Actualité

L’actu de la semaine : Une reprise surprenante et dramatique

Chaque semaine, un point l’actualité NBA des 7 derniers jours. Cette semaine est un peu particulière puisqu’il s’agit de la première de la saison.

 

Le bilan de la semaine :

3-0 pour les Raptors de Toronto d’un Kawhi Leonard très convaincant à  27.5 points (40.4% au tir), 11.0 rebonds et 2.5 passes de moyenne (sur deux matchs) et d’un Kyle Lowry à 23.3 points (60.7% au tir), 3.3 rebonds et 8.7 passes par match en moyenne.

Les Nuggets de Denver créent la surprise en entamant la saison avec un bilan de 3 victoires, dont une contre les Warriors, pour 0 défaite sous l’impulsion de leur jeune star, Nikola Jokic dont la moyenne statistique impressionne : 26.3 points (63% au tir), 10.3 rebonds, 7.3 passes, 1.7 interceptions et 1.0 contre. Pour rappel, le Joker tournait à 18.5 points (49.9% au tir), 10.7 rebonds, 6.1 passes et 1.2 interceptions de moyenne sur l’exercice 2017-2018 pour sa troisième saison seulement.

Denver nuggets semaine un NBA

Un peu plus décevant du côté de l’Ohio, les Cavaliers de Cleveland commencent la saison avec 3 défaites et sans aucune victoire. Le très attendu Kevin Love se contente de 20.7 points à 30.4% au tir, un pourcentage décevant, 14.3 rebonds et 4 passes de moyenne sur cette première semaine.

Le Thunder d’Oklahoma City, privé de sa star pour les deux premiers matchs de la saison, ouvrent avec 3 défaites et 0 victoire eux aussi.  Paul George à 25.3 points (38.2 % au tir)5.3 rebonds3.7 passes et 3.0 interceptions n’aura pas réussi à apporter la victoire aux siens cette semaine. On note néanmoins un retour rassurant de Russell Westbrook. Dans la défaite face aux Kings, le Freak affiche comme à son habitude une énorme ligne de stats : 32 points, 12 rebonds et 8 passes à 56.5% au tir.

 

Certaines statistiques peuvent être étonnantes sur ce début de saison : Les Golden State Warriors à 32.4% à 3 points, ils restent cependant 15ème de la ligue en “effective field goal percentage” (une statistique prenant en compte la plus-value des paniers à 3 points). Les Celtics de Boston classés 26ème en “effective field goal percentage”29ème aux lancers francs et 10ème au ratio ballons perdus/possession.

 

Les 10 meilleures défenses de la première semaine :

Index : Qu’est ce que le Defensive Rating ?

On note quelques surprises dans ce classement, comme l’apparition des Hornets de Charlotte ou des Knicks de New York.

Les 10 meilleures attaques de la première semaine :

Index : Qu’est ce que l’Offensive Rating ?

Quelques surprises ici également avec les Spurs de San Antonio ou les Dallas de Mavericks mais surtout les Kings de Sacramento qui figuraient parmi les pires équipes en attaque la saison précédente.

Note : Seulement trois équipes sont présentes dans les deux tableaux, les Hornets, les Pacers et les Raptors.

 

Les performances de la semaine :

Ici, un récapitulatif des performances les plus surprenantes des 7 derniers jours.

C’est le Rookie Trae Young qui crée la plus grosse surprise cette semaine.

L’énorme triple double de Nikola Jokic face aux Suns : 35 points à 100% au tir12 rebonds11 passes4 interceptions et 1 contre. Une performance que les joueurs de l’Arizona n’oublieront pas de sitôt…

Derrick Rose se la joue All-Star28 points (11/21 au tir)5 rebonds5 passes2 interceptions et 1 contre depuis le banc. Pour rappel, Derrick Rose sera payé un peu plus de 2 000 000 de $ cette saison…

La grosse performance de Luka Doncic pour sa première victoire en NBA face aux Wolves :
26 points (à 50%) au tir)6 rebonds et 3 passes. Le rookie magique rassure Mavericks.

Malheureusement pour lui, Wonderboy ne peut que s’écraser à côté de la performance quasi-historique de Trae Young face aux Cavaliers. C’est 35 points et 11 passes que compile le rookie des Hawks face à l’ancienne équipe du King, la performance de la semaine.  Le dernier Rookie a avoir réalisé une telle performance n’est autre que l’illustre Stephen Curry…

 

La hausse du nombre de points

Les scores en fin de match semblent avoir drastiquement augmenté en ce début de saison. Une information surprenante lorsque l’on sait qu’habituellement l’attaque prend du temps à se mettre en place et que le nombre de points augmente peu à peu…

Trois facteurs sont à l’origine de cette hausse :

D’abord, les équipes prennent de plus en plus de trois points. Et particulièrement en ce début de saison. Ensuite, les joueurs prennent énormément de lancers francs sur cette première semaine. Et surtout, le rythme du jeu augmente.

En bleu, le rythme du jeu sur la saison 2018-2019 En rouge, le rythme du jeu sur ce début de saison

Nous n’approfondirons pas le sujet ici puisqu’il fera l’objet d’une analyse plus tard dans la saison, si toutefois le phénomène continue.

 

Le Spit Gate

Spit gate rajon rondo chris paul nba

Pour voir la vidéo de la l’altercation, c’est ici.

Le scandale a défrayé la chronique : divisant analystes, arbitres et journalistes, le Spit Gate était au centre de l’actualité cette semaine.

Un combat a éclaté au Staples Center de Los Angeles : Après un coup de sifflet, Brandon Ingram bouscule violemment James Harden et se confronte avec l’arbitre qui lui siffle alors une faute technique. Alors qu’Ingram est écarté, le conflit continue entre Chris Paul et Rajon Rondo qui ne semblent pas s’échanger des mots doux. Ils en viennent même aux mains : des coups de poing de la part de Chris Paul, Rajon Rondo et même de Brandon Ingram qui retournant dans la mêlée.

Chris Paul, pour justifier sa tentative de plus ou moins crever les yeux de Rajon Rondo, déclara que Rondo lui avait cracher dessus. C’est, la question qui s’est posée pendant toute la journée suivant le match : Rajon Rondo a-t-il vraiment craché sur Chris Paul Après une journée entière de débat, une réponse est enfin apportée : Oui, malgré son protège-dentsdes images nettes montrent bien le crachat du meneur des Lakers à l’intention de CP3. La question se pose encore aujourd’hui de savoir si Rondo l’a fait de manière intentionnelle ou non…

Des sanctions, apparaissant bien légères, sont tombées : 2 matchs de suspension pour Chris Paul, 3 pour Rondo et 4 pour Ingram. C’est aussi ça la NBA…

 

Le débat sur la réforme de la Draft au point mort

Adam Silver, PDG de la NBA

Plusieurs possibilités de réformes concernant le fonctionnement de la draft sont actuellement envisagées par une commission spéciale.

Parmi celles-ci, la baisse de la l’âge minimum requis à 18 ans. En effet, les nouveaux joueurs font aujourd’hui au passent au moins un an à l’université avant de rejoindre la grande ligue. Cela pose un problème à certains qui suggère plutôt un passage obligatoire dans la ligue de développement (G League) pour que les joueurs puissent percevoir une rémunération.

L’une des réformes les plus notables concerne l’abrogation de la règle “one-and-done” limitant la présentation à la draft à une seule tentative. Cela pose un réel problème lorsque l’on pense qu’Isaiah Thomas était le dernier choix de la draft de 2011…

On parle également d’un partage obligatoire des données médicales avec toutes les équipes NBA. Une réforme qui ne semble être qu’une manifestation de bon sens.

Le débat est actuellement au point mort, les discussions n’avancent plus depuis un moment déjà… Ces réformes ne sont de toute façon prévues pour les prochaines années.


Pour toute information quant aux blessures, nous vous invitons à consulter le rapport de blessures d’ESPN.

 

Comment demander un meilleur début de saison ? Drama, grosses performances, hausse du rythme du jeu,  grosses écuries en difficulté et un maximum de surprises. What Else ?
Merci pour votre lecture, en espérant pouvoir compter sur vous la semaine prochaine ! Rideau.

Commenter

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En haut