Analyses

Denver : la nouvelle dynastie de l’Ouest ?

Les Nuggets sortent d’une excellente saison régulière et d’excellents Playoffs. En terminant deuxièmes du classement, juste derrière les Warriors qui ont tremblé jusqu’aux derniers instants, et en forçant un Game 7 au deuxième tour de Playoffs face aux Blazers, Denver a surpris énormément de monde cette saison. Avec une excellente progression et un effectif très jeune, l’avenir semble prospère dans le Colorado et pourquoi ne pas espérer y trouver une nouvelle dynastie ?

Un duo de leaders prolongé pour plusieurs saisons

Les leaders de la franchise, Jamal Murray et Nikola Jokic, n’ont respectivement que 21 et 23 ans. Faisant déjà parti des meilleurs joueurs de la ligue, la direction de la franchise s’est assurée d’obtenir leurs services pour plusieurs saisons supplémentaires. Pour le pivot serbe, ses 3 prochaines saisons sont assurées de se dérouler sous le maillot de Denver et il semble peu probable de le voir partir à la fin de son contrat, à l’heure actuelle. Pour son coéquipier canadien, la prolongation vient de tomber : ce sera 5 ans et 170 millions de dollars. Le duo qui mène déjà la franchise sera donc encore présent pour au moins 3 saisons, ensemble.

Ce duo est très prometteur, en plus d’être très bien rémunéré. La cohésion entre les deux joueurs semble excellente et cela se traduit par de très bonnes statistiques sur le terrain. Le meneur tournait cette saison à 18.2 points de moyenne (43% au shoot, 36% à trois points), 4.2 rebonds et 4.8 passes pour une interception et 2 balles perdues par match. A côté de lui, le Joker tournait à 20 points, 11 rebonds et 7 passes de moyenne à 51% au shoot et 30% à trois points. A eux deux, ils cumulent ainsi 38 points, 15 rebonds et 11 passes par match, de quoi rivaliser sérieusement avec d’autres duos très sérieux comme Embiid-Simmons dans le même profil ou encore Mitchell-Gobert à Utah. Nous prenons bien-sûr pas en compte les Davis-LeBron ou Westbrook-Harden qui n’ont pas encore évolué ensemble.

Les deux joueurs s’entendent bien sur comme en dehors du terrain. Il n’y a donc aucune raison, pour le moment, que ce duo se sépare.
Source : Hoops Habit

Avec une marge de progression qui semble encore très importante au vu de leur jeune âge, Jamal Murray et Nikola Jokic pourraient très certainement atteindre les 50 points de moyennes à deux par match, tout en compilant une quinzaine de passes et autour de 20 rebonds. Leur manque d’expérience leur joue parfois des tours, comme contre Portland par exemple mais il leur reste encore beaucoup de saisons devant eux pour apprendre de leurs erreurs.

Entourés de la meilleure des manières

Autour de Nikola Jokic et Jamal Murray, l’alchimie est également parfaite entre tous les joueurs. Les deux derniers joueurs cités n’étant pas de grands spécialistes défensifs, même si leurs progrès cette saison ont été très intéressants, la direction a donc fait venir des spécialistes dans ce domaine il y a déjà plusieurs saisons. Avec Gary Harris, Will Barton, Monte Morris, Paul Millsap, Malik Beasley et Torrey Craig, les lignes arrières sont très bien fournis pour défendre, tout comme l’intérieur. En plus d’être bons en défense, tous ces joueurs sont d’excellents shooteurs et scoreurs.

Soudés et complémentaires, tous les joueurs de Denver jouent parfaitement ensemble et cela pourrait être de mieux en mieux au fil des saisons.
Source : Denver Stiffs

Parmis les joueurs cités dernièrement, le moins bon shooteur est Torrey Craig qui ne shoote “qu’à” 30% derrière l’arc ce qui est plus que respectable. Tous les autres ont un pourcentage de réussite supérieur à plus de 33%. Tous ces joueurs prennent également 3 tirs de loin par match, en moyenne, ce qui représente un nombre considérable et leur taux de réussite est très bon. Leur caractère sont également très compatible avec l’organisation et la “hiérarchie” de l’effectif. Ces derniers ne réclament pas énormément de ballon mais peuvent très vite prendre feu. Lors de ces matchs, les premiers à leur donner des ballons seront bien évidemment Jokic et Murray qui laissent bien évidemment les balles aux joueurs qui ont la main chaude.

Jerami Grant et Michael Porter ; les facteurs X de Denver ?

Le premier de ces deux joueurs est arrivé à la suite du démantèlement de l’effectif du Thunder. Sam Presti, désirant dégager du salaire, avait donc lâché le jeune ailier fort, bon shooteur mais aussi défenseur correcteur contre un premier tour de Draft. Son arrivée renforcera premièrement le banc des Nuggets. En effet, Paul Millsap risque d’avoir la préférence de Mike Malone au début de saison mais cela pourrait bel et bien changer en cours de saison. Avec les conseils d’un joueur plus âgé que lui, l’ailier fort trouvera sûrement dans le Colorado un meilleur environnement qu’il avait dans l’Oklahoma. Sa présence renforcera ainsi la densité de l’effectif et les possibilités pour Mike Malone de contrer des systèmes adverses mettant en difficultés ses joueurs.

Le rookie se sent prêt à faire ses débuts pour montrer sa réelle valeur. La concurrence sera rude pour occuper le poste 3 mais Porter possède le talent pour occuper une place de titulaire.
Source : Mile High Sports

Les débuts de Michael Porter Jr pourraient également jouer un rôle important pour les Nuggets. Annoncé comme étant l’un des meilleurs joueurs de la Draft 2018, l’ailier n’avait pas pu prendre part à un seul match de la saison régulière à cause de problèmes de dos récurrents, ce qui avait fait peur à beaucoup de GM, laissant l’opportunité aux Nuggets de le récupérer. D’après les médecins de la franchise, le joueur pourrait revenir sur les terrains cette saison et cela pourrait être un énorme plus pour les Nuggets. Leader offensif à l’université, si son talent est à la hauteur de ses annonces, les Nuggets pourraient former un Big 3 au sein de leur effectif. Il lui faudra cependant s’améliorer en défense si l’ailier espère intégrer durablement la rotation de Mike Malone.

Avec un effectif jeune et encore sous contrat pour plusieurs saisons, les Nuggets peuvent espérer obtenir de très bons résultats avec cette équipe qui a déjà touché au sommet de la conférence Ouest. Avec des renforts supplémentaires et l’un des effectifs les plus denses de la ligue, les Nuggets devraient se montrer encore plus forts cette saison, mais aussi lors des saisons suivantes. Les autres franchises de la conférence Ouest comme les Lakers, les Clippers ou les Rockets ne leur faciliteront pas la tâche mais les Nuggets ont les moyens de devenir la meilleure franchise de la conférence Ouest, et potentiellement la possibilité de succéder aux Warriors qui ont dominé sur la ligue pour plusieurs saisons.

Source image : NBA.com

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut