NBA

Bilan de la saison 2018-2019 : Toronto Raptors

Pour Toronto, la saison ne pouvait pas mieux se passer. Après un transfert qui provoquait le départ d’une légende des Raptors en la personne de DeMar DeRozan, la franchise canadienne se devait de montrer de réels progrès avec l’arrivée de Kawhi Leonard. Après d’excellents débuts en saison régulière, la franchise a décidé de faire venir Marc Gasol avec un objectif final : All-in pour le titre. Objectif atteint pour les Canadiens qui doivent cependant déjà préparer la saison prochaine.

La saison des Raptors :

La saison des Raptors allait donc dépendre du niveau de jeu Kawhi Leonard. Nick Nurse n’a en tout cas pas hésité à donner toute sa confiance au joueur, et il n’a pas eu tort. La saison a commencé sur un gros rythme pour Toronto, qui avait bilan de 12 victoires pour une 1 défaite après les 13 premières rencontres, dont des victoires contre Philly, Boston ou Minesota. Pourtant, derrière eux, les Bucks étaient également sur une excellente dynamique, ce qui ne leur a pas permis d’être confortablement installé à la première place de l’Est. Tout au long de la saison, les Raptors ont été capable de sortir de gros matchs pour prendre des victoires importantes, avec notamment deux succès contre les Warriors en saison régulière, qui amèneront d’autres victoires par la suite. La saison régulière a été géré d’un bout à l’autre, sans grande pression, même si la première place de la conférence semblait être leur objectif en milieu de saison.

Cela n’a bien évidemment pas eu de conséquences sur leur parcours en Playoffs par la suite. Après un premier match perdu à domicile face à Orlando, Toronto s’est bien repris pour gagner les 4 matchs suivants. Au tour suivant, les Sixers leur ont donné une plus grosse confrontation, forçant Kawhi Leonard à être plus clutch à chaque match. Sans ce dernier shoot au buzzer, le bilan des Raptors aurait pu être bien différent. Face aux Bucks, Leonard a littéralement montré qu’il était le meilleur joueur de la ligue et que ses coéquipiers étaient prêts à tout donner pour lui sur le terrain. Grâce notamment à une très bonne défense collective sur Giannis Antetokounmpo, Milwaukee aura suffoqué une bonne partie de la série. La saison de Toronto s’est donc terminée sur un titre, face à des Warriors décimés par les blessures. Saison historique, dont nous ne pouvons retenir que des choses positives.

Les points positifs de la saison :

Le titre. Chaque saison, toutes les franchises rêvent de ce même objectif, gagner le titre NBA. Remporter un championnat est l’accomplissement d’un projet construit, qui a nécessité la prise de décision importante, qui se sont révélées être payantes. Pour la première de leur histoire, les Raptors ont donc ramené un titre à leur fan, lors de leur première finale NBA, sans trembler. Ce trophée est la meilleure chose qui soit arrivée aux Raptors cette saison et ce titre restera gravé dans la mémoire de beaucoup de fans.

La saison de Kawhi Leonard. Après une saison blanche avec les Spurs, les interrogations autour du joueur étaient grandes. Avec quel niveau allait-il revenir sur les parquets ? Le joueur a-t-il vraiment envie joué au Canada ? Toutes ces questions ont eu des réponses claires tout au long de la saison. Son niveau sur le parquet ? Incroyable, étant même considéré comme le meilleur joueur de la ligue pour certains. Son envie de jouer et de gagner ? Très claires, comme nous avons pu le voir après son tir pour la gagne face à Philly. Si les Raptors ne l’avaient pas préservé autant de matchs, sa présence dans la course au titre de MVP aurait été plus que logique. Très efficace en attaque, avec de gros shoots en fin de match lorsque Toronto en avait besoin, mais également une grosse défense par période, sur le meilleur joueur adverse, Leonard a montré qu’il pouvait être partout. Nous l’avions oublié pendant une saison mais le joueur nous a bien rappelé qui il était : Kawhi Leonard, qui est bien l’un des meilleurs joueurs de la ligue.

Le pari de Masai Ujiri. Après une nouvelle élimination en Playoffs face aux Cavs de LeBron James, Masai Ujiri avait pris une décision forte : faire partir DeMar DeRozan, pourtant adoré des fans, à San Antonio, en échange de Kawhi Leonard. Sans aucune certitude physique à propos de son nouveau joueur, Ujiri a tout de même tenté un coup de poker qui a apporté les résultats que l’on connaît désormais. En milieu de saison également, un transfert a bouleversé la franchise, voyant partir Jonas Valanciunas, Delon Wright et CJ Miles, afin d’accueillir Marc Gasol. Ce transfert a été l’autre bon coup du GM, qui avait donc prévu d’affronter les meilleurs intérieurs de la ligue en Playoffs. Le renfort de Gasol a énormément contribué au succès des Raptors par sa défense et son expérience. En résumé, Masai Ujiri voulait remporter un titre, il s’en est donné les moyens au prix de quelques sacrifices, qui en ont largement valu le coup.

Le coaching de Nick Nurse. Après le licenciement de Dwane Casey, Masai Ujiri avait donné la responsabilité à un assistant de son ancien coach, Nick Nurse, de diriger cette équipe. Les doutes pesaient également autour de lui car son expérience en tant que titulaire était très faible, et même inexistante en NBA. Pourtant, Nurse a montré rapidement qu’il serait bien l’homme de la situation. Avec une bonne gestion du temps de jeu de tout l’effectif, de bonnes rotations, de bonnes adaptations face aux systèmes adverses qui lui posaient parfois des soucis, Nick Nurse a su poser de nombreux soucis aux coachs adverses qui n’ont parfois rien pu faire. Son niveau s’est également élevé en Playoffs pour donner de très bonnes consignes à sa défense, face à Joël Embiid et Giannis Antetokounmpo notamment. Le jeu très lent des Raptors a également posé de gros problèmes à tous leurs adversaires, avec une attaque très bien organisée et une défense préparée à cela. Nick Nurse a donc montré cette saison qu’il pouvait bien être un coach titulaire en NBA. Masai Ujiri peut donc être satisfait de sa décision prise l’été dernier.

Les points négatifs de la saison :

Que peut-on reprocher à une franchise qui vient d’être championne ? Rien. Malgré quelques doutes, notamment face aux Sixers en demi-finales de conférence, le parcours des Raptors a été globalement maîtrisé d’un bout à l’autre. Les seules choses que nous pourrions reprocher aux Raptors ne seraient que de petits détails sans importance au vu du résultat final de leur saison. Nous ne pouvons que les féliciter pour leur parcours et leur souhaiter le meilleur pour la prochaine saison.

Photo par Sergio Estrada, USA TODAY Sports

Le projet des Raptors : miser sur la continuité

Comme le dit si bien le proverbe, on ne change pas une équipe qui gagne. Pourtant, tout pourrait changer dès la saison prochaine à Toronto. Trois joueurs majeurs de l’effectif étaient susceptibles de partir, ils ne sont désormais plus que deux. En effet, Marc Gasol a confirmé son retour pour la saison prochaine, en activant sa player option. Cela fait un dossier de moins à gérer pour Masai Ujiri. Cependant, le dossier le plus important ne possède toujours aucune certitude. Kawhi Leonard va enchaîner les rendez-vous avec de nombreuses franchises, comme celles de Los Angeles par exemple. Personne n’est donc sûr que l’une de ces franchises, avec qui il s’entretiendra, ne soit capable de le séduire. En tant que leader des Raptors cette saison, son départ serait donc un gros coup d’arrêt pour tous les fans de basket canadien.

Le troisième dossier, le moins importants mais qui pourrait avoir une importance tout de même, est celui de Danny Green. L’arrière a été très prolifique en saison régulière, avant de s’effacer en Playoffs. Grâce à sa bonne défense et son excellent pourcentage à trois points cette saison, sa présence ferait une nouvelle fois énormément de bien au jeu des Raptors.

Les chances que l’ancien Spur restent dans sa franchise sont cependant assez fortes. Une chose est sûre, tout sera fait et devra être fait pour que l’effectif de la saison 2019-2020 ressemble le plus possible à celui de la saison précédente.

C’est donc une saison historique qui vient de se terminer au Canada. Les fans ne pourront jamais assez remercier Kawhi Leonard pour la totalité de son travail cette saison. Désormais, place à la free agency afin de tout faire pour conserver The Claw. Si son retour est confirmé, l’objectif pour les Canadiens sera de défendre un titre qui sera une nouvelle fois très convoité, mais est-ce vraiment nécessaire de rappeler que toute la ligue souhaite jouer le titre ?

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut