aux USA, pour la première fois depuis 13 ans.

Source : USAB.com
Source : USAB.com

Sur ce match, l’Australie a donc montré que son équipe pouvait largement espérer obtenir de bons résultats, voire concourir pour le titre, avec un jeu de cette qualité. En face, les Américains ont déjà montré leurs premières faiblesses avec cet effectif remanié. Il serait très intéressant de voir les deux équipes s’affronter pendant le tournoi, pourquoi pas en finale, ce qui nous offrirait sûrement un très beau spectacle. Nos français peuvent déjà savoir en tout cas qu’il y aura de très gros adversaires à déloger s’ils veulent atteindre le titre de champions du monde.

Photo : SkySports

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut