Actualité

L’actu de la semaine : Encore des surprises, c’est Noël avant l’heure

Chaque semaine, un point sur l’actualité NBA des 7 derniers jours. Au programme : des grosses performances, la course à la première place à l’Ouest et toujours autant de mouvement en NBA. On fait notre petit tour hebdomadaire de la grande ligue !

Le bilan de la semaine

Cette semaine, il convient de mettre les Mavericks de Dallas à l’honneur : 3-1. Malgré une raclée infligée par les Pelicans à New Orleans (132-106), les Texans ont montré à la NBA ce dont ils étaient capables. Tout d’abord, une victoire (114-110) face aux Clippers de Los Angeles qui étaient il n’y a pas si longtemps à la tête de la conférence. Ensuite, ce sont les Portland Trail Blazers qui sont venus perdre à Dallas : 111-102. Enfin, les Mavericks ont su s’imposer face à leurs voisins du Texas, les Rockets de James Harden : 107-104, un match sur lequel nous reviendrons plus loin.

Malgré quelques défaites, les Raptors restent en tête : 21-7. La semaine des Raptors a été gâchée par deux défaites à domicile face aux Nuggets et aux Bucks. Ces matchs ont pu montrer les limites de l’équipe qui conserve tout de même le meilleur bilan de la ligue.

Les Rockets ont passé une semaine cauchemardesque : 0-3. Trois défaites face aux Wolves, au Jazz et aux Mavericks viennent s’accumuler pour les Rockets de Houston. Bien que cela ait été serré face aux Mavs (107-104), les hommes de James Harden ont souffert face au Jazz : 118-91.

Les leaders

Points : James Harden (Rockets) avec 30.0 points par match

Rebonds : Andre Drummond (Pistons) avec 15.4 rebonds par match

Passes : Kyle Lowry (Raptors) avec 10.0 passes par match

Contres : Anthony Davis (Pelicans) avec 3.0 contres par match

Interceptions : Robert Covington (Timberwolves) avec 2.3 interceptions par match

Les performances de la semaine

La performance de la semaine : Paul George (Thunder) et ses 47 points, 15 rebonds, 4 passes à 55% au tir dont 46% à 3 points chez les Nets.

Mentions honorables :

  • Stephen Curry (Warriors) : 42 points, 9 rebonds, 7 passes à 55% au tir dont 64% à trois points chez les Cavaliers.
  • LeBron James (Lakers) : 42 points, 5 rebonds, 6 passes à 63% au tir dont 43% à trois points face aux Spurs.

Joakim Noah débarque aux Memphis Grizzlies

Jooks est arrivé à Memphis. Le défenseur de la saison 2013-14 semble s’épanouir dans le rôle de doublure de Marc Gasol.

Pour ses trois premiers matchs, Joakim Noah affiche une moyenne de 7.7 points, 4.3 rebonds et 1.3 passes à 42.9% au tir en 16 minutes. Bien qu’il s’agisse ici d’une ligne de stats convaincante, c’est en défense que l’apport de Joakim Noah est marquant.

En effet, le style Grit and Grind des Grizzlies semble être parfait pour un défenseur comme Noah. Un jeu posé, à l’ancienne, qui permet de tirer le maximum d’un joueur costaud en misant beaucoup sur la défense. Depuis l’arrivée de Joakim Noah, les Grizzlies sont passés de 104.3 de points encaissés pour 100 possessions (5ème total le plus bas) à 101.4. C’est le nombre de points encaissés par le Thunder, actuelle meilleure défense de la ligue, pour 100 possessions.

Signé pour 1 an au minimum vétéran ($1.73), le courant semble bien passer entre Noah et Memphis. Attention aux conclusions hâtives, mais il se pourrait bien que cette signature soit une excellente chose pour les deux parties.

L’infirmerie déborde à Denver, Nick Young à la rescousse

Les blessures s’accumulent chez les Nuggets. Heureusement, ou pas (à vous d’en juger), Nick Young signe officiellement à Denver.

Paul Millsap, Gary Harris, Isaiah Thomas, Will Barton, Jarred Vanderbilt, Michael Porter Jr. Non, ce n’est pas le roster de la 5eme meilleure équipe de la conférence Est mais bien la liste des blessés des Nuggets, du moins ceux qui ne peuvent pas jouer. De trop nombreux joueurs très importants dans la rotation sont incapables de jouer actuellement. À ce rythme, les 76ers perdront leur titre d’infirmerie de la NBA…

La NBA a décidé d’accorder aux Nuggets une “Injury Exception” pour palier toutes ces blessures. Les Nuggets ont donc décidé de signer Nick Young, afin de compenser la récente blessure de Gary Harris. Young sort d’une saison chez les Warriors de Golden State avec lesquels il a remporté une bague. Depuis son arrivée dans la ligue en 2007, il affiche une moyenne de 11.4 points, 2 rebonds et 1 passe à 41.8% au tir dont 37.6% à 3 points.

Le vétéran saura apporter son expérience et un peu de soutien aux Nuggets pour surmonter ces temps de “crise”.

George Hill aux Bucks

Petite bombe de la semaine : George Hill arrive à Milwaukee. Un trade impliquant les Bucks et les Cavs mais aussi les Wizards.

  • Milwaukee reçoit : George Hill, Jason Smith, un futur second tour de Draft des Wizards
  • Cleveland reçoit : Matthew Dellavedova, John Henson, un futur premier et un futur second tour de Draft des Bucks
  • Washington reçoit : Sam Dekker

Chaque équipe trouve son compte dans cet échange. D’abord, les Bucks récupère un meneur d’un niveau tout à fait satisfaisant en George Hill. Il s’agit là d’un défenseur supplémentaire qui pourra apporter sa polyvalence au système des Bucks ainsi qu’un joueur qui pourra être utilisé comme 6eme homme de l’équipe en attaque. De plus, il pourra apporter une solide expérience à Milwaukee en Playoffs. Jason Smith pourra lui aussi apporter une certaine expérience à l’effectif, il ne jouera cependant que quelques minutes par match. Financièrement, les Bucks ne font pas beaucoup d’économies puisque le salaire de George Hill ($19M) équivaut au salaire des deux joueurs échanges. Néanmoins, son contrat ne sera pas garanti cet été. Il s’agit donc d’un excellent transfert pour les Bucks.

L’intérêt des Cavaliers n’est évidemment pas sportif. Dellavedova et Henson ne devraient pas vraiment être en mesure d’extirper Cleveland du bas du tableau. La cible de Cleveland était clairement le premier tour et, dans de moindre mesures, le second tour de draft des Bucks. Une opportunité supplémentaire de se reconstruire pour la franchise qui doit préparer le post-LeBron.

Les Wizards économisent $3M avec ce trade qui les arrange également sur le plan sportif. Encore dans son contrat rookie, Sam Dekker est un jeune avec du potentiel qui tire déjà à 39% à 3 points. Washington n’aura perdu que Jason Smith et un petit second tour de draft pour récupérer l’ailier-fort.

Nous sommes ici en présence d’un trade qui semble bénéfique à toutes les équipes impliquées. Il faudra évidemment surveiller la progression de Sam Dekker et surtout l’intégration de George Hill à Milwaukee.

Draymond Green de retour

L’intérieur de Golden State, qui a manqué onze matches à cause d’une vilaineentorse à un doigt de pied, devrait faire son retour face aux Wolves aujourd’hui.

« J’ai hâte d’être sur le terrain. Ça fait un bout de temps que je n’ai pas vraiment joué au basket, donc j’ai hâte. »

Draymond Green

Draymond Green, 3 fois All-Star, 4 fois dans une NBA All-Defensive team, 2 fois dans une All-NBA team et défenseur de la saison 2016-17 est une pièce maîtresse du jeu des Warriors. Son coach ne semble pas l’avoir oublié :

« C’est le meilleur défenseur de la Ligue. Je pense que nos efforts en la matière s’en ressentaient, en n’étant pas aussi efficaces, en ne couvrant pas autant de terrain que d’habitude. Face à Milwaukee nous avions tout de même produit notre meilleur match défensif de la saison. Donc nous savons que nous sommes capables de défendre sans lui, mais nous sommes bien meilleurs avec. »

Steve Kerr

Rien n’est encore sûr, mais il est probable que le temps de jeu de Draymond Green soit réduit ce soir.

Luka Doncic prend feu face aux Rockets

Comme mentionné plus haut, les Mavericks de Dallas ont pu s’imposer 107 à 104 face aux Rockets de Houston. Le jeune rookie des Mavs a bien évidemment joué un rôle important dans ce match.

Alors même que le succès des Rockets semblait inévitable, Luka Doncic a réussi une performance incroyable pour décrocher la victoire. C’est un run de 11-0 que le jeune slovène a lancé à lui seul. Oui, 11 points consécutifs pour Luka, en isolation, face aux Rockets de Houston. Ce n’est clairement pas la pression qui l’empêche de dormir le soir…

Ainsi, le favori du Rookie of the year rejoint Stephen Curry, Lou Williams et James Harden, en tant que quatrième joueur à inscrire 11 points consécutifs pour son équipe. De nombreux spécialistes avançaient cet été que Luka Doncic n’était pas “NBA Ready“, il semblerait plutôt que la NBA ne soit pas Luka Ready.

L’affiche de la semaine

On fait la liste des matchs à entourer en rouge sur le calendrier de la semaine.

  • Detroit Pistons @ Philadelphia 76ers (Mardi 11/12, 01:00) : le score est actuellement de 1 partout entre les 76ers et les Pistons. La première fois, Philadelphie n’a pas pu contenir le monstre qu’est Blake Griffin. Résultat des courses : 50 points et la victoire pour Detroit. La seconde fois, Joel Embiid a gpaché la performance de Blake avec ses 39 points face à Andre Drummond. Chaque fois, Drummond a du appeler Embiid “papa”. Le pivot de Philadelphie a littéralement mangé celui des Pistons. Maintenant que Jimmy Butler est là, le match est devenu d’autant plus intéressants. Blake va-t-il se déchaîner ? Drummond va-t-il se réveiller ? Butler fera-t-il la différence ?
  • Utah Jazz @ OKC Thunder (Mardi 11/12, 02:00) : Comme une odeur de Playoffs ici… le Thunder a une revanche à prendre et le Jazz ne se laissera pas faire.
  • Toronto Raptors @ LA Clippers (Mercredi 12/12, 04:30) : Deux bonnes surprises du début de saison qui s’affrontent. Avantage Raptors pour le bilan, avantage Clippers pour le terrain.
  • Toronto Raptors @ GS Warriors (Jeudi 13/12, 04:30) : La potentielle affiche des finales NBA pour la deuxième fois cette saison. La première fois, les Warriors ont su s’imposer à Toronto. Les Raptors pourront-t-ils créer la surprise en back to back.
  • OKC Thunder @ Denver Nuggets (Samedi 15/12, 04:00) : Affrontement entre deux équipes en haut du classement de la conférence Ouest.
  • LA Clippers @ OKC Thunder (Dimanche 16/12, 03:00) : Même tableau.

C’est aussi pour son côté surprenant que nous sommes fans de cette ligue. La NBA est aussi imprévisible qu’incroyable, il ne faut jamais baisser sa garde. Bien sûr, de nombreux rétablissements sont à anticiper et il ne faut jamais cesser de s’attendre à de nouveaux transferts.

Merci pour votre lecture et à la semaine prochaine ! Rideau.

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut