NBA

Les Sixers égalisent dans la série grâce à un énorme Jimmy Butler

Pour garder de plus grands espoirs de qualification, les Sixers devaient s’imposer cette nuit. Ils peuvent remercier Jimmy Butler !

Après un premier match dominé par Toronto, Philadelphie se devait de réagir pour ne pas rentrer à la maison avec deux défaites. A l’image de la série contre les Nets, les Sixers se sont tout de suite remis en marche et ont fait les ajustements nécessaires, notamment afin d’essayer défendre au mieux sur Kawhi, qui leur avait fait très mal lors du match 1 (45 points à 16/23 au shoot). Cette nuit l’ancien Spur s’est bien nourri offensivement, mais cette fois, c’est Butler et les siens qui sont repartis avec la victoire !

Une nouvelle fois, les Sixers ont inquiété en début de match sans marquer le moindre point en 3 minutes de jeu. Heureusement pour eux, dans le même temps, les Raptors n’avaient marqué que 4 points, il n’y avait donc pas réellement d’urgence. Du moins l’incendie n’est pas arrivé à Philly, plutôt chez les Canadiens. Après avoir mené rapidement, l’attaque adverse s’est réveillée, faisant passer les dinos à 10 points de retard par moments. La réussite offensive n’était pas de leur côté et Kawhi se montrait plutôt discret à ce moment.

Pendant le deuxième quart-temps, les Sixers auraient pu tuer le match s’ils avaient conservé leur écart. En continuant sur le rythme qui leur avait permis de dominer le premier quart-temps, Philadelphie a réussi à monter jusqu’à 19 points d’avance à 3 minutes du retour aux vestiaires. Malheureusement pour eux, les Raptors de Kawhi Leonard (11 points dans le QT) ne se sont pas laissé faire.

Notons par ailleurs le faible rendement de Joël Embiid dans la raquette pendant ce match à cause, premièrement, de la défense de Marc Gasol mais aussi d’une gastro qu’il aurait contracté la veille du match. Même sans son impact habituel, Philly a su s’adapter et lui aussi, en se concentrant principalement sur la défense, l’une de ses grandes qualités. Greg Monroe, qui le remplaçait, a également fait le job en prenant de bons rebonds offensifs et assurant les rotations en défense, ce que nous n’avons pas l’habitude de le voir faire.

En deuxième période, Siakam et Leonard ont repris les commandes de leur franchise en s’occupant du scoring en attaque pendant les 6 premières minutes. Danny Green ne rentrant pas ses shoots une nouvelle fois et face à des Sixers très sérieux en défense, il a fallu le talent de ces deux joueurs pour revenir à 7 points à l’entrée du 4ème quart-temps.

Mais dans le titre, nous parlons de Butler me direz-vous. C’est bien dans ce 4ème quart-temps que Jimmy Buckets a lancé la machine pour emmener ces Sixers vers une très belle victoire. Leadership offensif avec 12 points sur les 12 dernières minutes, énorme défense et présence au rebond mais, surtout, des gros shoots pour garder l’avance au score. Pénétration, 3 points et provocation de faute, grâce à lui, les Sixers ont pu garder leur avance. Ben Simmons lui a également laissé prendre le ballon sur les dernières actions, situations qu’il a désormais l’habitude de gérer !

Au final, malgré un push dans les deux dernières minutes des Raptors, Philadelphie s’impose 94-89 et revient donc à 1-1 dans la série. Grâce à une très bonne défense tout au long du match et un énorme Jimmy Butler, Philly peut désormais travailler pour essayer de prendre les deux matchs à domicile, ce qui leur donnerait un énorme avantage avant de retour au Canada. Chez les Raptors, il faudra un meilleur rendement de Green, Gasol ainsi que des remplaçants pour ne pas faire se faire marcher dessus lorsque les shoots adverses rentreront en plus grande quantité !

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut