NBA

Mock Draft 2019 : Zion Williamson, puis tous les autres

Parfois, un choix de draft peut changer la face d’une franchise. L’histoire des Cavaliers aurait été toute autre si, en 2003, ils n’avaient pas selectionné le jeune LeBron James avec le premier choix de cette draft. Il en va de même pour toutes les dynasties et tous les grands joueurs. Ce soir là, la ligue prend rendez-vous avec son destin.

Quelques jours avant la loterie de la draft 2019, un point sur les potentiels choix s’impose. Si un prospect – Zion Williamson – se démarque clairement du reste, les autres joueurs ne déméritent pas pour autant. Cette nouvelle classe de draft, qui semble encore plus prometteuse que celle de la saison 2017-18, nous réserve bien des surprises.

Lottery Picks

L’ordre des choix de draft est déterminé par le bilan des équipes, mais les 14 premiers choix sont attribués par un système de loterie aléatoire dans lequel, les équipes avec les pires bilans de la ligue ont le plus de chances d’obtenir le premier choix. Très convoités, les lottery picks ont une grande valeur dans un trade et permettent aux équipes de sélectionner les meilleurs prospects d’une classe de draft.

Tableau par Hugo – AllStats

1. New York Knicks : Zion Williamson

Zion Williamson est l’incontestable premier choix de cette draft. Peu importe l’équipe qui aura la chance d’obtenir le first pick ce mardi, c’est ce joueur qu’elle choisira. Zion est une force de la nature de 2,01m pour 129kg à seulement 18 ans, un monstre physique et technique qui a fait parler de lui tout au long de la saison. Il est le joueur le plus attendu de cette classe de draft et suscite un engouement que l’on n’avait plus connu depuis LeBron James. Le joueur de Duke semble avoir un potentiel sans limites, celui d’une superstar qui pourrait bouleverser l’avenir d’une franchise. Zion Williamson s’annonce comme un cataclysme dans la ligue.

Ses statistiques : 22,6 points, 8,9 rebonds, 2,1 passes, 68% au tir

2. Cleveland Cavaliers : R.J. Barrett

Lui aussi venu de Duke, R.J. Barrett est un ailier playmaker au grand potentiel. Dans le bon environnement, il pourrait devenir une star. Si les Cavaliers récupèrent le deuxième choix de cette draft, R.J. Barrett sera leur meilleure option. Avec Collin Sexton à la mène, le jeune canadien est le joueur parfait pour amorcer le processus de reconstruction de la franchise. Toutefois, si ce sont les Suns qui récupèrent ce choix, ils ont tout intérêt à sélectionner Ja Morant à la place.

Ses statistiques : 22,6 points, 7,6 rebonds, 4,3 passes, 45,4% au tir

3. Phoenix Suns : Ja Morant

Ja Morant est un meneur athlétique tout droit sorti de Murray State. Meilleur passeur de cette classe de draft, il serait parfait pour les Suns à qui il manque toujours un véritable point guard. Dans la continuité du projet de Phoenix, le jeune joueur de 19 ans s’allierait parfaitement à Devin Booker, Josh Jackson et DeAndre Ayton. Il est le meilleur choix possible pour les Suns, exception faite de Zion Williamson bien évidemment. Le jeune meneur suscite beaucoup d’engouement de par son jeu explosif qui nous rappelle notamment celui de Russell Westbrook.

Ses statistiques : 24,5 points, 5,7 rebonds, 10 passes, 49,9% au tir

4. Chicago Bulls : Darius Garland

Chicago doit chercher à construire autour de ses jeunes joueurs, notamment en ajoutant un meneur fiable à l’effectif. Garland pourrait, avec le temps, devenir un excellent complément à Lauri Markkanen, Otto Porter et Zach LaVine. Il s’agit d’un meneur agressif et d’un excellent tireur, une potentielle star qui saura s’insérer dans le projet actuel de Chicago.

Ses statistiques : 16,2 points, 3,8 rebonds, 2,6 passes, 53,7% au tir

5. Atlanta Hawks : De’Andre Hunter

De’Andre Hunter n’a pas le profil d’une future star de la NBA, mais il serait parfait pour venir jouer aux côtés des jeunes d’Atlanta. Pour les Hawks, qui cherchent aujourd’hui à construire autour de Trae Young et qui comptent déjà dans leurs rangs quelques jeunes prometteurs (notamment John Collins et Kevin Huerter), il s’agit de la cible parfaite. Hunter est un joueur talentueux qui saura apporter sa versatilité défensive et du spacing à l’effectif déjà en place et qui, surtout, semble déjà prêt à se mesurer aux joueurs de la grande ligue. Du haut de ses 21 ans, il est le complément dont a besoin Atlanta et pourra devenir un très solide Role Player à l’avenir.

Ses statistiques : 15,2 points, 5,1 rebonds, 2 passes, 52% au tir

6. Washington Wizards : Jarrett Culver

Jarrett Culver est un prospect prometteur qui s’est illustré avec Texas Tech cette année. Sur sa saison de sophomore, ses pourcentages au tir, principalement à 3 points, ont beaucoup baissé. Une baisse que l’on peut attribuer à son style de jeu puisque, cette saison, il a voulu se positionner en playmaker et plus souvent chercher à créer son propre tir. Il doit encore travailler sur sa vision de jeu et sa prise de décisions, c’est pourquoi il pourrait s’épanouir dans une équipe comme les Wizards, dans laquelle il aurait moins de responsabilités.

Ses statistiques : 18,5 points, 6,4 rebonds, 3,7 passes, 46,1% au tir

7. New Orleans Pelicans : Jaxson Hayes

Avec le départ inévitable d’Anthony Davis cet été, les Pelicans devraient entrer dans une nouvelle phase de reconstruction. Hayes est un diamant brut qui saura, avec le temps, combler le vide laissé par The Unibrow. Son potentiel est encore à définir puisqu’il a véritablement commencé le basket au lycée. Il s’agit d’un big man athlétique de 2,11m pour presque 100 kilos, au talent de contreur indéniable, qui saura marquer l’entrée en reconstruction de la franchise de New Orleans.

Ses statistiques : 10 points, 5 rebonds, 0,3 passe, 72,8% au tir

8. Memphis Grizzlies : Cameron Reddish

Il s’agit du troisième joueur de Duke dans le top 10 de cette Mock Draft. Alors qu’il était attendu un peu plus haut en début d’année, Reddish pâtit d’un manque de motivation et d’énergie évident pour sa saison de freshman. Du haut de ses 2,03m pour 99kg, l’ailier fort a le physique et le talent nécessaire pour devenir une véritable star. Un potentiel two-way player qui viendrait compléter le projet de reconstruction de Memphis pour jouer aux côtés de Jaren Jackson Jr.

Ses statistiques : 13,5 points, 3,7 rebonds, 1,9 passe, 35,6% au tir

9. Atlanta Hawks : Nassir Little

Annoncé comme un potentiel Top 3 de cette draft avant son entrée à l’université, la saison de Nassir Little a été décevante. Le joueur a encore une longue route à faire avant de réaliser son potentiel et la franchise d’Atlanta, dans laquelle l’équipe n’aura pas réellement “besoin” de lui, sera parfaite pour son développement. Il a une immense marge de progression et pourrait bien devenir un défenseur d’élite. Les Hawks auraient tort de passer leur tour sur cet ailier long, capable de scorer près du panier et, avec du travail, de se transformer en un très bon tireur.

Ses statistiques : 9,8 points, 4,6 rebonds, 0,7 passe, 48% au tir

10. Minnesota Timberwolves : Coby White

Le projet peu clair des Wolves nous amène à nous poser des questions sur leur potentiel choix lors de la prochaine draft. Annoncé beaucoup plus haut par certains, la franchise du Minnesota ne passera pas à côté d’un prospect comme Coby White si elle a la possibilité de le sélectionner. White est un joueur qui aura besoin de temps pour se développer et devenir un meneur fiable. Drafter le joueur de North Carolina revient à miser sur le long terme, mais c’est un pari qui pourrait rapporter gros.

Ses statistiques : 16,1 points, 3,5 rebonds, 4,1 passes, 42,2% au tir

11. Los Angeles Lakers : Brandon Clarke

À “seulement” 2,03m, Clarke semble avoir un profil d’ailier fort plus que de pivot. Mais tout au long de sa saison avec Gonzaga, il a brillé au poste 5, en tant que protecteur d’arceau et contreur. Le joueur de 22 ans conviendra parfaitement au projet sportif des Lakers qui, si ils décident de conserver leur choix de draft, devraient sélectionner un joueur capable d’impacter le jeu dès son premier match plutôt qu’un prospect qui aura besoin de temps pour se développer.

Ses statistiques : 16,9 points, 8,6 rebonds, 1,9 passe, 68,7% au tir

12. Charlotte Hornets : P.J. Washington

P.J. Washington a déjà l’arsenal et la technique pour contribuer au jeu des Hornets. En tant que tireur à 3 points, il saura apporter du spacing à l’équipe, il est tout à fait capable de pénétrer dans la raquette et, défensivement, de jouer son rôle. Dans la continuité du projet de Charlotte, l’ailier fort pourra se développer pleinement aux côtés des autres jeunes de l’équipe.

Ses statistiques : 15,2 points, 7,5 rebonds, 1,8 passe, 52,2% au tir

13. Miami Heat : Romeo Langford

Voilà un ailier au potentiel de star qui devrait intéresser le Heat. Malgré une mécanique de tir douteuse qu’il devra certainement retravailler pour jouer en NBA et quelques passages à vide dans sa saison universitaire, Romeo Langford est un joueur de talent qui pourrait s’épanouir à Miami. Le pari est risqué, mais le jeu en vaut la chandelle.

Ses statistiques : 16,5 points, 5,4 rebonds, 2,3 passes, 44,3% au tir

14. Boston Celtics : Sekou Doumbouya

Au cours des dernières années, les Celtics ont clairement montré qu’ils n’avaient pas peur de sélectionner des joueurs internationaux. Sekou Doumbouya, le prodige français, est clairement le meilleur prospect international de cette classe de draft. Un ailier fort prometteur, capable de défendre sur presque n’importe quel type de joueur, qui pourrait devenir un excellent role player pour les Celtics de par sa versatilité défensive et son potentiel offensif. Il s’agit d’un futur two-way player et d’un intérieur moderne qui saura consolider l’effectif de Boston.

Ses statistiques : 6,6 points, 2,9 rebonds, 0,7 passe, 46,9% au tir

Tous les picks de la draft 2019

Cette mock draft a été réalisée en croisant différente sources (The Athletic, ESPN, CBS Sports…), notre étude personnelle des prospects et de la situation de chaque équipe.

1 commentaire

1 commentaire

  1. Pingback: NBA Draft Lottery 2019 : il est temps de récompenser les perdants

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut