NBA

Nikola Mirotic à Milwaukee, la Conférence Est tremble

Avec le départ à venir de leur star, Anthony Davis, les Pelicans doivent tourner la page et mettre en place un nouveau projet sportif. On s’attend à ce que la franchise entre dans une phase de reconstruction. Elle devrait donc essayer de récupérer un maximum de picks de draft et de jeunes talents. C’est pour cette raison que, dans ce qui s’avère être finalement un deal à trois équipes, Nikola Mirotic est transféré aux Bucks de Milwaukee.

Les Bucks reçoivent Nikola Mirotic.

Les Pelicans reçoivent Stanley Johnson, Jason Smith et 4 seconds tours de draft.

Les Pistons reçoivent Thon Maker.

Une arme de plus dans l’arsenal des Bucks

Pour Nikola Mirotic, aucune autre franchise en NBA n’aurait pu être une aussi bonne destination que Milwaukee. Avec 40 victoires pour 13 défaites, les Bucks ont le meilleur bilan de toute la NBA. Ils ont également le meilleur net rating de la ligue, 9.9, bien devant les Warriors. Malgré leur réussite cette saison, les jeunes daims doivent encore faire leurs preuves, ils vont devoir redoubler d’efforts en Playoffs pour arriver en finales.

Avec les très récents transferts de Tobias Harris à Philadelphie et Marc Gasol à Toronto, Milwaukee se devait d’améliorer son effectif à la trade deadline pour rester dans la course. Ils auraient difficilement pu rêver d’une meilleure upgrade. Avec 16.7 points, 8.2 rebonds, 1.1 passe, 0.8 contre et 0.7 interception en 28.9 minutes par match à 44.7% au tir, l’ailier fort serait un bon atout pour n’importe quelle équipe. Pour les Bucks, il est bien plus que cela.

Mirotic est exactement le joueur dont avaient besoin les Bucks. Il s’agit d’une pièce parfaitement adaptée à leur style de jeu et qui, paradoxalement, leur manquait.

Dans toute la ligue, seuls les Rockets ont un plus gros volume de tirs à 3 points que les Bucks (37.6 tentatives par match). En termes de pourcentage, les Bucks occupent la 12eme place du classement avec 35.5% derrière l’arc. Nikola Mirotic contribuera désormais au spacing des Bucks puisqu’il tire à 36.8% à 3 points, un excellent pourcentage pour un ailier fort. Il pourra profiter du stretching mis en place Mike Budenholzer pour briller, l’espagnol est attendu en tant que véritable sniper à Milwaukee.

Du haut de ses 28 ans, le joueur de 2,08m pour 100kg devrait contribuer à la réussite des Bucks de par sa taille et son physique. Dans un premier temps, il apportera une certaine polyvalence à l’équipe sur le plan défensif. Il pourra briller face aux compositions Small Ball comme celle des Celtics et remplacera certainement Brook Lopez dans certaines situations. La capacité d’adaptation de Milwaukee s’en retrouve donc décuplée. Dans un second temps, son profil permettra aux Bucks d’être plus dangereux en attaque. Antetokounmpo est inarrêtable, et si le défenseur de Mirotic a le malheur de venir en aide à celui de Giannis, l’ailier pourra en profiter pour tirer. Avec l’ajout de Nikola Mirotic à l’effectif, les Bucks ont possiblement la meilleure attaque de toute la NBA.

Pour obtenir l’ailier fort des Pelicans, Milwaukee n’a eu qu’à abandonner Stanley Johnson et des seconds tours de draft. Il ne s’agit pas d’une grande perte. De plus, puisque le contrat de Mirotic n’est pas garanti pour la saison prochaine, les Bucks ne prennent pas de risques.

Les Pelicans préparent l’avenir

Avec la demande de trade d’Anthony Davis, les Pelicans passent par une phase difficile. De peur qu’AD se blesse et perde de sa valeur pour un transfert cet été, son temps de jeu devrait diminuer et il devrait jouer moins souvent, voire plus du tout, back to back. Leur bilan de 24 victoires pour 31 défaites risque de les tenir éloignés des Playoffs. Ils essaieront peut-être même de perdre un maximum de matchs afin d’obtenir un meilleur pick de draft. New Orleans entre clairement dans une phase de reconstruction.

En récupérant 4 seconds tours de draft, les Pelicans s’assurent de pouvoir recruter de jeunes espoirs à développer. Stanley Johnson, 8eme choix de la draft de 2015, pourrait bien faire partie de la reconstruction de l’équipe. Bien que limité statistiquement (7.5 points, 3.6 rebonds 1.2 passe et 1.0 interception à 38.1% au tir en 20 minutes par match), il garde un fort potentiel. De nombreux exemples laissent New Orleans espérer que les choses seront différentes dans leur équipe. Si Johnson venait à stagner, les Pelicans gardent la possibilité de mettre un terme au projet. En effet, l’équipe peut exercer son option dès cet été pour choisir de conserver (ou non) le joueur. Les Pelicans reçoivent également Jason Smith, dont le contrat expirera cet été.

Les Pistons abandonnent le projet Stanley Johnson et accueillent Thon Maker

Ceux qui profitent le moins de cet échange sont clairement les Pistons. Ils se débarrassent de Stanley Johnson et de seconds tours de draft pour récupérer Thon Maker. Detroit a cessé de croire en Johnson, ils devaient s’en séparer. Néanmoins, la contrepartie ne semble pas adaptée.

En effet, Thon Maker, qui ne se sentait plus à sa place chez les Bucks, évolue au postes d’ailier fort et de pivot. C’est donc tout naturellement qu’il devra rejoindre la banc, derrière Andre Drummond et Blake Griffin. L’équipe qui manquait déjà d’ailiers n’a fait qu’aggraver son problème. De plus, l’ajout de deux seconds tours de draft au deal n’arrange pas les choses. On ne peut qu’espérer pour les Pistons que Thon Maker saura se développer et devenir un role player intéressant. En attendant, sa production statistique laisse à désirer : 4.7 points et 2.7 rebonds par match en 11.7 minutes à 44%.

Les Bucks deviennent encore plus dangereux qu’ils ne l’étaient déjà. Avec leur roster actuel, il ne serait pas surprenant de les voir arriver en finales. Nikola Mirotic était la pièce manquante du puzzle et l’équipe de Milwaukee est maintenant prête à marcher sur la conférence Est. De leur côté, les Pelicans débutent leur reconstruction. Les Pistons, eux, placent leurs espoirs dans un nouveau jeune.

1 commentaire

1 commentaire

  1. Pingback: Les équipes de l'Est se renforcent, la compétition devient rude

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut