NBA

Mock Draft 2019

« Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible », Antoine de Saint-Exupéry. Le soir de la Draft, c’est cette opportunité qui est offerte aux équipes de la grande ligue. L’opportunité de rendre l’avenir possible. Ce soir là, les franchises doivent prendre des décisions qui marqueront à jamais leur histoire. Choisir un joueur et renoncer aux autres, choisir de renoncer pour miser sur un présent plus sûr, mais peut-être moins glorieux, ou choisir de repousser l’échéance en espérant un futur plus prometteur, plus lointain, mais aussi incertain. Chaque décision bouleverse le destin des joueurs, des équipes, de la ligue, du basketball. La Draft forge l’avenir de la NBA.

1. NEW ORLEANS PELICANS : ZION WILLIAMSON (report)

Certaines rumeurs envoyaient déjà Zion à New Orleans, dans un trade, si les Knicks de New York venaientt à récupérer le premier choix de la Draft. Les Pelicans pourront finalement compter sur Zion Williamson au sein de leur effectif, en le sélectionnant, tout simplement.

L’ancien ailier fort des Blue Devils est, de loin, le meilleur choix possible pour la franchise de New Orleans. Du haut de ses 2,01m pour 129kg à seulement 18 ans, Zion Williamson est un athlète et un joueur hors du commun. Les statistiques sont frappantes, le joueur pourra certainement contribuer au succès de l’équipe dès sa première saison en NBA.

Pour un petit marché comme New Orleans, l’arrivée de Zion est une véritable bénédiction. La franchise, 25e de la ligue en taux de fréquentation, pourra se reposer sur sa nouvelle star pour attirer l’attention des médias et de nouveaux fans.

Néanmoins, l’arrivée imminente d’un prospect si talentueux n’aurai pas suffit à convaincre Anthony Davis de rester aux Pelicans la saison prochaine. La Draft de Zion Williamson marquera donc le début d’une nouvelle ère, les Pelicans ne pouvaient imaginer un meilleur scénario pour aborder la transition.

Poste : Ailier fort 
Université : Duke
Âge : 18 ans
Taille : 2,01m
Poids : 129kg
Statistiques : 22,6 points, 8,9 rebonds (3,5 rebonds offensifs), 2,1 passes décisives, 2,1 interceptions, 1,8 contre par match à 68% au tir, 33,8% à trois points et 64% aux lancers-francs

2. MEMPHIS GRIZZLIES : JA MORANT

Avec l’arrivée de Jaren Jackson Jr. et le trade de Marc Gasol à la trade deadline, les Grizzlies tournent la page et entrent dans une nouvelle période de leur histoire. En transférant Mike Conley, âgé de 31 ans, les Grizzlies ont rendu leurs intentions limpides.

Memphis doit trouver un nouveau chef d’orchestre, et Ja Morant semble être fait pour le job. Logiquement, le joueur ne devrait pas sortir du top 3 de cette draft. Il s’agit d’un prospect trop talentueux pour que les Grizzlies et les Knicks passent leur tour. Le jeune meneur a tout pour plaire à l’équipe du Tennessee. Doté d’une vision de jeu et d’un sens de la passe hors du commun, Morant est un formidable organisateur. En tant qu’attaquant, le joueur est capable de pénétrer dans la raquette, malgré son physique (79kg), et de finir près du panier. Il doit travailler son jump shot pour devenir un bon tireur. Actuellement, le meneur est tout à fait capable de tirer à trois points, mais sa mécanique de tir, notamment à pleine vitesse, n’est pas encore assez rapide pour sanctionner les joueurs derrière la ligne, ce qui est aujourd’hui indispensable pour tout meneur de jeu en NBA.

Ja Morant et Jaren Jackson Jr, la dernière recrue des Grizzlies, pourraient devenir deux joueurs parfaitement complémentaires. Si Morant venait à devenir menaçant à l’extérieur, apportant ainsi du spacing au jeu de Memphis, la polyvalence du duo pourrait bien faire perdre la tête à leurs adversaires. Allié au nouvel ailier fort des oursons, il pourrait bien devenir une pierre angulaire du projet de reconstruction de la franchise. Tout, notamment les dernières rumeurs, indique que Ja Morant sera le choix des Grizzlies ce 20 juin.

Poste : Meneur/Arrière
Université : Murray State
Âge : 19 ans
Taille : 1,91m
Poids : 79kg
Statistiques : 24,5 points, 5,7 rebonds, 10,0 passes décisives, 1,8 interceptions et 0,8 contres à 53,7% au tir, 36,3% à trois points et 81,3% aux lancers-francs.

3. NEW YORK KNICKS : R.J. BARRETT

Les Knicks n’ont aucun besoin particulier. Au contraire, ils ont besoin de tout pour construire une équipe. Ils doivent néanmoins garder une chose à l’esprit : il n’est pas question que de basket, mais aussi d’affaires. Ils sélectionneront un prospect talentueux en se basant, entre autres, sur sa potentielle valeur d’échange.

R.J. Barrett, un ailier créateur, capable de créer son propre tir comme de faire circuler le ballon, semble parfaitement adapté au projet sportif de New York. Ses moyennes statistiques n’ont d’ailleurs rien à envier à celles de son coéquipier, Zion Williamson. Pour sa première saison universitaire, R.J. marque plus 22 points par match auxquels il ajoute presque 8 rebonds et 4 passes. Il s’agit d’un véritable prodige du basket.

Evidemment, rien n’est jamais tout blanc. Le basket du jeune canadien est, par moments, trop individuel ; il a parfois du mal à partager la balle. Ce défaut pourrait devenir un atout pour les Knicks, qui ont besoin d’un joueur plein d’assurance. R.J. devra aussi travailler sur son jump shot et sa sélection de tir pour que son potentiel se réalise.

Poste : Ailier
Université : Duke
Âge : 18 ans
Taille : 2,01m
Poids : 92kg
Statistiques : 22,6 points, 7,6 rebonds, 4,3 passes décisives et 0,9 interception à 45,4% au tir, 30,8% à trois points et 66,5% aux lancers-francs

4. NEW ORLEANS PELICANS : DARIUS GARLAND (via LAL)

Les Lakers n’avaient que 2,8% de chance d’obtenir le 4e choix de la draft, un coup de chance incroyable dont les Californiens ont su profiter pour récupérer Anthony Davis. Les autres équipes de la ligues savent que les Pelicans sont prêts à écouter les offres concernant ce pick. Il semble fort probable de voir une autre équipe se servir de ce choix. Darius Garland est certainement le joueur le plus talentueux de cette Draft en dehors de son Top 3. Excellent tireur, son profil semble parfaitement adapté à la NBA moderne. En développant son jeu près du panier, il pourrait devenir un excellent meneur scoreur. Son talent de créateur est indéniable.

Si le front office de la franchise venait à conserver le pick, son choix devrait se porter sur le joueur au plus grand potentiel, possiblement Garland. Le prospect deviendrait alors la doublure de Lonzo Ball pour former un duo de meneurs aux capacités complémentaires. En effet, son adresse au tir devrait compenser les lacunes du deuxième choix de la Draft 2017. À l’inverse, le talent de passeur de Lonzo et ses actions décisives des deux côtés du terrain pourraient couvrir les erreurs de son remplaçant. Garland, de par son énergie et son agressivité, aurait beaucoup à apporter au banc des Pelicans. Néanmoins, son association avec l’ancien meneur des Lakers et Jrue Holiday semble compromise et les Pelicans, à moins d’envisager de se séparer de l’un des deux extérieurs, pourraient jeter leur dévolu sur Jarett Culver.

Poste : Meneur
Université : Vanderbilt
Âge : 19 ans
Taille : 1,88m
Poids : 79kg
Statistiques : 16,2 points, 3,8 rebonds, 2,6 passes décisives et 0,8 interception à 53,7% au tir, 47,8% à trois points et 75% aux lancers francs

5. Cleveland Cavaliers : De’Andre Hunter

Si les Lakers sélectionnent Darius Garland, les Cavaliers auront l’embarras du choix avec le 5e choix de la Draft . Jarett Culver, Cameron Reddish et De’Andre Hunter semblent être les trois meilleures options de Cleveland. Parmi ces trois joueurs, c’est l’ailier de Virginia qui semble être le plus adapté au projet des Cavaliers.

En sélectionnant Hunter à cette position, un champs des possible s’ouvre pour la franchise de l’Ohio. Les Cavs avaient avaient le pire Defensive Rating de la NBA cette saison, un problème auquel ils doivent remédier par tous les moyens. Habituellement, on ne peut pas réellement compter sur l’apport défensif d’un rookie. De’Andre Hunter pourrait être l’exception qui confirme la règle. L’ailier fort est un excellent défenseur, capable de défendre sur presque tous les postes et déjà expérimenté. Hunter se sert de sa force, de son footwork et de son excellente lecture du jeu pour mettre ses adversaires en déroute. Il saura également impacter le jeu des Cavaliers sur le plan offensif. En développant son handle, l’ailier pourrait continuer à s’améliorer, comme il l’a déjà fait lors des cinq dernières saisons. Ce joueur, qui a déjà réalisé une bonne partie de son potentiel, ne peut pas tomber hors du top 10 de cette Draft et sera parfait pour la reconstruction de la franchise.

Poste : Ailier fort
Université : Virginia
Âge : 21 ans
Taille : 2,00m
Poids : 102kg
Statistiques : 15,2 points, 5,1 rebonds, 2,0 passes décisives et 0,6 interception à 52% au tir, 38,2% à trois points et 75,5% aux lancers-francs

6. PHOENIX SUNS : Jarrett Culver

Si les Suns ont l’occasion de choisir Darius Garland avec ce choix, ils le feront certainement, mais cela semble hautement improbable. Il ne manque plus qu’un meneur à Phoenix pour réellement compléter leur effectif. La franchise de l’Arizona pourrait néanmoins préférer un meneur vétéran, qu’elle ferait alors venir par un transfert ou par la Free Agency, pour organiser le jeu de son équipe, raison pour laquelle ils ne choisiront probablement pas Coby White. Après quatre saisons à moins de 25 victoires, les Suns cherchent désormais à passer un cap en se réconciliant avec la victoire dès la saison prochaine. Si tout fonctionne comme prévu, il pourrait s’agir du dernier choix de Draft aussi élevé de la franchise.

Sur sa saison de sophomore, les pourcentages au tir de Culver, principalement à 3 points, ont beaucoup baissé. Une baisse que l’on peut attribuer à son style de jeu puisque, cette saison, il a voulu se positionner en playmaker et plus souvent chercher à créer son propre tir. Il doit encore travailler sur sa vision de jeu et sa prise de décisions.

L’ailier pourrait être un formidable coéquipier pour Devin Booker, en tant que créateur supplémentaire, scoreur et défenseur polyvalent. Son athlétisme pourrait lui poser certaines limites, mais Culver est travailleur, il est peut-être même le joueur le plus assidu de cette classe de Draft. Il a été décrit par les entraîneurs de Texas Tech comme le genre de joueur qu’il faut mettre à la porte du gymnase pour qu’il arrête de s’exercer. Culver a, au moins, le potentiel de devenir un solide titulaire en NBA. Il s’insérera parfaitement dans le projet sportif des Suns, déjà chargés à l’arrière ou à l’aile avec Devin Booker, Mikal Bridges, Josh Jackson et, s’il décide de rester, Kelly Oubre. Il pourra donc prendre le temps qu’il lui faudra pour se développer. Suns n’ont pas besoin de Culver dans l’immédiat, mais, sur le long terme, il s’agit probablement du meilleur choix à faire.

Poste : Arrière/Ailier
Université : Texas Tech
Âge : 20 ans
Taille : 1,96m
Poids : 88kg
Statistiques : 18,5 points, 6,4 rebonds, 3,7 passes décisives et 1,5 interception à 46,1% au tir, 30,4% à trois points et 70,7% aux lancers francs

7. Chicago Bulls : Coby White

Coby White s’est montré sous son meilleur jour avec les Tar Heels. Du haut de ses 1,96m, il s’agit d’un meneur rapide, excellent en transition. Capable d’espacer le jeu de par son adresse au tir et de créer des ouvertures pour ses coéquipiers. Le meneur a beaucoup de potentiel et pourrait, dans un futur plus éloigné, devenir un excellent joueur.

Pour Chicago, qui a besoin d’un meneur pour renforcer son jeune effectif, White semble être de loin la meilleure option. Bon avec ou sans le ballon, il sera un bon complément de Zach LaVine. Les Bulls envisagent néanmoins de monter dans la Draft pour sélectionner Darius Garland avec le 4e pick.

Poste : Meneur/Arrière
Université : North Carolina
Âge : 19 ans
Taille : 1,96m
Poids : 83kg
Statistiques : 16,1 points, 3,5 rebonds, 4,1 passes et 1,1 interception à 42,2% au tir, 35,3% à trois poins et 80,0% aux lancers francs

8. ATLANTA HAWKS : CAMERON REDDISH

Avec les choix numéro 8, 10 et 17 pour un total de cinq picks dans le top 44, les Hawks sont en excellente position pour cette Draft. Ils pourraient aisément récupérer un meilleur choix pour sélectionner Jarrett Culver ou De’Andre Hunter, mais ils pourraient aussi décider de conserver tous leurs choix pour ajouter un maximum de prospects à leur effectif. Mais il est difficile d’imaginer Atlanta utiliser ses six picks ce soir, des mouvements, mineurs ou majeurs, sont à prévoir.

S’ils conservent leur huitième choix, ils pourraient s’en servir pour sélectionner Cameron Reddish. Il s’agit du troisième joueur de Duke dans le top 10 de cette Mock Draft. Alors qu’il était attendu un peu plus haut en début d’année, Reddish pâtit d’un manque de motivation et d’énergie évident pour sa saison de freshman. Du haut de ses 2,03m pour 99kg, l’ailier fort a le physique et le talent nécessaire pour devenir une véritable star. Un potentiel two-way player qui serait dans son élément à Atlanta, au sein d’un effectif encore jeune, entouré par un staff qui a déjà fait ses preuves en matière de développement. Les Hawks sont les mieux placés pour accueillir Reddish.

Poste : Ailier fort
Université : Duke
Âge : 19 ans
Taille : 2,03m
Poids : 99kg
Statistiques : 13,5 points, 3,7 rebonds, 1,9 passe et 1,6 interception à 35,6% au tir, 33,3% à trois points et 77,2% au lancers francs

9. Washington Wizards : NASSIR LITTLE

Le projet des Wizards manque encore de clarté. Tommy Sheppard, nommé General Manager d’intérim, sera en charge de la Draft. Nous ne savons pas encore combien de temps Sheppard s’occupera des affaires de la franchise, l’instabilité actuelle de l’organisation Washington rend leur choix à la Draft hautement imprévisible.

Actuellement, les Wizards n’ont aucun besoin particuliers. Ils chercheront certainement à amorcer une phase de reconstruction. Là où la franchise est la plus faible, c’est à l’aile. Annoncé comme un potentiel Top 3 de cette draft avant son entrée à l’université, la saison de Nassir Little a été décevante. Le joueur a encore une longue route à faire avant de réaliser son potentiel, il a une immense marge de progression et pourrait bien devenir un défenseur d’élite. Son récent workout avec la franchise se serait bien passé , les Wizards n’auraient aucune raison de passer leur tour sur cet ailier long, capable de scorer près du panier et, avec du travail, de se transformer en un très bon tireur.

Poste : Ailier
Université : North Carolina
Âge : 18
Taille : 1,98m
Poids : 99kg
Statistiques : 9,8 points, 4,6 rebonds et 0,7 passe à 48% au tir, 26,9% à trois points et 77,0% aux lancers francs

10. Atlanta Hawks : Jaxson Hayes

En cas de transfert, le 10e choix des Hawks est le plus susceptible de bouger. Mais s’ils venaient à le conserver, ils pourraient s’en servir pour faire venir Jaxson Hayes, qu’ils ont pu observer lors d’un workout privé. Hayes est un diamant brut qui saura, avec le temps, parfaitement s’insérer dans l’effectif des Hawks. Son potentiel est encore à définir puisqu’il a véritablement commencé le basket au lycée. Il s’agit d’un big man athlétique de 2,11m pour presque 100 kilos, au talent de contreur indéniable, qui saura assurer la continuité du projet d’Atlanta.

Poste : Ailier fort/Pivot
Université : Texas
Âge : 18
Taille : 2,11m
Poids : 99kg
Statistiques : 16,1 points, 3,5 rebonds, 4,1 passes, 42,2% au tir

11. MINNESOTA TIMBERWOLVES : SEKOU DOUMBOUYA

Sekou Doumbouya, le prodige français, est possiblement le meilleur prospect international de cette classe de draft. Un ailier fort athlétique, capable de défendre sur presque n’importe quel type de joueur, qu’il serait intéressant de voir se développer aux côtés de Karl-Anthony Towns. Il s’agit d’un futur two-way player et d’un intérieur moderne qui saura consolider l’effectif de Minneapolis de par sa versatilité défensive et son potentiel offensif. Il faudra de la patience avant de voir Doumbouya évoluer à son meilleur niveau, il est le plus jeune joueur de la Draft, mais il pourrait très bien exploser dans les années à venir. Les Wolves pourraient aussi se tourner vers Rui Hachimura ou Nassir Little, si toute fois il est toujours disponible.

Poste : Ailier fort
Provenance : Limoges (France)
Âge : 18 ans
Taille : 2,05m
Poids : 105kg
Statistiques : 7,8 points, 3,3 rebonds et 0,7 passe par match à 48,2% au tir, 34,3% à trois points et 79,3% aux lancers francs

12. CHARLOTTE HORNETS : PJ WASHINGTON

Les Hornets auraient essayé d’obtenir un meilleur choix à la Draft par le marché des transferts. Avec trop peu d’assets pour convaincre la moindre équipe, Charlotte devra certainement se contenter du 12e pick. La direction de la franchise pourrait se servir de ce choix pour se débarasser du contrat de Nicolas Batum, en l’envoyant à Cleveland par exemple. Mais rien n’est encore décidé, et les Hornets auraient tout intérêt à chercher à ajouter de nouveaux prospects à leur effectif.

PJ Washington a déjà l’arsenal et la technique pour contribuer au jeu de Charlotte. En tant que tireur à 3 points, il saura apporter du spacing à l’équipe, il est tout à fait capable de pénétrer dans la raquette et, défensivement, de jouer son rôle. Dans la continuité du projet des Hornets, l’ailier fort pourra se développer pleinement aux côtés des autres jeunes de l’équipe.

Poste : Ailier fort
Université : Kentucky
Âge : 20 ans
Taille : 2,03m
Poids : 103kg
Statistiques : 15,2 points, 7,5 rebonds et 1,8 passe à 52,2% au tir, 42,3% à trois points et 66,3% aux lancers francs

13. MIAMI HEAT : Rui Hachimura

Le Heat cherchera certainement à se renforcer au poste 4 à la Draft. C’est Rui Hachimura qui pourrait venir combler les lacunes de la franchise à l’aile. Le joueur, du haut de ses 2,03m, apporterait de la taille à l’effectif d’Erik Spoelstra. Aux portes des Playoffs mais semblant approcher de plus en plus d’une ère de reconstruction, Miami aura besoin d’un joueur prometteur mais tout de même capable de contribuer au succès de l’équipe dès sa première saison dans la ligue. Bon tireur, excellent dans la raquette, Hachimura n’a jamais cessé de progresser lors des dernières saisons. Malgré un excellent touché, le joueur doit continuer de travailler sur son tir. Fort heureusement, le japonais a jusque-là fait preuve d’une éthique de travail irréprochable. De par sa taille, son envergure, sa mobilité et sa force, il a également un grand potentiel sur le plan défensif. Le Heat s’intéresserait également aux profils de P.J. Washington, Tyler Herro et Keldon Johnson.

Poste : Ailier fort
Université : Gonzaga
Âge : 20 ans
Taille : 2,03m
Poids : 104kg
Statistiques : 19.7 points, 6.5 rebonds, 1.5 passe et 0.9 interception à 59,1% au tir, 41,7% à trois points et 73,9% aux lancers francs

14. BOSTON CELTICS : Goga Bitadze (via SAC)

Il semble hautement improbable que les Celtics accueillent trois nouveaux prospects avec les choix 14, 20 et 22. Ces picks leurs permettront certainement de monter dans la Draft ou même de récupérer un joueur plus expérimenté si c’est ce qu’ils cherchent.

Au cours des dernières années, les Celtics ont clairement montré qu’ils n’avaient pas peur de sélectionner des joueurs internationaux. Cet été, ils auront besoin de se remettre du possible, voire probable, départ d’Al Horford. Ils font partie des cinq équipes qui ont rencontré Bitadze qui, en concurrence avec Sekou Doumbouya, est l’un des deux meilleurs prospects européens de cette cuvée de Draft. MVP de la ligue adriatique de basket-ball, l’intérieur a été très productif en Euroleague. Excellent joueur de pick-and-roll et protecteur d’arceau, Goga Bitadze est un jeune joueur très prometteur, qui n’a malheureusement pas reçu toute l’attention médiatique qu’il méritait. Ils seraient également intéressés par Tyler Herro, Nickeil Alexander-Walker, et, éventuellement, Nassir Little s’il venait à chuter hors du top 13.

Poste : Pivot
Université : Budocnost (Montenegro)
Âge : 19 ans
Taille : 2,12m
Poids : 114kg
Statistiques : 12,1 points, 6.4 rebonds, 1.2 passe et 2,3 contres à 54,8% au tir, 31,3% à trois points et 59,7% aux lancers francs

15. Detroit Pistons : Nickeil Alexander-Walker

Avec un effectif composé de Reggie Jackson, Blake Griffin et Andre Drummond, le choix des Pistons devrait être rapide. Detroit choisira certainement un ailier, le meilleur disponible. Le front office de la franchise aura l’embarras du choix entre Keldon Johnson, Tyler Herro, Romeo Langoford, Nickeil Alexander-Walker et Kevin Porter Jr., qui seront leurs principales cibles lors de cette soirée. S’il venait à descendre aussi bas, les Pistons pourraient aussi jeter leur dévolu sur PJ Washington.

Dans le futur, Nickeil Alexander-Walker pourrait former un très bon backcourt avec Reggie Jackson de par sa capacité à jouer avec ou sans la balle. Il compense son manque explosivité par son footwork et une excellente technique de pick-and-roll. Capable de scorer de n’importe où mais aussi de créer pour ses coéquipiers, il sera le joueur parfait pour Detroit.

Poste : Arrière/Ailier
Université : Virginia Tech
Âge : 19 ans
Taille : 1,96m
Poids : 92kg
Statistiques : 16,2 points, 4,1 rebonds, 4,0 passes et 1,9 interception à 47,4% au tir, 37,4% à trois points et 77,8% aux lancers francs

16. Orlando Magic : Keldon Johnson

Considéré comme un des ailiers les plus complets de cette classe de Draft, Keldon Johnson ferait une excellente recrue pour le Magic. Il n’excelle dans aucun domaine, mais il s’agit d’un bon tireur, capable d’aller au panier, de défendre sur plusieurs postes et de prendre la bonne décision malgré un fort caractère. Loin d’être un phénomène de Hype, Johnson viendrait combler les lacunes du Magic à qui il manque encore un ailier capable de rentrer ses tirs. Son profil physique semble également correspondre aux standards des recruteurs d’Orlando.

Poste : Ailier
Université : Kentucky
Âge : 19 ans
Taille : 1,98m
Poids : 95kg
Statistiques : 13,5 points, 5,9 rebonds et 1,6 passe à 46,1% au tir, 38,1% à trois points et 70,3% aux lancers francs

17. Atlanta Hawks : Brandon Clarke (via BKN)

À “seulement” 2,03m, Clarke semble avoir un profil d’ailier fort plus que de pivot. Mais tout au long de sa saison avec Gonzaga, il a brillé au poste 5, en tant que protecteur d’arceau et contreur. Clarke aura instauré le record de PER de la décennie pour une saison universitaire avec 37,2.. Son True-Shooting Percentage de 69,9% est tout bonnement exceptionnel et il est le premier joueur depuis Anthony Davis à terminer la saison avec les meilleurs Offensive Rating et Defensive Rating individuels. Il s’agit d’un excellent défenseur, très physique, qui a déjà adopté les bons automatismes. Le joueur de 22 ans conviendra parfaitement au projet sportif des Hawks qui, si ils décident de conserver le 17e choix de la Draft, devraient sélectionner un joueur capable d’impacter le jeu dès son premier match plutôt qu’un prospect qui aura besoin de temps pour se développer.

Poste : Ailier fort/Pivot
Université : Gonzaga
Âge : 22 ans
Taille : 2,03m
Poids : 97kg
Statistiques : 16,9 points, 8,6 rebonds, 1,9 passe, 1,2 interception et 3,2 contres à 68,7% au tir, 26,7% à trois points et 69,4% aux lancers francs

18. Indiana Pacers : Tyler Herro

Les Pacers avaient proposé ce choix aux Grizzlies pour tenter de récupérer Mike Conley et seraient toujours enclins à l’échanger contre un joueur vétéran. Cherchant à rester compétitifs malgré un grand nombre d’agents libres, Indiana préférerait certainement un joueur expérimenté à un rookie. S’ils sont tout de même amenés à sélectionner un prospect, il s’agira très certainement de Tyler Herro.

Après un excellent workout avec le joueur, les Pacers seraient très enthousiastes à l’idée de le sélectionner avec leur 18e choix. Ce ne sera pas chose facile puisque beaucoup d’équipes, possedants des choix plus élevés, seraient intéressés par l’arrière. Malgré un certain manque d’athlétisme, il possède toutes les qualités attendues d’un poste 2 en NBA. Toujours investi dans le match (et ce, des deux côtés du terrains), Herro est connu pour son éthique de travail irréprochable. Bon tireur, il est extrêmement fiable sur la ligne des lancers francs d’où il tire à 93,5%. Pour une équipe comme Indiana, Herro pourrait bien être le joueur idéal.

Poste : Arrière
Université : Kentucky
Âge : 19 ans
Taille : 1,96m
Poids : 88kg
Statistiques : 14,0 points, 4,5 rebonds, 2,5 passes et 1,1 interception à 44,3% au tir, 35,5% à trois points et 93,5% aux lancers francs

19. San Antonio Spurs : Romeo Langford

Les Spurs ne laissent jamais les informations fuiter, les rumeurs ne les concernent que très rarement et il est donc difficile de deviner leurs plans. Malgré une mécanique de tir douteuse qu’il devra certainement retravailler pour jouer en NBA et quelques passages à vide dans sa saison universitaire, Romeo Langford est un joueur de talent qui pourrait s’épanouir à San Antonio. Ses blessures nous amènent néanmoins à émettre quelques réserves. Le pari est risqué, mais le jeu en vaut la chandelle. Rui Hachimura et Goga Bitadze seraient les cibles principales des Spurs s’ils sont toujours disponibles à ce stade de la Draft, ce qui ne semble malheureusement que très peu probables.

Poste : Arrière
Université : Indiana
Âge : 19 ans
Taille : 1,98m
Poids : 97kg
Statistiques : 16,5 points, 5,4 rebonds et 2,3 passes à 44,8% au tir, 27,2% à trois points et 72,2% aux lancers francs

20. Boston Celtics : Kevin Porter Jr. (via LAC)

À ce stade, les Celtics peuvent prendre quelques risques en sélectionnant Kevin Porter Jr., malgré quelques inquiétudes concernant son éthique de travail et sa discipline à cause desquels Porter avait été suspendu par ses coachs en milieu de saison. Néanmoins, il est l’un des prospects les plus talentueux de cette cuvée de Draft. Entouré par de nombreux vétérans et par un coaching staff organisé, l’ailier, adroit et capable d’apporter beaucoup d’espace, pourrait s’épanouir et devenir un excellent joueur. Boston semble être la meilleure destination imaginable pour Porter.

Ce choix de Draft aurait cependant été mentionné dans deux nombreuses rumeurs. Les Celtics, qui perdront probablement Kyrie Irving et Al Horford cet été, pourraient le transférer afin de dégager un peu de marge salariale.

Poste : Ailier
Université : USC
Âge : 18 ans
Taille : 1,98m
Poids : 98kg
Statistiques : 9,5 points, 4,0 rebonds et 1,4 passe à 47,1% au tir, 41,2% à trois points et 52,2% aux lancers francs

21. Oklahoma City Thunder : Nic Claxton

Tout comme les Celtics, le Thunder pourrait chercher à offrir ce choix à une équipe prête à absorber une partie de leur masse salariale ou en échange d’un joueur expérimenté, capable de contribuer au succès de l’équipe la saison prochaine.

Oklahoma City pourrait aussi se servir de ce pick pour sélectionner Nic Claxton, un intérieur qui correspond parfaitement aux besoins de la franchise. Capable de prendre les rebonds, de partir en transition et de défendre sur plusieurs postes de par son athlétisme et sa mobilité, il saura certainement protéger le panier du Thunder en sortie de banc. Dans une équipe qui espère prétendre au titre, Claxton aura le temps de perfectionner son jeu et pourra apprendre des joueurs les plus expérimentés de la ligue.

Poste : Pivot
Université : Georgia
Âge : 19 ans
Taille : 2,11m
Poids : 99kg
Statistiques : 13,0 points, 8,6 rebonds, 1,8 passe, 2,5 contres et 1,1 interception à 46,0% au tir, 28,1% à trois points et 64,1% aux lancers francs

22. Boston Celtics : Mfiondu Kabengele

Boston doit adapter son effectif au probable départ de Al Horford. Kabengele a réellement impressionné les équipes qui l’ont reçu pour un workout, notamment les Celtics. Danny Ainge sera probablement attiré par le profil de cet intérieur, plein d’énergie, redoublant d’efforts en défense et capable de rentrer ses tirs. Bien évidemment, le 22e choix des Celtics sera sur le marché des transferts ce soir.

Poste : Ailier fort
Université : Florida State
Âge : 21 ans
Taille : 2,08m
Poids : 113,4kg
Statistiques : 13,2 points, 5,9 rebonds, 0,3 passe et 1,5 contre à 50,2% au tir, 36,9% à trois points et 76,1% aux lancers francs

23. Memphis Grizzlies : Cameron Johnson (via UTA)

Les Grizzlies n’ont pas eu l’occasion de travailler avec beaucoup de joueurs de cette classe. En effet, le 23e pick de la Draft vient de leur parvenir de Utah dans le trade de Mike Conley. Ce choix serait d’ailleurs à nouveau disponible pour un deuxième transfert.

S’ils venaient tout de même à sélectionner un joueur, il s’agirait certainement d’un tireur capable d’accompagner Ja Morant et Jaren Jackson Jr. Johnson est l’un des meilleurs tireurs de la Draft et pourrait devenir un très bon role player. C’est le meilleur choix disponible pour le projet sportif de Memphis.

Poste : Arrière/Ailier
Université : North Carolina
Âge : 23 ans
Taille : 2,06m
Poids : 95kg
Statistiques : 16,9 points, 5,8 rebonds, 2,4 passes et 1,2 interception à 50,6% au tir, 45,7% à trois points et 81,8% aux lancers francs

24. Philadelphia 76ers : Matisse Thybulle

Meilleur intercepteur de la NCAA, deux fois défenseur de l’année, Matisse Thybulle est un véritable bulldog. Il pourrait potentiellement devenir un excellent tireur, malgré des pourcentages encore justes, et s’intégrerait parfaitement au banc de Philadelphie. Du haut de ses 22 ans, Thybulle a suffisamment d’expérience pour impacter le jeu des 76ers dès sa saison de rookie.

Poste : Arrière/Ailier
Université : Washington
Âge : 22 ans
Taille : 1,96m
Poids : 88kg
Statistiques : 9,1 points, 3,1 rebonds, 2,1 passes, 3,5 interceptions et 2,3 contres à 41,5% au tir, 30,5% à trois points et 85,1% aux lancers francs

25. Portland Trail Blazers : KZ Okpala

Avec le 25e choix de la Draft, Okpala est certainement le prospect le plus talentueux que les Blazers peuvent sélectionner. Il correspond parfaitement aux besoins de Portland, à qui il manque encore un intérieur créateur, capable de rentrer ses tirs et, possiblement, de défendre. Le produit de Stanford était annoncé comme un potentiel pick de lotery au début de la saison, il tirait alors à 45% à trois points, dominant les deux premiers mois de compétition. Ses statistiques ont largement diminué sur le reste de l’année. Il ne semble désormais plus impossible de le voir descendre au second tour. Les Blazers pourraient néanmoins prendre le risque de le sélectionner.

Poste : Ailier fort
Université : Stanford
Âge : 19 ans
Taille : 2,06m
Poids : 97kg
Statistiques : 16,8 points, 5,7 rebonds, 2,0 passes et 1,0 interception à 46,3% au tir, 36,8% à trois points et 67,1% aux lancers francs

26. Cleveland Cavaliers : Ty Jerome (via HOU)

Les Cavaliers essaieront certainement de se servir de ce choix pour monter dans la Draft, ils cibleraient notamment Kevin Porter Jr.

S’ils conservent le 26e choix, ou même s’ils avancent de quelques places, ils pourraient se tourner vers Ty Jerome. Koby Altman, General Manager des Cavaliers, a en effet un passif avec le joueur remontant à 2010, quand Altman était assistant coach à Columbia. Il serait un très bon complément à Collin Sexton en tant que deuxième porteur de balle, également capable de tirer et de jouer sans le ballon.

Poste : Meneur/Arrière
Université : Virginia
Âge : 21 ans
Taille : 1,96m
Poids : 88kg
Statistiques : 13,6 points, 4,2 rebonds, 5,5 passes et 1,5 interception à 43,5% au tir, 39,9% à trois points et 73,6% aux lancers francs

27. Brooklyn Nets : Bol Bol (via DEN)

C’est la plus grande interrogation de la Draft. Bol Bol a néanmoins reçu une invitation dans la fameuse Green Room qu’il partagera cette année avec 22 joueurs. Une sélection en 27e position serait donc une chute pour le pivot.

Bol a été opéré de l’os naviculaire de son pieds droit, une blessure qui n’a pas bonne réputation chez les recruteurs puisque les athlètes de sa taille ont souvent besoin de plusieurs opérations pour régler ce problème. D’abord, son physique atypique pousse les équipes à se demander s’il sera capable de tenir le rythme de la grande ligue et de tenir 82 matchs par saison. Ensuite, certains observateurs doutent de sa détermination et de son éthique de travail. Son apparition à la Draft combine, bien plus léger qu’annoncé par son université, n’a pas fait très bonne impression. Manquant parfois de concentration et trop faibles sur ses appuis, les performances de Bol Bol suscitent également le doute.

Cependant, le pivot est un joueur unique. Pour un joueur de 2,18m, l’adresse et la mobilité de Bol sont réellement impressionnantes. Son jeu est parfaitement adapté à la NBA moderne. Si tout se passe comme prévu, il pourrait devenir un titulaire incontestable en NBA. Mais le risque est réel, Bol Bol pourrait être sélectionner en 15e comme en 30e position de cette Draft.

Poste : Pivot
Université : Oregon
Âge : 19 ans
Taille : 2,18m
Poids : 106kg
Statistiques : 21,0 points, 9,6 rebonds, 1,0 passe et 2,7 contres à 56,1% au tir, 52,0% à trois points et 75,7% aux lancers francs

28. Golden State Warriors : Dylan Windler

Avec les blessures de Klay Thompson et Kevin Durant, les Warriors auront besoin d’un nouveau tireur à l’aile. De par sa taille et son adresse, Windler pourrait être très utile à Golden State.

Poste : Arrière/Ailier
Université : Belmont
Âge : 22 ans
Taille : 2,03m
Poids : 90kg
Statistiques : 21,3 points, 10,8 rebonds, 2,5 passes et 1,4 contre à 55,0% au tir, 42,9% à trois points et 84,7% aux lancers francs

29. San Antonio Spurs : Luka Samanic (via TOR)

Les Spurs semblent entrer dans une nouvelle ère. Les Drafts à venir seront extrêmement importantes pour la franchise de San Antonio, qui doit chercher à ajouter de nouveaux prospects à son effectif. Avec Dejounte Murray, Derrick White et Lonnie Walker porteurs d’espoir, les Spurs chercheront certainement de nouveaux intérieurs pour compléter le projet. De par son Q.I. basket et sa technique, Samanic semble correspondre aux standards de San Antonio. Le joueur a pu effectuer un workout à San Antonio il y a quelques semaines. Offensivement, il s’agit d’un bon joueur de pick-and-roll qui peut aisément exploiter une faille dans la défense. Sur le plan défensif, il est relativement polyvalent et sait gérer les pivots adverses. Tout dépend des disponibilités en cette fin de second tour, mais Samanic pourrait être un bon choix pour les Texans.

Poste : Ailier fort/Pivot
Provenance : Union Olimpija
Âge : 19 ans
Taille : 2,08m
Poids : 95kg
Statistiques : 7,9 points, 4,8 rebonds et 0,8 passe à 48,4% au tir, 33,8% à trois points et 72,2% aux lancers francs

30. Detroit Pistons : Grant Williams (via MIL)

Doutant de sa capacité à tirer à distance et à défendre en dehors de la raquette, de nombreux recruteur n’oseront pas sélectionner Williams au premier tour. Mais il se pourrait que le joueur compense ses défauts par une forte éthique de travail, une grande force et une bonne lecture du jeu. En travaillant sur sa portée et son adresse, il pourrait devenir un très bon joueur. Pour les Pistons, il serait très utile en sortie de banc.

Poste : Ailier fort
Université : Tennessee
Âge : 21 ans
Taille : 2,01m
Poids : 107kg
Statistiques : 18,8 points, 7,5 rebonds, 3,2 passes, 1,5 contre et 1,1 interception à 56,4% au tir, 32,6% à trois points et 81,9% aux lancers francs

Photo par Brad Penner, USA TODAY Sports

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

To Top