NBA

Terry Stotts prolonge aux Blazers

Après une excellente campagne de playoffs et malgré la déroute face aux Golden State Warriors en finales de conférence, les Blazers décident de prolonger leur coach, Terry Stotts.

En poste depuis 2012 dans la franchise de l’Oregon, le coach âgé de 61 ans continuera à diriger l’équipe avec laquelle il affiche un bilan de 325 victoires pour 249 défaites (56.6% de victoires). La nouvelle, tombée le lendemain du sweep pris face, aux Warriors témoigne de toute la confiance dont il dispose. Il s’agirait d’une prolongation sur plusieurs années pour le coach qui en sept ans a amené les siens à six campagnes de playoffs. Les doutes après sa reconduction lors de l’été 2018 (qui faisait suite au sweep qu’ils ont subi face au Pelicans) sont donc maintenant dissipés.

Il faut souligner que cette information a été déclarée par le président des opérations basket de Portland, Neil Olshey :

« Nous sommes parvenus à un accord avec Terry Stotts pour un nouveau contrat portant sur plusieurs années. »

Sous Stotts, le jeu déroulé par les Portland Trail Blazers est très offensif. En effet, sur l’ensemble de la saison régulière, ils inscrivent 114,7 points en moyenne, ce qui permet de les classer 6e équipe en termes de points marqués, à 4 points de la meilleure attaque qu’est celle des Bucks. L’attaque de Stotts est surtout très efficace. L’équipe à le 3e meilleur Offensive Rating de la ligue (nombre de points marqués par une équipes sur 100 possessions jouées) avec 113.6, seul Golden State et les Rockets font mieux. Dans la plupart des séquences de Portland, on retrouve assez fréquemment une disposition en Horns, une disposition très populaire en NBA dans laquelle on retrouve les deux intérieurs sur chaque côté du poste haut, le meneur en tête de raquette et les deux joueurs restants dans chacun des corners. Stotts propose aussi un jeu rapide avec lequel les joueurs, Damian Lillard et CJ McCollum en tête de gondole, disposent de beaucoup de liberté. Les deux circulent dans l’attaque, passant à travers les écrans, dans le but de créer leur shoot ou, s’il se sentent dans le rythme, prendre un pull-up, discipline dans laquelle les Blazers excellent avec 41.6% de réussite. Cette saison, le backcourt des Blazers, C.J. et Lillard, tourne à 46,8 points de moyenne.

Nombreux sont ceux qui souhaitaient le voir partir lors de la dernière intersaison, tout en reconnaissant que cela pouvait paraître légitime après les Playoffs 2017 et 2018. Mais Portland décida de rester dans la continuité de son projet. Ils eurent raison car ils finiront 3e de l’Ouest, élimineront le Thunder du tandem Russ-PG (avec la manière) et sortiront les Nuggets au Game 7 pour ponctuer une magnifique saison 2018-2019.

Malgré le peu de détail, nous savons d’ores et déjà que les Blazers resteront sur la même ossature pour les prochaines années. Dans l’Oregon, Stotts est l’homme de la situation, Lilliard est son franchise player. Pour finir, vont-ils stagner ou revenir plus fort ? Je ne sais pas mais les résultats futurs semblent intéressants à surveiller du côté de Portland.

1 commentaire

1 commentaire

  1. Pingback: La NBA dévoile les All-NBA, All-Defensive et All-Rookie Teams

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut