NBA

Boston : une élimination qui va laisser des traces

Nous connaissons désormais la première franchise à atteindre les en finales de conférence cette année : Milwaukee. Après un remake du premier tour de la saison précédente, ce sont les Bucks, en dominant très largement, qui ont remporté cette série. Du côté de Boston, cette élimination reflète parfaitement leur saison régulière, mais elle risque d’impacter énormément le futur de la franchise.

Très bon lors du premier match, surtout en défense puisqu’ils avaient réussi à limiter fortement l’impact de Giannis Antetokounmpo, les Celtics se sont totalement écroulés par la suite. Avec des défaites de 22, 7, 12 et 25 points, le suspens aura cessé à la fin du Game 4. En effet, les faiblesses de Boston se sont faites ressentir après la débâcle du deuxième match.

Tout au long de la saison, nous avions de gros doutes sur la régularité de cette équipe, cette série nous les a confirmés. Le manque d’expérience et, peut-être, le manque de sérénité du vestiaire semblent être les deux facteurs majeurs de cet échec en demi-finales de conférence.

Un manque de réussite au shoot, un manque de fond de jeu offensif, une défense beaucoup trop malmenée par les pénétrations de Giannis, laissant souvent des joueurs ouverts à trois points, qui n’ont pas tardé à sanctionner de loin. Les joueurs de Boston et Brad Stevens n’ont pas réussi à trouver la clé de la réussite sur cette série. Le coach se positionne d’ailleurs en tant que premier responsable de cet échec :

Nous devions être meilleur que ça. J’ai fait du mauvais boulot.

Brad Stevens

Mais Brad Stevens n’est bien évidemment pas le seul fautif. Kyrie Irving est passé à côté des quatre dernières rencontres. Forceur en attaque, en déclarant notamment qu’il pouvait se permettre de prendre quelques shoots supplémentaires après la défaite du match 4. Ses statistiques sur la série :

En plus de ne pas avoir atteint des objectifs sûrement bien plus élevés aux vues des déclarations faites tout au long de la saison, notamment par Kyrie Irving (« Je ne vois personne nous battre en 7 matches »), c’est l’intersaison qui risque de pâtir de cette échec. En effet, la franchise est sous le coup d’un départ majeur : celui d’Uncle Drew. Avec une player option à $21.000.000 de dollars, le meneur devrait devenir agent libre cet été pour obtenir un meilleur contrat. En tout cas, selon lui, cette défaite n’influera pas sur son choix lors de la free agency.

En plus de ces rumeurs de départs, n’oublions pas que la franchise semblait intéressée par Anthony Davis après sa demande de transfert, certains joueurs pourraient également partir en direction de la Nouvelle-Orléans.

Des décisions devront donc être prises cet été pour espérer que les Celtics restent compétitifs. Il faudra soit donner des responsabilités aux jeunes de la franchise, soit recruter une star cet été, capable de créer une véritable alchimie entre tous les joueurs de l’effectif. Attendons désormais le rétablissement de Danny Ainge avant de voir qui partira en premier, de son plein gré ou non, de la franchise mythique de Boston.

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut