NBA

Les Wolves mettent Tom Thibodeau à la porte : changement d’air dans le Minnesota

Enfin ! Tom Thibodeau, coach en chef et président des opérations basket pour les Minnesota Timberwolves, était sur sur la sellette depuis trop longtemps. Tout le monde connaît l’expression, « on ne change pas une équipe qui gagne ». Mais quand elle ne gagne pas ? L’une des solutions est de virer le coach.

Après une victoire de 22 points contre des Lakers apathiques et alors que nous sommes déjà au mois de janvier et que le All Star Game approche : Wojbomb. Les Timberwolves décident de se séparer de leur coach :

Une décision logique et attendue

Cet été déjà, de nombreuses rumeurs annonçaient que les Timberwolves se sépareraient de leur coach et président. Finalement, Thibs était toujours sur le banc des Wolves au début de la saison. Plus tard, quelques embrouilles entre Thibodeau et Glen Taylor, propriétaire de la franchise, au sujet du trade de Jimmy Butler ont révélé les tensions internes au sein de l’équipe. Cette décision était donc à prévoir, il ne s’agissait plus que d’une question de temps.

Engagé pour sa réputation de coach défensif, on peut dire que Thibodeau n’a pas été à la hauteur des attentes à ce niveau. Avec le 17eme defensive rating de la ligue, les Wolves ne sont une équipe que trop moyenne de leur propre côté du terrain. C’est pourtant leur meilleure position à ce classement depuis l’arrivée de Thibodeau en 2016 puisque, pendant les deux saisons précédentes, les Wolves n’ont pas dépassé la 25eme place.

Globalement, le bilan du coach avec les Wolves ne tient pas la route : 96 victoires pour 107 défaites, un bilan négatif en somme. Ce taux de victoire de 47.3% est malgré tout le 2eme plus élevé pour un coach dans l’histoire des Timberwolves. Leur bilan de 19 victoires pour 21 défaites et la 11eme place à l’Ouest n’est bien sûr pas l’oeuvre d’un seul homme, mais Thibs y est nécessairement pour quelque chose.

Un autre problème se pose avec le coaching de Tom Thibodeau, c’est celui du temps de jeu. En effet, l’ancien coach des Bulls est connu pour son utilisation intensive du cinq majeur ainsi que pour sa rotation à seulement 9 joueurs, des méthodes qui ont tendance à épuiser les membres de l’équipe. 33.8 minutes par match pour Karl Anthony Towns, 34 pour Andrew Wiggins, des chiffres assez impressionnants. Il ne s’agit pourtant que du 33eme et du 20eme plus grands totaux en NBA. Cette technique pose principalement problème à des joueurs fragiles comme Derrick Rose (29.8 minutes par match) qui serait souvent absent, pour cause de blessures, après les matchs dans lesquels il a beaucoup joué. C’est d’ailleurs ce coaching qui est souvent accusé d’être à l’origine de la blessure de Rose en 2012.

Ce renvoi serait a priori plus qu’une décision sportive puisque la situation financière des Wolves se dégraderait. En effet, les fans auraient tendance à se désintéresser de l’équipe. Il est donc possible qu’à l’approche du renouvellement des season tickets, des motifs économiques aient poussé la franchise à prendre cette décision.

Timberwolves FR (@TwolvesFRA), compte de franchise twitter pour les fans francophones des Timberwolves a un mot à ce sujet :

“Je pense que c’est une bonne décision. Il allait épuiser nos joueurs physiquement et psychologiquement comme il a pu le faire par le passé.

Une suite difficile à prévoir

La première question que soulève cette décision est celle du timing. La saison a déjà commencé il y a plusieurs mois et les coachs les plus intéressants n’étaient disponibles que cet été. La situation était-elle si urgente à Minneapolis ?

Place aux rumeurs. Même si les Wolves ont annoncé qu’engager un nouveau coach n’était pas une priorité, on ne peut que se demander qui sera le successeur de Tom Thibodeau. C’est Fred Hoiberg, récemment licencié par les Bulls, qui serait annoncé favori. En effet, Glen Taylor serait un de ses fans et la priorité du coach est actuellement de retrouver une place en NBA. L’assistant coach des 76ers Monty Williams serait également une éventuelle cible des Wolves. Une fois de plus, nous avons interrogé Timberwolves FR :

“Je pense à (David) Joerger qui a une relation délicate à Sacramento. Il est proche de Flip et Ryan Saunders, de la franchise et est natif du Minnesota.”

L’assistant de Thibs, Ryan Saunders, jouera le rôle de coach tant que personne d’autre n’aura été désigné. Cela en fait le plus jeune coach en chef de la ligue à seulement 32 ans, soit un an de moins que Taj Gibson et Luol Deng. Ce sera l’occasion pour lui de faire ses preuves.

Bonne ou mauvaise décision ? Seul l’avenir nous le dira. Cette saison est assez mouvementée pour les Wolves qui ont déjà perdu Jimmy Butler et qui changent maintenant de coach. Minneapolis pourrait bien ne pas retrouver les Playoffs cette année.

1 commentaire

1 commentaire

  1. Pingback: L'actu de la semaine : quand marquer 40 points devient un standard

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut