Résumés

2 à 0 : les Warriors prennent l’avantage avant de jouer chez les Rockets

Après un premier match litigieux, notamment du point de vue de l’arbitrage, Houston est revenu à l’Oracle Arena hier soir. Avant même le début de cette deuxième rencontre, les Rockets semblaient être en mauvaise posture. L’un des arbitres, Scott Foster, semble avoir un mauvais rapport avec la franchise. Ses coups de sifflets sur les deux premiers matches sont, pour le moment, très controversés. Cette nuit, les Warriors n’avaient pas besoin de cela pour s’imposer face à leur adversaire.

Dès les premières minutes, Golden State a montré sa supériorité sur les texans à qui il a fallu plus de 3 minutes pour marquer 5 points, laissant ainsi l’opportunité aux Warriors de prendre l’avantage. La défense californienne a été parfaite sur le début du match, notamment sur James Harden, avec des prises à deux à trois points. Suite à la sortie de leur leader après un coup reçu à l’œil, les Rockets ont coulé, prenant déjà une dizaine de points de retard.

Heureusement pour eux, les tirs se sont mis à rentrer au début du deuxième quart-temps, contrairement à ceux des Warriors. Grâce à une bonne entrée en jeu d’Austin Rivers, les texans sont revenus à moins de trois points de retard en 5 minutes. Bien évidemment, comme lors du premier match, ce sont les trois points qui leur ont permis de revenir au score et, plus généralement, de marquer tout au long du match (51% de leurs tentatives ont été des tirs à 3 points). La défense de Golden State s’est également relâchée sur ce quart-temps, laissent de grandes opportunités à l’attaque texane de jouer sur les contre-attaques, face au seul joueur qui se trouvait en défense.

Au retour du franchise player des rouges et blancs, les Warriors ont su créer un nouvel écart de 10 points. Le public de la baie était en feu ce soir, s’extasiant notamment sur la défense de leur équipe, forçant les Rockets à prendre de mauvais tirs, voire à ne pas en prendre et donc perdre le ballon. C’était le moment de se démarquer pour Klay Thompson, auteur de 9 points sur le quart-temps, et des actions collectives malmenant la défense adverse, ne sachant plus où donner de la tête. A la mi-temps, Golden State menait de 9 points.

Malgré une réussite proche des 50% de loin au début de la rencontre et même après la mi-temps, les Rockets ont eu du mal à revenir au score, notamment à cause d’un Kevin Durant enchaînant les trois points et tirs à mi-distance sur Capela ou Tucker. Grâce à lui et à deux trois points de Klay Thompson, Golden State a pu prendre un avantage de 15 points, rattrapé par les Rockets au début du 4ème quart-temps.

Ce même quart-temps aura été à l’image du match, dominé par des Warriors créant des écarts que les Rockets ont vainement tenté de combler à chaque fois. Au final, après une démonstration collective dans une salle en fusion, les Warriors se sont imposés 115 à 109, prenant donc l’avantage 2-0 dans la série.

Grâce à un très bon match de leurs titulaires, les californiens peuvent arriver confiants à Houston. En face, malgré les ajustements d’Harden, plus présent dans la raquette, et une meilleure efficacité au shoot, les joueurs de Mike D’Antoni n’ont rien pu faire. Il leur faudra une nouvelle fois changer de système de jeu, peut-être pour privilégier les paniers plus simples aux tirs du parking. Le rendez-vous pour le match 3 est en tout cas déjà pris ce samedi soir au Toyota Center !

Image : L’Equipe

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut