Actualité

Brett Brown pourrait ne pas survivre à un échec en demie-finales : la victoire ou la porte

Souvent critiqué pour son manque de capacité à s’adapter aux différents systèmes adverses, Brett Brown, coach des Sixers depuis le début du process, pourrait être inquiété en cas de défaite ce soir. De plus en plus de rumeurs circuleraient au sein de la ligue, prônant un licenciement du coach s’il venait à échouer sur cette campagne de Playoffs. Mis en difficulté lors du premier match contre les Nets et tout au long de la série face aux Raptors, l’ancien assistant de Popovich devra montrer ce soir qu’il mérite bien sa place à la tête d’une équipe taillée pour aller loin en postseason.

« Des rumeurs émanant de certains coachs indiquent que Brett Brown devra accrocher les Finales NBA pour conserver son poste. Il y a peu de chances qu’il survive à un échec au second tour des Playoffs. » Marc Stein (New York Times)

Le jeu demi-terrain de Toronto a été un véritable calvaire pour les Sixers dans cette série, surtout pour Joël Embiid et Ben Simmons en attaque. La véritable réponse à ce jeu lent des Raptors est arrivée ce jeudi soir (notre article à ce sujet).

Après 5 matches, Brett Brown a fini par comprendre comment empêcher les Raptors de dérouler leurs systèmes défensifs, ce qui témoigne de sa faible capacité d’adaptation. Nous l’avons rarement vu tenter de nouvelles choses en plein match pour tenter de reprendre l’avantage dans la rencontre lorsque ses systèmes initiaux ne fonctionnaient pas comme il l’entendait. Les surprises sont très rares pour les coachs adverses dans un match contre les Sixers.

C’est sûrement ce qui risque de lui coûter sa place si la franchise ne venait pas à se qualifier ce soir, ayant à disposition l’un des meilleurs effectifs de la ligue. C’est une chose d’avoir le bon effectif, mais c’est avant tout au coach de créer la meilleure alchimie possible entre ses joueurs. Pour le moment, le 5 majeur de Philadelphie ne semble au maximum de ses capacités.

Joël Embiid n’a jamais vraiment été utilisé à son maximum, malgré les prises à deux. En venant doubler le marquage sur un joueur, l’un de ses coéquipiers se démarque. Mais aucun système ne semble avoir été mis en place pour permettre à Embiid de profiter de cette démarcation. Ben Simmons a dû attendre le dernier match pour enfin avoir un rôle à la hauteur de son talent et JJ Redick pourrait certainement être utilisé dans une plus grande mesure, lui qui est capable de rentrer de très gros tirs de loin et donc de perturber la défense des Raptors, axée sur l’intérieur.

Son équipe est tout à fait capable de jouer sur demi-terrain, mais les Canadiens sont bien meilleurs dans ce domaine. Jouer avec un rythme plus rapide peut certes être plus risqué à cause des éventuelles pertes de balles, mais c’est dans ce secteur que Philly domine son adversaire.

Brett Brown devra prendre les bonnes décisions sur le banc pour permettre à son équipe de se rejoindre les Bucks en finales de conférence. Avec 5 joueurs à plus de 17 points de moyenne sur la saison régulière, une élimination à ce stade pourrait largement être considérée comme un échec cuisant. Un match à ne pas manquer, que nous suivrons également sur Twitter à partir de 1h00.

Source image: Philly.com

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut