Analyses

Bilan de la saison 2018-19 : Orlando Magic

Orlando, terre de Disney et terre du Magic. Depuis le départ de Dwight Howard, la franchise n’est plus que l’ombre d’elle-même. Celle qui a eu l’habitude de développer les pivots comme le Shaq aura eu affaire à un autre pivot cette saison. Un bigman venu du Monténégro et qui aura ramené, quasiment à lui seul, Orlando sur le devant de la scène.

Les points positifs de la saison

En route pour les Playoffs : Annoncé dans la course aux Playoffs en début de saison, le Magic n’a pas fait déjouer les pronostics. Au terme d’une campagne de fin de saison de haut vol, la franchise floridienne confirme son ticket, le premier depuis 7 ans. Bien qu’en difficulté en milieu de saison, Orlando accélère dans la deuxième partie de celle-ci grâce à un Nikola Vučević en feu, bien accompagné par Evan Fournier et Terrence Ross. Les performances de l’équipe de Steve Clifford impressionnent et leur impact est indéniable, les joueurs veulent apporter les playoffs à l’Amway Center. Avec un bilan de 15 victoires pour 7 défaites pour le dernier mois de compétition, la franchise n’a pas démérité, malgré un calendrier relativement facile. Ils iront notamment agrafer les Raptors et les Warriors à leur tableau de chasse. La victoire, à la fin du mois de mars, face à Miami est le déclic final de la saison du Magic qui bascule définitivement du côté des équipes qui iront en Playoffs cette saison. C’est une page qui se tourne à Orlando. L’arrivée de Steve Clifford aura aidé l’équipe à passer un cap, il faudra maintenant conserver cette dynamique cet été pour préparer au mieux l’année prochaine.

Un Nikola Vučević All Star : Cette saison, difficile de passer à côté de la domination de Nikola Vučević. Le monténégrin réalise la meilleure saison de sa carrière, toutes statistiques confondues. Avec 20,8 points et 12 rebonds par match, il entre dans le cercle très fermé des +20 points et +12rebonds cette saison, rejoignant ainsi Giannis Antetokounmpo, Joel Embiid, Anthony Davis ou encore Karl-Anthony Towns. La consécration de Vučević ira jusqu’à une sélection, discutée mais méritée, au All Star Game de Charlotte. Une première sélection comme un symbole qui vient couronner la saison du joueur, mais également celle de son équipe alors dans la course aux Playoffs. Le pivot ne se reposera pas sur ses lauriers et sera l’un des grands artisans du push opéré pour envoyer le Magic en postseason avec un Offensive Rating de 115 après le All Star Game contre un Defensive Rating de 103. En fin de contrat, Vučević pourrait toucher le gros lot alors qu’on l’annonçait dans les rumeurs de transferts en début de saison. Orlando aura les moyens d’offrir le maximum à son joueur, il reste à savoir si ce dernier est partant.

Une nette amélioration défensive : L’un des grands changements à Orlando cette saison a été la défense. L’arrivée de Steve Clifford, au détriment de Frank Vogel, aura été bénéfique en touts points. Alors que le rythme offensif de cette saison s’est encore accentué, le Magic sera parvenu à maintenir un cap en défense. D’un point de vue statistique, Orlando était la 18e meilleure défense de la ligue l’année dernière (110.1 de Defensive Rating) et grimpe à la 8e place cette saison (108.1 de Defensive Rating). Mais plus encore, la franchise a réussi à améliorer sa présence au rebond, notamment grâce à Vučević et Aaron Gordon, à respectivement 12.0 rebonds et 7.4 rebonds de moyenne, mais également grâce à l’apport de Mo Bamba en sortie de banc. Derniers de la ligue l’année dernière en pourcentage de rebonds défensifs pris avec 75,6%, ils terminent à la 3e place cette année avec 79,7%. Un changement radical dans l’approche du Magic qui leur a permis d’avoir une assise décisive sur certains matchs. Une rigueur défensive qui valide ce changement de coaching.

Les points négatifs de la saison

Un petit tour et puis s’en va : Confronté à Toronto au premier tour des Playoffs, Orlando n’avait pas le tirage le plus facile. Cependant, lors du premier match, les hommes de Clifford marqueront les esprits. Tant sur l’intensité que sur l’envie, Le Magic dominera ses adversaires, remportant une victoire à la Scotiabank Arena assez logiquement. C’était sans compter sur la réaction des Raptors qui resserrerons leurs mâchoires sur le Magic en élevant leur niveau de jeu, notamment en défense. Après quatre matchs perdus trop facilement, des conclusions simples se dégagent de la campagne de Playoffs des Floridiens. L’apport des joueurs clefs a été trop rédhibitoire d’un match à l’autre. À l’image d’un Evan Fournier qui, voulant trop en faire, s’est retrouvé la plupart du temps en grande indélicatesse avec son tir. Même constat pour Vučević qui conclut la série avec 11,2 points et 8,0 rebonds par match, trop loin de ses standards de saison régulière. Mais il semble difficile d’en vouloir à l’équipe. Les joueurs seront tombés sur des Raptors injouables qui n’auront laissé passer qu’un seul match. Pour leur retour en playoffs après 7 ans, les joueurs du Magic auront montré quelques bonnes phases, apportant de l’espoir à leurs fans pour les saisons à venir.

L’arrivée de Markelle Fultz : Envoyé au Magic par les 76ers en cours de saison, Markelle Fultz représente un véritable pari pour le front-office d’Orlando. Le récent numéro 1 de la Draft n’a disputé que 33 matchs de saison régulière après de trop nombreuses blessures sur les deux dernières saisons. À voir les compensations dans le transfert en question (Jonathon Simmons et quelques tours de Draft), récupérer ce type de joueur est une aubaine pour le Magic. Cependant, rien ne dit qu’il sera en mesure de retrouver son niveau de jeu universitaire. Fultz pourrait être le joueur dont Orlando a besoin au poste 1. Présent des deux côtés du terrain, le jeune meneur impressionnait par sa capacité à gérer les attaques grâce à des passes millimétrées, mais aussi dans sa capacité à porter un collectif avec des pénétrations dévastatrices. Sur le papier, Markelle a tout. Mais le mental n’est plus là. Après deux saisons quasiment blanches, il s’est montré parfois nonchalant sur le terrain, notamment dans son rythme de tir. Il suffit de voir sa manière de tirer les lancers francs pour comprendre qu’il manque de confiance. Mais Orlando pourrait être en mesure de changer le joueur pour lui permettre de réaliser son potentiel. Fultz arrivera dans un collectif de joueurs passionnés, mais pas aussi oppressants que pouvaient l’être ses coéquipiers des Sixers. Grâce aux vétérans présents dans l’effectif, il pourra obtenir de précieux conseils sur sa manière de jouer, il devra cependant accepter l’aide des joueurs mais également des coachs, ce qui lui avait souvent été reproché ces dernières saisons. Le joueur a toutes les cartes en main, le pari du Magic pourrait s’avérer payant s’il venait à les abattre correctement.

Photo par Gary Bassing/NBAE/Getty Images

Le projet du Magic : RENOUVELER POUR MIEUX CONFIRMER

Les efforts du front office du Magic seront concentrés sur Nikola Vučević. Il est difficilement pensable que la franchise n’aille pas proposer le contrat max à son pivot All-Star. La signature du monténégrin pourrait conditionner beaucoup de choses pour la saison prochaine. Tout d’abord sur le poste de meneur. DJ Augustin sort d’une grande saison, bien au-delà de ce qui était attendu du joueur en tout cas. Conserver DJ pourrait être une bonne chose pour la stabilité de l’effectif et serait un moyen efficace de donner de plus en plus de minutes de jeu à Markelle Fultz. Néanmoins, le Magic devrait également rechercher un nouveau meneur à la Free-Agency. Ricky Rubio, notamment, pourrait être un ajout parfait pour Orlando. En fin de contrat à Utah, l’espagnol apporterait sa vision de jeu et son vice sur le terrain pour faire passer un palier au Magic.

Terrence Ross apporterait, lui aussi, une certaine stabilité à la franchise. Le Magic pourrait bien décider de continuer avec celui qui aura marqué les esprits grâce à quelques performances sorties de nulle part. Du côté de la Draft, Orlando ne possède que le 16e tour. Le management de la franchise pourrait se tourner vers Romeo Langford (Arrière), qui aurait beaucoup à apporter en sortie de banc.

Orlando pourrait être actif cet été dans le cadre d’un potentiel trade. Un poste 3 défensif pourrait faire grand bien à la franchise qui aurait plusieurs joueurs à intéressant proposer en contrepartie. Tout d’abord Aaron Gordon. Il s’agit de l’un des visages de la franchise depuis sa Draft, Gordon a une bonne valeur sur le marché et pourrait intéresser certaines équipes, à la recherche d’un ailier fort détonnant. Le contrat de Timofey Mozgov sera assez difficile à transférer cependant. Celui qui possède actuellement le troisième plus gros contrat de la franchise avec plus de $16M garantis pour la saison prochaine est une véritable épine dans le pied de John Hammond, le General Manager. Un buy out pourrait être une option à considérer pour la saison prochaine, il pourrait, si son genou se remet, devenir un joueur de rotation si le Magic ne parvenait pas à prolonger Nikola Vučević.

Après une belle saison, Orlando est parvenu à se qualifier pour la première fois en playoffs depuis 7 ans. Malgré une campagne de Playoffs écourtée par les Raptors, le Magic a montré de bonnes choses et aura pour objectif de confirmer la saison prochaine. Difficile de les voir évoluer à un tel niveau s’ils ne parviennent pas à valider la signature de Nikola Vucevic. Finalement, la saison prochaine d’Orlando dépendra entièrement des décisions de John Hammond et Steve Clifford.

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut